Utiliseriez-vous ZFS sous Linux si Linus Torvalds vous disait que c'est une mauvaise idée?

ZFS sur Linux et Linus Torvalds

Bien que le ZFS sur Linux Ce ne sera pas une nouveauté en 2020, c'est une nouvelle depuis des mois. Une partie de la faute est Canonical, une société qui développe l'une des distributions les plus célèbres, pour ajouter support initial sur Ubuntu 19.10 et promettez un support complet sur Ubuntu 20.04. Au début, tout était rigolo… jusqu'à ce que Linus Torvalds, le principal responsable du noyau Linux, intervienne pour dire, littéralement, «N'utilisez pas ZFS (sous Linux). C'est si facile".

L'histoire est récente. Lundi dernier, un utilisateur s'est plaint que le ZFS sous Linux avait foiré son système d'exploitation. La respuesta de Torvalds n'a pas attendu, assurant que le noyau n'est pas responsable de ce qui lui est arrivé. Fondamentalement, le coupable est le système de fichiers, un système sur lequel les développeurs du noyau ne peuvent pas mettre la main et qui incluent tout le support qu'ils souhaitent car il appartenant à Oracle.

Lettre de Linus Torvalds expliquant pourquoi ne pas utiliser ZFS sous Linux

Notez que «nous ne séparons pas les utilisateurs» concerne littéralement les applications de l'espace utilisateur et le noyau que je maintiens. Si quelqu'un ajoute un module de noyau comme ZFS, il est seul. Je ne peux pas le garder, et je ne peux pas être lié par les changements de noyau d'autres personnes. Et honnêtement, il n'y a aucun moyen de fusionner les efforts de ZFS jusqu'à ce que vous receviez une lettre officielle d'Oracle signée par votre conseiller juridique principal ou de préférence Larry Ellison lui-même disant oui, c'est normal de le faire et de traiter le résultat final comme GPL.

D'autres personnes pensent qu'il peut être correct de fusionner le code ZFS dans le noyau et que l'interface du module le fait bien, et c'est leur décision. Mais compte tenu de la nature litigieuse d'Oracle et des questions de licence, il n'y a aucun moyen que je puisse me sentir en sécurité de le faire. Et je ne suis pas non plus intéressé par une sorte de "couche de coin ZFS" qui, semble-t-il, isolerait les deux projets. Cela n'ajoute aucune valeur de notre côté, et étant donné la revendication de droits d'auteur sur l'interface d'Oracle (voir Java), je ne pense pas non plus que ce soit un réel gain de licence.

N'utilisez pas ZFS. C'est si facile. C'était toujours plus un mot à la mode que toute autre chose, je pense, et les problèmes de licence en font tout simplement pas un début pour moi.

Les benchmarks que j'ai vus ne donnent pas à ZFS une belle apparence. Et pour autant que je sache, il n'a plus de réel entretien, donc du point de vue de la stabilité à long terme, pourquoi voudriez-vous l'utiliser en premier lieu?

Quel est le problème

Les problèmes que Torvalds voit avec ZFS sous Linux sont principalement deux:

  • Vous ne travaillerez pas avec lui tant que Larry Ellison ne vous donnera pas l'autorisation écrite de le traiter comme une GPL. Sans travailler avec, ZFS sous Linux n'est pas officiellement prise en charge.
  • La performance n'est pas la meilleure possible.

Après avoir lu cette lettre, utiliserez-vous ZFS sous Linux?


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Un commentaire, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   01101001b dit

    Linus a raison. Très peu peuvent trouver ZFS utile; cela ne ferait aucune différence pour la majorité des utilisateurs. Donc, le mettre dans le noyau et se lancer dans une bataille juridique avec Oracle est inutile. Mais c'était aussi très bien de vous dire que si vous n'avez pas de raison spécifique pour le choisir, vous perdez votre temps.

    C'est la vieille histoire cdo qu'ils veulent vous "vendre" un système de fichiers, ils proposent toujours le verset "performance". Et le fait est qu'il n'y a personne qui soit bon en tout. Ils sont tous bons à une chose et moche à autre chose.

    À un moment donné, j'étais avec le «battage médiatique» de comparer les systèmes de fichiers, à la recherche du meilleur: en termes de performances, de sécurité et de fonctionnalités. J'étudiais les benchmarks Phoronix. Et enfin? Après mille tours, je me suis retrouvé avec la même chose que j'avais au début: ext2 / 4 et btrfs.

    Votre système ne va pas "voler" en mettant un autre système de fichiers. Et pour la majorité des utilisateurs, presque tous les FS feront le travail à leur place (ext4 x par défaut).

    Bref, que vous compreniez ou non ce que vous faites, le système de fichiers que vous utiliserez sera toujours un choix plus ou moins "personnel" (Linus ou pas LInus :-)