Reiser5 un système de fichiers en développement intègre la prise en charge de la mise à l'échelle parallèle

ReiserFS

Edward shishkin est un développeur qui a été chargé de maintenir le support du système de fichiers Reiser4 au cours de la dernière décennie pour les nouvelles versions du noyau. Bien que le système ait été maintenu, contrairement à d'autres systèmes de fichiers qui ont avancé dans leur développement. Edward Shishkin a travaillé dans la maintenance de Reiser4 et en même temps je travaille sur le développement du système de fichiers Reiser5 qui déjà il est disponible pour les tests.

Cette nouvelle version de Reiser5 se distingue par l'intégration de l'innovation dans la mise à l'échelle parallèle, qui est effectué non pas au niveau du bloc, mais à travers le système de fichiers.

Comme un avantage de cette approche, les packages FS + RAID / LVM et FS non parallèles sont déclarés exempts d'inconvénients inhérents (ZFS, Btrfs), tels que problème d'espace libre, puits de performances lors du remplissage d'un volume supérieur à 70%, algorithmes de conception de volume logique obsolètes (RAID / LVM), ne vous permet pas de distribuer efficacement les données sur un volume logique.

Dans un FS parallèle, avant d'ajouter un périphérique à un volume logique, il doit être formaté avec l'utilitaire standard mkfs.

Contrairement à ZFS, Reiser5 n'implémente pas sa propre couche de blocs, même s'il utilise un allocateur de bloc libre O (1). Il est possible de composer de manière simple et efficacee un volume logique à partir de périphériques de blocs de différentes tailles et bandes passantes. Les données sont réparties entre ces appareils à l'aide de nouveaux algorithmes.

Dans l'annonce de cette version d'essai Edward Shishkin a commenté:

J'ai le plaisir d'annoncer une nouvelle méthode d'ajout de périphériques blocs aux volumes logiques sur une machine locale.

Je pense que c'est un niveau qualitativement nouveau dans le développement du système de fichiers (et du système d'exploitation): volumes locaux avec mise à l'échelle parallèle ...

Dans notre approche, la mise à l'échelle horizontale est effectuée par des moyens de système de fichiers, plutôt que par des moyens de couche de blocs. L'utilisateur contrôle le flux des demandes d'E / S émises pour chaque appareil ...

Comme le fait remarquer Edward Shishkin: une partie des demandes d'E / S dirigées vers chaque périphérique est égale à sa capacité relative assignée par l'utilisateurde sorte que le volume logique soit rempli avec les données «uniformément» et «équitablement».

Dans le même temps, les périphériques blocs de faible capacité reçoivent moins de blocs pour le stockage et les périphériques moins performants ne deviennent pas un goulot d'étranglement (comme c'est le cas, par exemple, dans les baies RAID).

L'ajout d'un appareil au volume et la suppression de l'appareil du volume s'accompagne d'un rééquilibrage qui préserve «l'équité» de la distribution.

Tous les dispositifs de bloc inclus peuvent être maintenus simultanément sur le volume logique en utilisant une approche individuelle pour chacun d'entre eux (défragmentation pour les disques durs, requêtes post-rejet pour SSD, etc.).

L'espace libre sur un volume logique est contrôlé par l'utilitaire standard df (1). En outre, l'utilisateur a la possibilité de surveiller l'espace libre sur chaque composant du périphérique de volume logique.

Des progrès significatifs dans la mise à l'échelle horizontale ont été réalisés à l'aide du fichier réseau parallèle (GPFS, Lustre, etc.). Cependant, il n'était pas clair, comment postuler
vos technologies à un FS local.

Principalement, c'est parce que dans un fichier local les systèmes n'ont pas autant de luxe que le "stockage back-end" que le réseau ils font. Ce que le FS local a est une interface extrêmement pauvre de interaction avec la couche de bloc. Par exemple, sur Linux FS local, vous pouvez il suffit de composer et d'émettre une requête d'E / S contre un tampon.

Parmi les articles qui sont toujours dans la liste TODO de Reiser5 sont les suivants:

  • Mise à niveau FSCK pour prendre en charge les volumes logiques
  • VG asymétrique avec plus d'un bloc de métadonnées par volume
  • volumes logiques symétriques
  • Instantanés 3D de LV
  • Répartition des métadonnées sur plusieurs sous-volumes
  • Vérifier / restaurer les volumes logiques à l'aide de l'utilitaire fsck (mise à niveau de votre version précédente)
  • Volumes globaux (réseaux), ajout de périphériques sur différentes machines.

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter le lien suivant. 


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Un commentaire, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Luix dit

    Wow, je pensais que les reiserfs étaient morts après Hans ...