Pourquoi j'ai failli quitter Kubuntu pour Manjaro et pourquoi j'ai décidé de ne pas le faire [Histoire personnelle]

 

Kubuntu c. Manjaro

Depuis que mon mentor m'a convaincu de passer à Linux en 2005, je connaissais son existence depuis 2002, j'ai essayé de nombreuses distributions, mais celles que j'ai le plus aimées ont toujours été basées sur Ubuntu. Donc, j'utilise principalement le système de Canonical jusqu'au début de l'année dernière, quand j'ai vu que Plasma fonctionnait beaucoup mieux que par le passé et j'ai décidé de passer à Kubuntu. Mais récemment, j'ai "joué" avec Manjaro et j'ai décidé de revenir en arrière ... mais je ne l'ai pas fait.

Parce que? Et pourquoi avait-il pensé à le faire? C'est ce que je vais essayer d'expliquer ici, mais en précisant que je parle mon expérience personnelle dans le présent. Les deux me semblent être d'excellentes options, et j'utilise en fait Manjaro sur mon Raspberry Pi et la version xfce-usb sur mon ancien ordinateur portable, mais je suis resté sur Kubuntu sur ma machine principale pour plusieurs raisons: la stabilité et parce que la communauté et les informations existantes sont beaucoup plus étendues.

Pourquoi ai-je envisagé de quitter Kubuntu ...

L'histoire est longue. Bien que je connaissais déjà sa philosophie, mon collègue Diego a réussi à attirer un peu plus mon attention avec votre article de l'année dernière. Et est-ce que Kubuntu, comme le reste des saveurs Ubuntu, publie une nouvelle version tous les six mois, et mettre à jour de nombreuses applications avec un long délai. A titre d'exemple, la version GIMP de Groovy Gorilla est toujours v2.10.18, alors que celle des référentiels Manjaro est à v2.10.20 et elle sera probablement mise à jour au plus tard bien avant X-buntu.

Mais ce qui me semblait le plus sérieux, c'est que Kubuntu 20.04 rester sur Plasma 5.18 car +5.19 nécessitait une version plus mise à jour de Qt et KDE ne ferait pas le "backport", quelque chose qui ne se produit pas dans une distribution comme Manjaro parce que c'est Rolling Release. En fait, mon Raspberry Pi vient d'être mis à niveau vers Plasma 5.20.1 et mon ordinateur portable principal avec le PPA Backports est toujours sur le Plasma 5.19.5 avec lequel Groovy Gorilla est arrivé. Et ainsi de tout.

Dépôts Manjaro vs. Dépôts Kubuntu

Pamac de Manjaro

Pamac chez Manjaro Xfce

Encore plus, dans mes tests, à la fois sur xfce-usb (d'où j'écris cet article sur un ordinateur portable un peu tartan) et sur le Raspberry Pi avec Manjaro ARM dans son édition KDE, j'ai pu bien examiner AUR, et quelque chose comme ça, c'est ce qui me manque dans les systèmes d'exploitation basés sur Ubuntu. AUR es Arch User Repository, et la communauté y met pratiquement tous les logiciels existants. On dit que, s'il n'est pas dans AUR, il n'existe pas pour Linux, et Pamac de Manjaro compile tout pour nous. On y trouve, par exemple, des navigateurs Web comme Vivaldi ou Brave, ce qui me rappelle également que les référentiels Manjaro ont une version snapd gratuite de Chromium disponible. Et non, l'ajout de référentiels tiers n'est même pas près d'être le même.

Quelque chose que je savais qu'il pouvait arriver est toujours important et j'ai vérifié hier: mon ordinateur portable avec Manjaro sort de la vidéo et de l'audio via HDMI, ce qui ne m'arrive pas avec Kubuntu (en fait, pas dans mon installation avec Windows). Il m'est venu à l'esprit que c'était à cause du noyau qu'il utilise et, que ce soit le cas ou non, cela nous amène à un autre sujet: Manjaro a un outil pour utiliser le noyau qui nous semble le mieux, et en ce moment je suis sous Linux 5.9.

… Et pourquoi n'ai-je pas

Quand c'était presque décidé, j'ai réalisé certaines choses. Soudain, cela m'a donné une erreur lors de la saisie de certaines pages, comme les numéros d'Apple (je dois utiliser une feuille là-bas), ce qui m'a fait vérifier également le reste des options et iCloud Drive ne fonctionnait pas non plus. Voyant que j'avais un problème, j'ai cherché sur le net si cela arrivait à quelqu'un d'autre, et j'ai trouvé des grillons qui chantaient (cri cri… cri cri…). Cela m'a fait lire plus, beaucoup plus, pour voir comment la communauté a dit juste que: "parfois vous aurez un problème et vous serez le premier à en faire l'expérience", il n'y aura aucune information à ce sujet. Et au cas où vous vous poseriez la question, l'échec de l'accès à certains sites Web avec Firefox m'est également arrivé dans d'autres navigateurs, tels que Chrome, Chromium et Vivaldi.

Le pire était de lire des utilisateurs qui prétendent que des mises à jour aussi rapides de certains logiciels empêchent les choses qui fonctionnaient de fonctionner jusqu'à ce qu'elles soient réparées. J'ai donc pris une décision, au moins temporaire: sur mon ordinateur principal, j'aurai un peu de patience avec les mises à jour, mais J'aurai une équipe plus stable. Étant quelqu'un qui bouge beaucoup, je vais probablement déménager à Manjaro à l'avenir, mais je reviendrai à Kubuntu si je vois que je rencontre des problèmes. En fait, c'est un chemin que j'ai lu et que beaucoup ont fait, mais il sera probablement différent à l'avenir.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

23 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Érathor dit

    Salut.

    Je salue votre choix d'appliquer le principe de prudence.

    Vous travaillez déjà avec une très bonne distribution et, si vous voulez changer, vous devez être sûr à 100%.

    Cela m'est arrivé il n'y a pas longtemps, je me suis entiché d'une distribution, Void Linux. J'adore ta philosophie.
    Initd au lieu de systemd, version progressive du système,
    Un gestionnaire de paquets super efficace, rapide et simple.

    Je l'ai installé en tant que machine virtuelle, je l'ai essayé, je l'ai adoré.

    Rapide à démarrer, le bureau est très léger, pas le moindre problème d'emballage. Un peu de ce que ressentait Archlinux avant de passer à systemd.

    Mais, je suis resté à Manjaro comme vous l'avez fait avec Ubuntu (auquel je dois beaucoup, d'ailleurs.
    en temps gnome 2).

    Le coupable, AUR. Oui, tout est sous Linux, littéralement.

    Je commençais juste un cours de développement et il n'y avait rien, une application ou une bibliothèque que je ne pouvais pas trouver.

    Void ajoute des packages à un bon rythme, mais ils n'ont que leurs référentiels officiels.

    Donc je reste avec Manjaro mais je garde un œil sur Void.

    Les machines virtuelles nous ont donné cela. Vous pouvez apprendre à connaître un système, l'adapter à votre guise et seulement lorsque vous en êtes sûr, l'installer sur disque.

    Voilà donc ma recommandation. N'abandonnez pas le manjaro. Utilisez les deux avec une machine virtuelle et le temps en jugera.

    En ce qui concerne les mises à jour, il existe des mises à jour qui peuvent être conflictuelles mais, étant raisonnable, vous n'avez pas à avoir de problèmes.

    Je suis avec le manjaro installé depuis 2015 et seulement en version roulante.

    Apprenez bien à utiliser pacman pour vider le cache et faire des rétrogradations, si nécessaire.

    Ne soyez pas le premier à mettre à jour ou le dernier à collecter plusieurs mises à jour.

    En consultant le forum manjaro quelques jours après l'arrivée de la mise à jour, vous verrez que s'il y a eu des complications, cela aura déjà été résolu.

    Faites des sauvegardes régulières avec Timeshift. Je n'ai eu à y aller qu'une fois tous les 5 ans, mais cela vous donne la tranquillité d'esprit dont vous avez besoin.

    Restez sur la branche stable et ne devenez pas fou en installant des choses comme des folles simplement parce qu'elles sont dans AUR.

    J'espère que ça t'aide.

    Salutations!

  2.   Nacho dit

    Eh bien, j'ai quitté Ubuntu pour Manjaro il y a des années et c'était la meilleure décision que je pouvais prendre. Je ne sais pas ce que vous entendez par "incompatibilités" (la base est la même, noyau + environnement graphique + bibliothèques + applications) mais il n'y a rien de plus grand que la communauté Arch, avec le wiki, les forums et le référentiel AUR qui font la vie des linuxers plus facile.

    Et la version roulante ne signifie pas instable, en fait les dépôts Manjaro sont définis par défaut dans la branche stable et sont assez testés.

    1.    pablinux dit

      Salut.

      Par exemple, une mise à jour qui empêchait une partie de VirtualBox de fonctionner. Cela fait partie de ce que j'ai lu, et ils ont perdu toute la machine virtuelle et VirtualBox jusqu'à ce qu'ils le réparent. L'utilisateur travaillait avec ça, alors ils l'ont foutu en l'air.

      Salutations.

  3.   Image de balise Juan Luis Palma dit

    et KDE Neon? Cela ne résoudra pas le problème Gimp mais cela réparera le problème Plasma

    1.    pablinux dit

      Bonjour, c'est une autre option, mais la base de données est mise à jour tous les deux ans. neon utilise Ubuntu LTS, donc la prochaine mise à jour de base sera en 2022. Mon intention est d'utiliser le plus récent Kubuntu avec le reste du logiciel plus récent, et aussi ce qu'ils apportent (backport) est plus testé, moins de bogues. Nate Graham de KDE a exprimé son inquiétude concernant les bogues rapportés dans KDE neon 5.20 qui ne sont pas dans Kubuntu, simplement parce qu'ils prennent les choses plus facilement.

      Salutations.

  4.   Sergio d'Argentine dit

    L'article était intéressant, surtout parce qu'aujourd'hui je cherchais des informations sur les différences entre Kubuntu, Debian Testing, Parrot et Manjaro. J'utilise ce dernier avec du plasma et je pense que je ne vais pas le changer, il est excellent et ne m'a jamais posé le moindre problème, sauf que parfois les programmes qui sont dans l'AUR ne peuvent pas être compilés

    1.    pablinux dit

      C'est ce que je commente: je vais sûrement l'essayer dans le futur, mais maintenant je viens de ne pas pouvoir utiliser plusieurs sites Web pendant plusieurs jours, et c'est très effrayant. JE NE SAIS PAS ce que c'était, ça s'est réparé, mais c'est arrivé à mes trois Manjaros en même temps. C'est ce qui m'a arrêté et ce qui m'a fait remarquer les plaintes des autres utilisateurs, mais je verrai dans quelques mois.

  5.   Cristian dit

    J'utilise Ubuntu depuis longtemps, mais je l'ai accidentellement gâché: D. Et cela m'a donné l'excuse parfaite pour essayer une autre distribution, dans ce cas Fedora 33 et j'adore ça. Surtout le fait qu'il dispose de certaines bibliothèques C ++ qu'Ubuntu a dû compiler à la main.
    A part ça, ça marche parfaitement, les packages actuels, sans problèmes, léger, je l'utilise avec KDE et ça marche pour moi.

    1.    pablinux dit

      C'est la bonne chose à propos de Linux, bien que beaucoup le critiquent. Il existe une (ou plusieurs) distributions pour chacune. Et si quelque chose ne va pas ou si vous n'aimez pas quelque chose, vous avez le choix parmi des centaines.

  6.   déby dit

    oh Pablinux! C'est le grand dilemme de ceux d'entre nous qui utilisent des ordinateurs pour travailler, avoir de très nouveaux logiciels est bon pour les ordinateurs dans lesquels nous testons spécifiquement des logiciels ou vous pouvez également avoir quelques machines virtuelles et dans le périphérique de travail être sérieux et mettre quelque chose de plus stable possible, dans mon cas j'utilise Debian,
    Salutations!

  7.   Osmel dit

    Bonne anecdote

  8.   Lycus dit

    Aujourd'hui, je viens de mettre à jour vers Fedora 33 et comme vous, j'aimerais également changer la distribution gnu / linux, mais je ne sais toujours pas laquelle je devrais utiliser.

    Et avant la mise à jour, j'ai utilisé fedora 32 et il a utilisé kde plasma 3.18.5, donc c'était pendant plusieurs mois, pendant que kde mettait à jour fedora, pas asia.

  9.   Nico dit

    Belle histoire. J'ai vécu cela il y a deux semaines. Abandonnez Ubuntu pour manjaro. Je suis sous Linux depuis plus de 10 ans sans être informaticien, savoir programmer ou avoir de l'expérience en logiciel, mais la devise me suit. Dans mon cas, apprendre de nouvelles commandes pour installer des programmes m'a effrayé, surtout quand j'ai vu que les forums étaient beaucoup plus vides que ceux que je fréquentais concernant les OS basés sur Ubuntu. Pour cette raison, je suis passé à Ubuntu mate. Un petit saut hors de la flaque d'eau, mais c'est quelque chose.

    Belle histoire!

    1.    Joggeur dit

      Notez que les forums ont récemment été migrés, donc ils sont repartis de zéro. Vous pouvez continuer à accéder aux anciens forums mais à partir des nouveaux; de Google cela ne fonctionne pas.

  10.   Jean dit

    J'aurais basculé vers Arch + KDE pur. En fin de compte, les anciens outils que Manjaro vous propose ne compensent pas les problèmes causés par le fait d'avoir vos propres référentiels pour les mises à jour.

    J'utilise Manjaro depuis des années, mais j'ai finalement décidé de me libérer de ces problèmes en allant sur Arch pur et c'est un autre monde, et d'après mon expérience, beaucoup plus stable.

  11.   Daniel dit

    Très bon article compadre, Manjaro est une très bonne distribution, mais à un moment donné, comme tous les Arch, elle va vous foutre en l'air, et juste au moment où vous en aurez le plus besoin. Les salutations.

  12.   Arangoiti dit

    Tout comme la stabilité de KUBUNTU, vous ne l'aurez pas dans Manjaro et si vous allez déjà sur Debian, je ne vous le dirai pas.

  13.   Hugo Alexander dit

    En lisant l'article, j'ai commencé à me voir reflété dans le croisement entre le K et le M. Mais cela m'est arrivé entre le Mx et l'étoile rouge, (comprendre Deepin); Lorsque vous essayez d'installer à partir de l'App Store de la belle distribution deepin, puaf !!!
    En MX, tout avait fonctionné relativement bien, pas parfait, mais la beauté et l'élégance de deepin m'ont traîné du côté obscur.
    Après de vaines tentatives pour faire fonctionner Wine décemment et après avoir appris que tous les logiciels qui y apparaissent ne sont pas chez Christian, j'ai décidé de raccrocher mes gants et de retourner chez Mx.
    Une navigation fluide et un large éventail d'applications traduites, ainsi que la configuration décente de ma vidéo dédiée, je me suis retrouvé avec Mx. Je ne suis plus pour le cochon d'Inde.

  14.   Vic dit

    rétrograder Firefox

    vim etc / pacman.conf

    -> packages exclus: firefox

    Et vous attendez la sortie pour résoudre le problème.

    1.    pablinux dit

      Salut

      Cela m'a également échoué sur Chromium et Vivaldi. Et dans ma machine virtuelle aussi.

      Je sais qu'il existe même des moyens de télécharger la version (elle est publiée dans ce blog), mais pourquoi la télécharger si tous les navigateurs échouent? Le problème est que je n'ai aucune idée de ce qui n'a pas fonctionné.

      Salutations.

  15.   Miguel Rodriguez dit

    Salutations de l'enfer socialiste appelé Venezuela, je comprends votre prudence, dans mon cas je n'ai pas pu changer mon ordinateur portable depuis 2009, un Acer Aspire 4935, donc avec WinXp j'ai travaillé confortablement, puis quand j'ai dû passer à Win7 j'ai eu pour être plus réservé et enfin quand les navigateurs ont fait le saut vers html5, eh bien, j'ai du passer sous linux oui ou oui pour trouver une distribution qui me permettrait à nouveau de profiter des ressources rares (misérables selon les standards actuels) sur mon l'ordinateur.

    A cette époque, en 2015 j'avais essayé Porteus, ce n'était pas le meilleur au niveau des apps disponibles dans le référentiel ou au niveau des apps mises à jour, mais il était stable et consommait très peu de ressources, puis je suis passé à mageia 5 car lors de mes recherches, je me suis souvenu de Mandrake et quand je l'ai essayé il y a des années, cela semblait très bien fait, car plus par nostalgie que par connaissance approfondie, l'autre raison pour laquelle j'ai changé était parce que les noyaux habituellement utilisés dans les distributions de slackware sont un peu vieux, donc les failles de sécurité m'ont un peu effrayé (rappelant les expériences passées dans Windows 98 en utilisant Internet lorsque WinXp faisait fureur puis sur un PC de bureau encore plus ancien avec un processeur Pentium 4).

    Enfin, je suis arrivé à Manjaro parce que Mageia après un certain temps d'installation et de mise à jour d'applications, la stabilité était un problème assez sérieux, car le système commençait à se comporter de manière erratique avec le temps, j'ai essayé Manjaro parce qu'il avait de bonnes critiques et parce qu'ils ont souligné qu'ils étaient tester rigoureusement les applications avant qu'elles ne les mettent à la disposition du public dans la branche stable, alors je lui en ai donné l'opportunité, c'était en 2016 et depuis je n'ai même pas formaté 1 fois, cela ne signifie pas que je n'ai pas eu de problèmes , une fois, j'ai dû réparer un fichier de démarrage et je ne me souviens même pas pourquoi après une mise à jour.

    Cependant, mon plus gros problème est les navigateurs, aujourd'hui avec les add-ons qui sans eux je ne vois pas l'intérêt de naviguer sur Internet, je vois avec une tristesse étonnante consommer avec quelques onglets ouverts une quantité de RAM qui me décourage de En travaillant à nouveau dans cette équipe, ce que je peux vous dire par expérience, c'est:

    1 N'utilisez pas AUR sauf si vous avez vraiment besoin d'une application spécifique, s'il n'y a pas d'équivalent dans les référentiels officiels ou mieux encore, s'il n'existe pas dans la disponibilité actuelle de snapd, flatpak ... c'est cela de mon point de vue vous pouvez et utiliser AUR est justifié.

    2 Au cours des années où j'ai utilisé la version Firefox du référentiel Manjaro stable, j'ai remarqué (je ne sais pas comment cela fonctionne dans Ubuntu) que les certificats sont mis à jour à partir des référentiels Manjaro séparément de la mise à jour du navigateur lui-même.

    Je ne sais pas si votre problème pourrait être cela, car, comme vous l'avez souligné, la même erreur s'est produite dans d'autres navigateurs, cela peut être autre chose, mais il est bien connu que lorsque Mozilla oublie de conserver ses certificats, car certains sites donner des problèmes ou non on peut y naviguer, cela m'est arrivé une fois et j'ai importé des certificats d'un Firefox mis à jour dans Windows 7 (au moment où le problème m'est arrivé) vers mon Firefox dans Manjaro et j'ai cessé d'avoir des problèmes avec les sites, en quelques semaines, Manjaro a mis fin à la mise à jour des certificats ...

  16.   Sergio dit

    Je reviens de Manjaro à Buntu. J'essaye toujours et je la laisse toujours, c'est vrai que l'AUR est la meilleure, mais quand elle ne me la donne pas sur le chemin ... elle me la donne au retour, pour quelque chose, toujours. Soudain, Pamac ne fonctionne plus pour moi. ouvrez, sélectionnez les packages à installer / désinstaller, cliquez pour appliquer ... et si vous voulez du riz, Catalina. Des jours à la recherche de la solution et à la fin j'abandonne et je retourne aux PPA qui me font tellement tirer le terminal.

  17.   jony127 dit

    Bonjour, ce dilemme que vous exposez ici, je pense que tous les utilisateurs qui ont déjà certaines connaissances en Linux et qui veulent explorer et essayer de nouvelles choses l'ont.

    J'ai aussi utilisé manjaro pendant quelques années, et kunbuntu, opensuse …… et maintenant je suis définitivement resté dans debian stable et je parle simplement d'un ordinateur personnel mais que je peux l'utiliser pour les loisirs, les études ou le travail.

    Parce que? Eh bien, pour la même chose que vous dites… .. d'éventuels problèmes qui peuvent survenir dans un roulement qui ne vous arriveront pas dans une mise à jour stable de Deian. Tout a ses avantages ou ses inconvénients, c'est pourquoi il n'y a pas de distribution parfaite. Soit vous choisissez un nouveau logiciel mais avec des problèmes possibles, soit vous choisissez un logiciel un peu plus ancien mais avec de la stabilité, le choix final se résume à cela, vous devez donc évaluer ce qui est le plus important pour vous en fonction de vos besoins.

    C'est précisément le fait de constamment mettre à jour le système et la «peur» que quelque chose me fasse défaut lorsque j'ai le plus besoin d'utiliser l'ordinateur est ce qui m'a poussé à passer à Debian stable. Je peux donc utiliser le système en toute sérénité et sans crainte de mise à jour.

    Imaginez que vous êtes impliqué dans un travail ou des études qui demandent beaucoup de temps de votre part et que vous allez mettre à jour le système et que vous commencez à avoir des erreurs et que vous devez perdre le peu de temps que vous avez à chercher une solution et que parfois vous ne pouvez pas trouver et doit réinstaller le système avec la perte de temps que tout ce processus implique ...... eh bien, ce ne sera pas le cas. C'est ce que vous devriez apprécier.

    Je n'ai pas besoin du dernier logiciel car peu importe combien j'ai mis à jour mes applications ou mon bureau avec manjaro, j'utilisais toujours le système exactement comme avant la mise à jour. Conclusion, ces mises à jour dans la plupart des cas ne me donnent rien, donc la meilleure chose pour moi est une distribution qui m'offre plus de stabilité et de tranquillité d'esprit.

    Au contraire, si vous utilisez généralement le logiciel de manière plus approfondie et que vous avez besoin des dernières nouvelles, ce n'est pas habituel dans la plupart des cas, alors vous devriez opter pour un logiciel continu.

    Le choix n'est pas si difficile, analysez simplement vos besoins et vos priorités et décidez de ce qui vous convient le mieux.

    Ce que certains utilisateurs disent de regarder les actualités archivées avant de mettre à jour en cas de problème, après quelques mois, je finirais par être fatigué de regarder ces nouvelles tous les deux par trois, je ne suis pas prêt à perdre mon temps avec ces choses.

    Salutations.