Fedora a été déclarée "bien public numérique" par la DPGA

Fedora récompensée en tant que bien public

Parmi les systèmes d'exploitation dont les principales versions utilisent GNOME, 3 se distinguent : Debian, Ubuntu et Fedora. De ces trois, le seul qui semble n'avoir aucune hésitation lorsqu'il s'agit d'ajouter les dernières nouvelles est le dernier, et sinon demandez à GNOME 40, un bureau qui n'a pas été mis en Stand by pour le protagoniste de cet article et oui pour le reste. Chaque projet a une philosophie différente, et celle de feutre cela lui a permis de remporter un prix, celui qui le reconnaît comme un « bien public numérique ».

Plus qu'un prix, c'est une reconnaissance accordée par la Digital Public Goods Alliance (DGPA), un groupe stratégique sous l'égide de l'UNICEF conçu pour promouvoir le développement durable grâce à des solutions open source qui contribuent à un monde équitable. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles Fedora a été déclaré bien public numérique, et beaucoup d'entre eux pourraient être appliqués à d'autres distributions Linux, mais c'est la distribution portant le nom de chapeau qui a ouvert la voie.

"Fedora promeut les meilleures pratiques et adhère aux normes"

Pour être reconnu par DPGA comme un bien public, vous devez utiliser du code ouvert, des données, des modèles d'intelligence artificielle, des normes et du contenu. Les raisons pour lesquels Fedora a été ainsi récompensé sont :

  • Promouvoir les meilleures pratiques et respecter les normes.
  • Il crée une plate-forme innovante pour le matériel, les clouds et les conteneurs qui permet aux développeurs de logiciels et aux membres de la communauté de créer des solutions sur mesure pour leurs utilisateurs.
  • Il est gratuit et s'accompagne d'autorisations d'utilisation, de copie, de modification, de fusion, de publication, de distribution, de sous-licence et/ou de vente de copies du logiciel sans autre restriction que celle d'accorder les mêmes autorisations à toute personne utilisant les produits résultants.
  • Respectez la vie privée et les autres lois nationales et internationales applicables.
  • Partagez des informations personnelles de manière limitée et reconnue.
  • Cela ne cause aucun mal.
  • Suivez les directives de la politique de confidentialité et mettez la politique de confidentialité à la disposition des partenaires.

Selon la DGPA, ils ont attribué Fedora parce que s'efforce de créer un monde plus équitable. Si vous êtes intéressé à voir l'un de ce que la DGPA considère comme un bien public numérique, vous n'avez qu'à accéder votre inscription (via monde du réseau).


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

2 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   antéodt4 dit

    Bon, félicitations à l'équipe f dora, je l'ai dans mon équipe mais je considère qu'il y a des choses exagérées j'ai vu que la news gnome est chargée en premier dans manajaro, ce n'est pas pour la défendre mais je pense que fedora est devenu lourd et avide de ressources

  2.   David G dit

    Pour les équipes moyennes de 6 ans ou moins, c'est une alternative intéressante. Bien que vous préfériez Debian, fedora a des dépôts avec des logiciels récents, pas autant que Debian, mais des versions mises à jour. Et le fedora tourne comme de la confiture, d'excellentes alternatives au liveusb. Dommage que mon SSD soit petit et que je ne puisse pas avoir les deux, pour l'explorer à fond. Je suis partisan d'avoir la même distribution sur tous mes ordinateurs, et comme le mentionne Anteodt4, fedora peut ne pas être bien adapté à un matériel limité. Et la cannelle est excellente, également compatible avec le gnome.