Budgie Desktop migre de GTK vers EFL à partir du projet Enlightenment

Récemment, les développeurs de l'environnement de bureau Budgie fait savoir qu'ils ont pris la décision de s'éloigner de la bibliothèque GTK en faveur de la Bibliothèque de la Fondation des Lumières (EFL).

Cette est due à qui mentionne que malheureusement, GTK4 n'a pas répondu aux attentes des développeurs àà part cela, l'approche continue se concentre uniquement sur les besoins du projet GNOME, dont les développeurs n'écoutent pas les avis des projets alternatifs et ne veulent pas prendre en compte leurs besoins.

La principale motivation s'éloigner de GTK c'était les plans de GNOME pour changer la façon dont il fonctionne avec les thèmes, ce qui rend difficile la création de thèmes personnalisés dans des projets tiers. En particulier, le style d'interface de la plateforme est fourni par la bibliothèque libadwaita, qui est liée au thème Adwaita.

Les développeurs tiers qui ne souhaitent pas répliquer entièrement l'interface GNOME doivent préparer leurs bibliothèques pour gérer le style, mais dans ce cas, il existe un écart dans la conception des applications qui utilisent la bibliothèque alternative et la bibliothèque de thèmes de la plate-forme.

En tant que tel, ils mentionnent également qu'il n'y a pas de moyen standard pour ajouter des fonctions supplémentaires à libadwaita, et tente d'ajouter l'API de recoloration, qui faciliterait le changement de couleurs dans les applications, n'a pas pu être concilié en raison des craintes que d'autres problèmes en plus d'Adwaita, ils pourraient nuire à la qualité des applications GNOME et compliquer l'analyse des problèmes pour les utilisateurs.

Par conséquent, les développeurs de bureau alternatifs sont restés fidèles au thème Adwaita.

Entre moiLes fonctionnalités GTK4 que vous n'aimez pas aux développeurs Budgie, l'exclusion de la possibilité de modifier certains widgets en créant des sous-classes, passer à la catégorie des API X11 obsolètes qui non compatible avec Wayland (par exemple, dans Budgie, les appels GdkScreen et GdkX11Screen a été utilisé pour déterminer la connexion et modifier les paramètres du moniteur), problèmes de défilement dans le widget GtkListViewGenericName et la perte de capacité à gérer les événements de souris et de clavier dans GtkPopovers si la fenêtre n'est pas focalisée.

Après avoir pesé le pour et le contre du passage à des boîtes à outils alternatives, les développeurs ont conclu que le plus optimal est la transition du projet vers l'utilisation des bibliothèques EFL.

La transition vers Qt a été reconnue comme problématique en raison de la liaison de cette bibliothèque en C++ et des incertitudes dans la future politique de licence. La plupart du code de Budgie est écrit en Vala, mais d'autres langages tels que C ou Rust ont été autorisés comme options de migration.

Concernant la répartition des Solus, le projet continuera à former une version alternative basé sur GNOME, mais cette version sera marqué comme non supervisé par le projet et il sera affecté à une section distincte sur la page de téléchargement.

Pour rappel, le bureau Budgie propose sa propre implémentation GNOME Shell, ses panneaux, ses applets et son système de notification. Pour gérer les fenêtres, le Budgie Window Manager (BWM) est utilisé, qui est une modification étendue du plugin de base Mutter. Budgie est basé sur un panneau dont l'organisation du travail est similaire aux panneaux de bureau classiques. Tous les éléments du panneau sont des applets, vous permettant de personnaliser la composition de manière flexible, de modifier l'emplacement et de remplacer la mise en œuvre des éléments du panneau principal à votre guise.

Les résultats de la migration seront offerts dans Budgie 11. En particulier, ce n'est pas la première tentative de s'éloigner de GTK puisqu'en 2017, le projet a déjà pris la décision de passer à Qt, mais a ensuite révisé les plans dans l'espoir que la situation changerait dans GTK4.

Après la sortie de Budgie 11, les développeurs évalueront ses capacités par rapport à GNOME Shell et décideront de continuer à construire la construction avec GNOME ou d'arrêter fournissant des outils pour migrer pour construire à partir de Budgie 11.

Dans la compilation Solus avec le bureau Budgie 11, il est prévu de revoir la composition des applications, en remplaçant les applications GNOME par des applications analogiques, y compris celles développées au sein du projet. Par exemple, elle envisage de développer son propre centre d'installation d'applications.

source: https://joshuastrobl.com/


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.