Arch Linux et Manjaro travaillent pour améliorer la gestion de l'AUR par ce dernier

Manjaro travaille avec Arch Linux pour améliorer la gestion des AUR

Il y a quelques semaines, le compte Twitter officiel de Manjaro publié quelque chose qui a bouleversé ses utilisateurs. C'était un tweet qui semblait normal, mais qui a fini par recommander que les packages Flatpak soient moins utilisés AUR, le référentiel de la communauté de Arch Linux où se trouvent des packages tels que Chrome de Google, par exemple. Il y avait des gens qui ont répondu à ce tweet en disant directement qu'ils utilisaient Manjaro/Arch Linux pour AUR, et il était difficile de croire ce que nous lisions, mais tout a une explication et semble être une solution.

Le principe de l'explication est qu'il y a des utilisateurs qui utilisent un peu plus AUR. Autrement dit, ils installent même le logiciel à partir de ce référentiel communautaire Arch Linux avant les référentiels officiels. Lorsque les demandes sont peu nombreuses, pas de problème, mais Manjaro n'est pas Arch Linux, et sa branche stable est mise à jour toutes les quelques semaines. C'est une partie du problème : quand Manjaro sort une version stable, beaucoup d'entre nous retirent Pamac à mettre à niveau, et Pamac met à niveau tout ce dont il dispose, y compris les packages AUR. Dans ces moments-là, Arch User Repository souffre et Manjaro reçoit une petite tape sur le poignet.

Arch Linux et Manjaro préparent des solutions

Comme expliqué dans il est y cet autre lien du Arch Linux GitLab, ils travaillent sur un nouveau AURweb qui améliorerait la gestion du trafic. D'après ce que nous lisons dans le deuxième lien, une solution semble être de bloquer l'agent utilisateur de Pamac, qui semble réduire le trafic jusqu'à un huitième. Si Manjaro a posté qu'ils travaillaient avec Arch Linux, il ne semble pas probable que la solution soit un verrou permanent, mais plutôt temporaire, probablement à l'époque où une version stable est publiée. Si c'est ce qu'ils décident de faire, nous recevrons les mises à jour stables comme d'habitude, mais les packages AUR seront mis à jour ultérieurement.

Des détails plus détaillés devraient être publiés prochainement, mais ce travail conjoint entre "père" et "fils" nous profitera à tous.

La dernière version stable de Manjaro il s'est lancé le 27 février dernier.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Un commentaire, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   miguel rodríguez dit

    Je considère comme fou d'installer tous les logiciels à partir de l'AUR, si vous ne faites pas attention vous installez des logiciels qui ne sont pas tenus à jour ou pire, des bibliothèques qui utilisent des logiciels dans l'AUR qui, en plus d'être disponibles, remplacent l'existant ceux installés à partir des dépôts officiels, provoquant un programme que vous finissez par mettre à jour presque quotidiennement chaque fois qu'une version mise à jour du paquet (en particulier les versions git) devient disponible. Je ne recommanderais d'installer le logiciel de l'AUR qu'en dernier recours et de remplacer les référentiels officiels par flathub, snap et appimage pour éviter tous les bloatwares possibles sur le système (bien que vous puissiez gérer des packages orphelins, certains sont parfois utilisés par des tiers mais le système insiste pour les classer comme paquets orphelins), les supprimer est le moment où cela devient le problème sans parler de l'augmentation de la consommation de RAM.