WSU GPU, une implémentation pour donner accès aux applications graphiques Linux en WSL

Applications GUI WSL

La semaine dernière, le Les développeurs Microsoft ont annoncé plusieurs améliorations importantes pour le sous-système WSL (Sous-système Windows pour Linux), qui permet aux applications Linux de s'exécuter sous Windows. Car À partir de la mise à jour de mai de Windows 10, la première installation de l'environnement Linux il utilisera la couche WSL2 par défaut.

L'environnement WSL2 s'exécute sur une image disque (HDV) séparé avec le système de fichiers ext4 et la carte réseau virtuelle. Le noyau Linux dans WSL2 Il ne sera pas inclus dans l'image d'installation de Windows, mais Windows le chargera dynamiquement et il le conservera dans sa forme actuelle, similaire à la façon dont les pilotes graphiques sont installés et mis à jour. Pour installer et mettre à jour le noyau, le mécanisme standard de Windows Update sera utilisé.

Le noyau proposé pour WSL2 est basé sur la version du noyau Linux 4.19, s'exécutant dans un environnement Windows à l'aide d'une machine virtuelle déjà utilisée dans Azure.

Les correctifs spécifiques à WSL2 utilisés dans le noyau incluent des optimisations pour réduire le temps de démarrage du noyau, réduire la consommation de mémoire, ramener Windows à la mémoire libérée par les processus Linux et laisser l'ensemble minimum de pilotes et de sous-systèmes requis dans le noyau.

Il est désormais possible d'exécuter des applications graphiques dans WSL

En plus de ce qui précède, une autre des nouveautés qui se démarque est le Prise en charge initiale des applications Linux avec une interface graphique "WSU GPU".

Les soutienset implémente en virtualisant l'accès GPU et en fournissant des pilotes à travers lequel les sous-systèmes graphiques réguliers des distributions Linux peuvent fonctionner, y compris ceux basés sur Wayland. Les applications graphiques Linux et Windows peuvent s'exécuter côte à côte sur le bureau Windows.

Un pilote dxgkrnl ouvert a été préparé pour le noyau Linux, fournissant un périphérique / dev / dxg avec des services qui répliquent le modèle de pilote d'affichage Windows (WDDM) D3DKMT du noyau Windows. Le contrôleur établit une connexion au GPU physique à l'aide du bus VM. Les applications Linux ont le même niveau d'accès au GPU que les applications Windows natives sans partager de ressources entre Windows et Linux.

De plus, le bibliothécaireun libd3d12.so est fourni pour Linux, qui fournit le API graphique complète Direct3D 12.

La bibliothèque libd3d12.so est construite à partir du même code que l'implémentation Windows native de Direct3D 12 et ses fonctionnalités sont complètement similaires à celles de la bibliothèque d3d12.dll.

Je sais aussi fournit une version simplifiée de l'API DXGI (DirectX Graphics Infrastructure) sous la forme de la bibliothèque DxCore (libdxcore.so). Les bibliothèques libd3d12.so et libdxcore.so sont propriétaires et livrées uniquement dans des versions binaires (montées sur WSL en tant que / usr / lib / wsl / lib), compatibles avec Ubuntu, Debian, Fedora, Centos, SUSE et d'autres distributions basées sur Glibc .

La prise en charge d'OpenGL dans Mesa est fournie via une couche qui traduit les appels à l'API DirectX 12. La méthode d'implémentation de l'API Vulkan est encore au stade de la planification.

Dans un premier temps, dans les environnements WSL, CUDA et DirectML seront pris en charge, travaillant sur l'API D3D12 (par exemple, dans un environnement Linux, vous pouvez exécuter TensorFlow avec un backend pour DirectML). La prise en charge d'OpenCL est possible via une couche qui effectue le mappage des appels dans l'API DirectX 12.

Microsoft développe son gestionnaire composite en utilisant le protocole Wayland et basé sur la base de code Weston. Le gestionnaire composite utilise RDP-RAIL (application distante RDP intégrée localement) pour organiser la sortie de l'interface de l'application Linux vers le bureau Windows principal. RDP-RAIL diffère du backend RDP précédemment disponible chez Weston en ce que le gestionnaire composite ne rend pas le bureau lui-même, mais redirige à la place les surfaces individuelles (wl_surface) via le canal RDP RAIL pour les afficher sur le bureau Windows principal.

De plus, une installation WSL avec la simple commande wsl.exe –install sera bientôt prise en charge.

Enfin, si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter les détails dans le lien suivant. 


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

3 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Abd Hessouk dit

    Vous êtes sur le point de changer le nom du site Web en wsladictos.com

    1.    Diego allemand Gonzalez dit

      WSL, qu'on le veuille ou non, fait partie du monde Linux et nous devons le couvrir.

    2.    David Orange dit

      WSL n'est pas une implémentation conçue pour l'utilisateur en "Général", il faut comprendre qu'elle est destinée aux développeurs, aux administrateurs système, entre autres et quand vient le temps de travailler, vous devez mettre de côté les préférences et respecter les directives qui vous impose la personne ou l'entreprise pour laquelle vous travaillez, si elle vous permet de travailler à votre aise c'est excellent, mais si c'est ce qu'elle vous impose il n'y en a pas d'autre.