Trois distributions Linux sans systemd

Trois distributions Linux sans systemd

Ces trois distributions Linux sont livrées sans l'outil controversé systemd

Le monde de Linux (ou GNU/Linux) est plein de discussions passionnées entre développeurs qui, souvent même pour ceux d'entre nous ayant un niveau de connaissances quelque peu supérieur à celui de l'utilisateur commun, sont incompréhensibles. L'un d'eux était il y a quelques années par l'incorporation de systemd.

Bien sûr, grâce aux caractéristiques des logiciels libres et open source, si vous êtes développeur, vous pouvez toujours forker un projet en supprimant les composants que vous n'aimez pas. C'est pourquoi, dans cet article, nous allons lister trois distributions Linux sans systemd.

qu'est-ce que systemd

Bien sûr, pour savoir s'il faut ou non installer une distribution sans systemd, La première chose que nous devons savoir est ce qu'est systemd.. Définissons d'abord un concept précédent.

Dans le contexte de l'informatique démon (Traduction littérale de démons) c'est un service qui s'exécute en arrière-plan au démarrage ou à la connexion du système. Fournit des services utilisés par d'autres applications telles que l'impression de documents ou la lecture audio.

systemd est un ensemble de démons utilisés par de nombreuses distributions Linux pour démarrer le système. En plus de contrôler quels programmes doivent être exécutés au démarrage du système, il assure le suivi de l'activité du système, gère la connexion de l'utilisateur et exécute les tâches planifiées. traite de la date, de l'emplacement, de la maintenance d'une liste d'utilisateurs enregistrés et de l'exécution de conteneurs et de machines virtuelles, de la gestion des comptes système, des répertoires et des configurations d'exécution et des démons pour gérer la configuration réseau simple, le réseau de synchronisation d'exécution, le transfert de journaux et la résolution de noms.

On peut résumer le rôle de systemd comme suit :

  1. Lorsque vous allumez l'ordinateur, le BIOS effectue l'initialisation du matériel.
  2. Le chargeur de démarrage cède le contrôle au noyau Linux.
  3. Le noyau charge un disque RAM initial qui charge les lecteurs système, puis recherche le système de fichiers racine.
  4. systemd prend le contrôle en montant le système de fichiers et en initialisant les services nécessaires.

Qui pourrait avoir un problème avec un outil aussi utile ?

En principe, bon nombre des critiques proviennent de problèmes personnels entre les créateurs et les critiques. Mais, il y a aussi des problèmes techniques comme la trop grande complexité du projet.  systemd fait trop de choses et prend beaucoup de place là où jusqu'à présent la norme était des outils simples et ciblés, ce qui garantissait sa stabilité. En fait, la philosophie UNIX, sur laquelle Linux était basé, soutient que chaque outil doit faire une chose et la faire bien.

Distributions Linux sans systemd

Devuan

Avec cette distribution basé sur Debian, j'ai un peu d'histoire. Au-delà des questions techniques, j'ai été intéressé par votre proposition de ne pas faire de commentaires négatifs vis-à-vis d'une quelconque distribution. On sait que de nombreux membres de la communauté Debian font souvent des commentaires très négatifs envers Ubuntu. Je n'avais pas de meilleure idée que de proposer sur la liste de diffusion d'échange utilisateur-développeur Ubuntu qu'il soit basé sur Devuan. Je n'ai pas tenu compte du fait que de nombreux développeurs Ubuntu sont des développeurs Debian. À part Shuttleworth, je pense qu'il ne restait plus personne sans m'insulter.

Devuan est basé sur la version stable de Debian et nous permet de choisir entre 3 alternatives à systemd. Il a les mêmes capacités de bureau que le projet source et est disponible dans les formats et architectures suivants :

i386 et amd64

  • Image de bureau en direct.
  • Installateur réseau.
  • DVD de bureau (Pour les installations sans Internet).
  • Serveur
  • Bureau minimal.

amd64, arm64, armel, armhf, i386 et ppc64el

  • Installateur réseau.

Nitrux

autre distribution basé sur Debian et sans systemd il est livré avec le bureau KDE avec ses propres couches de personnalisations. Il utilise le format de package Appimage pour l'installation du programme et ne comprend que des applications 100% gratuites.s

Il existe en deux versions. Il le complète avec le bureau personnalisé et un minimum sans les personnalisations.

Vider Linux

Cette répartitionn il n'est basé sur aucun autre. Il utilise son propre gestionnaire de paquets écrit à partir de zéro par ses propres développeurs et propose une documentation détaillée. pour pouvoir configurer l'installation sans problème.

Il est disponible pour les architectures x86_64, i686, arm et les plates-formes arm.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

5 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   alors faites dit

    J'ai récemment essayé Artix et anti-X et ils m'ont époustouflé

  2.   dévoyé dit

    Pas pour rien, mais si vous êtes censé en savoir autant sur devuan, sachez qu'il n'est pas seulement basé sur debian stable, mais aussi sur debian testing.

    1.    Diego allemand Gonzalez dit

      La version stable est basée sur la version stable et la version Testing est basée sur Testing respectivement. Le sujet de l'article étant systemd et non Devuan, je me suis référé à la version de téléchargement recommandée, qui est celle recommandée sur la page

  3.   Hernán dit

    Très bonne note, Diego.
    Merci beaucoup.

    1.    Diego allemand Gonzalez dit

      Merci de l'avoir dit