SUSE Linux est vendu pour 2,5 milliards de dollars à un groupe d'investissement suédois

Logo caméléon SUSE Linux

L'une des plus anciennes sociétés de logiciels libres, SUSE Linux, a été vendu à un groupe d'investissement suédois pour une valeur de 2.500 millions d'euros, environ. Cette vente a surpris tout le monde dans la communauté du logiciel libre, bien que les représentants des deux parties à la vente et à l'achat assurent que le fonctionnement de SUSE Linux restera le même et que cet achat assurera l'avenir de SUSE Linux en tant qu'entreprise.

Le groupe d'investissement s'appelle EQT Partners, d'origine suédoise et intéressé par le Logiciel Libre et ses possibilités futures, d'où son intérêt à racheter cette société.SUSE Linux compte actuellement 1.400 travailleurs, répandu dans le monde entier et est, depuis un certain temps, un exemple que le logiciel libre peut être rentable même si le logiciel est gratuit, bien au contraire de l'exemple de Microsoft.

Au cours des dernières années, SUSE Linux a été dédié au monde des affaires et offrant des services cloud, mais il est vrai que ces derniers mois, SUSE Linux n'a pas été au centre de l'actualité du logiciel libre, concentrant cet intérêt sur d'autres plateformes ou entreprises comme Canonical. Par conséquent, de nombreux travailleurs de SUSE Linux considèrent l'achat avec optimisme car le groupe d'investissement permettra à l'entreprise d'enquêter et améliorez vos services sur des marchés populaires tels que le marché du cloud ou de l'IoT.

D'autre part, Richard Brown, leader d'OpenSUSE, affirme qu'un tel achat n'affecte pas la version gratuite de SUSE, c'est-à-dire OpenSUSE, ce n'est rien de négatif mais bien au contraire et que le rythme d'OpenSUSE restera le même, malgré l'achat. Quelque chose qui nous semble normal car, bien que SUSE Linux soit le principal promoteur d'OpenSUSE, c'est la communauté OpenSUSE qui décide de l'avenir de la distribution.

Le point positif de cet achat est qu'il est démontré que le logiciel libre offre la même chose ou plus que le logiciel privé, mais le point négatif est qu'il peut être démarré. une vague d'achats de projets de logiciels libres qui au final évitent ou entravent les projets de logiciels libres Qu'est-ce que tu penses? Que pensez-vous de cet achat?


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

6 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   quelqu'un dit

    2.500 millions.
    Les milliards viennent des États-Unis :)
    Salutations.

  2.   jorge dit

    2.500 milliards ne sont pas 2,5 billions, ce dernier est fou.

  3.   jorge dit

    2.500 milliards = 2 milliards
    2,5 billions = 2

  4.   Joaquin Garcia dit

    Bonjour, tout d'abord, merci beaucoup de nous lire. Deuxièmement, merci pour la clarification, mais je pense que ça va. En effet, un billion, c'est un million de millions, mais pour le dollar, l'unité utilisée est les États-Unis, c'est-à-dire un milliard. Si vous lisez plus tard, vous verrez comment je convertis en euros et ensuite si je suis le système européen.
    Un salut et merci beaucoup.

  5.   isard dit

    Ce que vous dites n'est pas correct. Bilion est comme le disent les Américains 10 ^ 9, qu'ils comptent des dollars ou des atomes de carbone. :-)

    Par ici, nous disons des billions à 10 ^ 12, peu importe ce que nous comptons.

    https://www.fundeu.es/recomendacion/elbillion-inglesno-equivaleal-billon-espanol-858/

  6.   Jean dit

    Bonjour, si ces investisseurs continuent à maintenir tel quel ou à améliorer ce qui est présent, tant mieux, il convient de mentionner qu'en 2017, Huawei lui-même a changé ses serveurs redhat et windows en Suse, et avec ce petit argent frais, vive Suse et mon cher Opensuse , bien que j'utilise également Fedora, pour moi mes deux distributions les plus importantes