Red Hat supprime MongoDB de RHEL 8 et Fedora en raison de sa licence SSPL

Logo chapeau rouge

En octobre dernier, Eliot Horowitz, directeur technique et co-fondateur de MongoDB a fait une annonce qui a créé un tumulte dans la communauté open source: la création d'une nouvelle licence open source, la Server Side Public License (SSPL) pour le célèbre système de gestion de base de données orienté document.

Cette licence s'applique à toutes les versions de MongoDB publiées ou publiées après le 16 octobre 2018 et remplace la licence AGPLv3. Il s'applique également aux correctifs des anciennes versions du SGBD.

Dans un billet, Eliot Horowitz a expliqué que ce changement visait à encadrer l'utilisation du SGBD en tant que service.

De nombreux fournisseurs de services cloud, y compris les plus grands fournisseurs, s'appuient sur le code source du SGBD pour fournir des versions commerciales aux utilisateurs sans se conformer aux règles open source.

"La SSPL est conçue pour garantir que les entreprises qui proposent MongoDB (ou tout logiciel soumis à la SSPL) en tant que service rendent service à la communauté."

«Si vous mettez une fonctionnalité de programme ou une version modifiée à la disposition de tiers en tant que service, le code source doit être téléchargeable sur des réseaux gratuits. «

Donc pour Horowitz, la SSPL clarifie simplement les conditions de mise à disposition de MongoDB en tant que service.

«La SSPL est basée sur l'esprit de l'AGPL, mais clarifie les conditions de fourniture de logiciels open source en tant que services.

La licence renouvelle toutes les libertés dont jouissait la communauté open source avec MongoDB sous l'AGPL: liberté d'utiliser, revoir, modifier et redistribuer le logiciel.

Le seul changement substantiel est une exigence explicite selon laquelle toute organisation qui tente d'exploiter MongoDB en tant que service doit ouvrir le logiciel qu'elle utilise pour fournir ce service. Ce changement de licence n'affectera pas les clients qui ont acheté une licence commerciale MongoDB », a-t-il commenté.

SSPL v1 a été soumis pour examen par l'Open Source Initiative (OSI) mais il n'a pas encore été approuvé.

Et le problème est ...

Cela signifie que les versions de MongoDB sous cette licence ne sont pas open source. Une autre version de la licence (SSPL v2) qui a également été proposée convainc à peine l'OSI.

Pour beaucoup, la nouvelle licence MongoDB SSPL s'écarte de l'esprit open source. Pour certains d'entre eux, la SSPL pourrait tout simplement être d'accord avec Steve Ballmer, l'ancien PDG de Microsoft, lorsqu'il a dit que la licence GPL pour Linux était "un cancer associé, au sens de la propriété intellectuelle, à tout ce qu'il touche".

Red Hat ne veut pas de problèmes, les choses doivent être bien faites

Red Hat, pour sa part, a également décidé de supprimer MongoDB de certains de ses produits.

"Après examen, Fedora a conclu que la licence publique côté serveur v1 (SSPL) n'est pas une licence de logiciel libre ", a écrit Tom Callaway, responsable de l'ingénierie de Fedora, dans une note du 15 janvier 2019."

Fedora pense que la SSPL est conçue pour créer une discrimination agressive contre une catégorie spécifique d'utilisateurs.

En outre, il semble clair que l'objectif du licencié est de créer la peur, l'incertitude et le doute parmi les utilisateurs commerciaux de logiciels sous cette licence.

Considérer la SSPL comme "libre" ou "open source" jette cette ombre sur toutes les autres licences de l'écosystème des logiciels libres et open source (FOSS), même si aucune d'entre elles ne présente ce risque,

Et même avec la version v2 de la SSPL en cours de développement, Tom Callaway pense que le problème persiste.

L'objectif est le même.

Donc "nous avons mis à jour notre liste de" mauvaises licences "pour inclure SSPLv1. Aucun logiciel sous cette licence ne peut être inclus dans Fedora », explique l'ingénieur Red Hat.

En plus de Fedora, RHEL (Red Hat Enterprise Linux) a également décidé de se débarrasser de MongoDB dans sa prochaine version.

Dans la documentation RHEL 8, Red Hat a supprimé MongoDB de la liste des serveurs de base de données fournis avec la distribution.

«RHEL 8 fournit les serveurs de base de données suivants: MySQL 8.0, MariaDB 10.3, PostgreSQL 10, PostgreSQL 9.6 et Redis 4.0.

Veuillez noter que le serveur de base de données MongoDB NoSQL n'est pas inclus dans la version bêta de RHEL 8.0 car il utilise la licence publique côté serveur (SSPL), "


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.