Plasma 6 Beta 1 montre que l'avenir de KDE est plus que prometteur

Mise à jour vers Plasma 6 bêta 1

Ceux d'entre vous qui me lisent ici chez Linux Addicts auront remarqué que, même si je me déplace plus que Willy Fog avec un pass de bus, j'opte généralement pour des systèmes d'exploitation qui s'appuient sur le bureau KDE. Je l'aime car il est léger, personnalisable et ses applications regorgent de fonctions. Je l'ai aussi aimé il y a 7 à 8 ans, mais KDE 4, du moins sur mon Lenovo qui fonctionne désormais parfaitement avec Plasma 5, n'arrêtait pas d'afficher des erreurs. Maintenant nous avons accès a Plasma 6 Bêta 1, et il semble que l’histoire ne va pas se répéter.

J'ai lu dans la blogosphère que le passage de la v5 à la v6 de Plasma ne sera pas aussi important que le saut de la v4 à la v5, et pour être honnête, c'est quelque chose que je ne sais pas. Je n'ai pas passé assez de temps dans KDE 4 pour remarquer les changements lorsque j'ai commencé à utiliser Kubuntu 19.04. Je peux vous assurer qu’à cette époque les échecs ne faisaient plus partie de mon quotidien, et me voilà. J'ai récemment passé du temps à utiliser Plasma 6 Beta sur KDE néon et il me semble plus stable que KDE 4, ce qui m'a laissé ce sentiment doux-amer.

Plasma 6 Beta est "utilisable"

Nate Graham de KDE a écrit il y a quelque temps un article disant que Plasma 6 pourrait déjà être utilisé, et il l'a fait il y a des mois, quand ils étaient encore chez Alfa (ou même pas ça). La plupart des problèmes qu'il a rencontrés, a-t-il déclaré, concernaient des applications tierces. Des mois plus tard, n’importe qui peut vérifier que ce qu’il a dit est vrai. Si vous n'êtes pas habitué à KDE neon, ou si vous démarrez avec une nouvelle installation, la plupart des problèmes que vous rencontrerez seront liés au système d'exploitation et à sa philosophie ou au démarrage sans choses à notre goût. Bien sûr, si nous avons retouché quelque chose parce que cela ne fonctionnait pas bien après l'installation de 0, en recommençant, nous rencontrerons le même problème.

Il fallait que le saut de la v4 à la v5 soit énorme pour dire que le saut de la v5 à la v6 ne sera pas aussi prononcé. Comme je l'ai mentionné, si cela est vrai, KDE a dû pratiquement tout changer, ce qui, compte tenu de ce que nous avons vu, n'a pas fait de mal. Utilisation de Plasma 6 Beta One Oui, vous remarquez des changements, et pas quelques-uns.. Mais la vérité est que oui, dans une large mesure, il semble que nous soyons confrontés à quelque chose qui pourrait être Plasma 5.30, c'est-à-dire qu'il y a des changements, de nombreuses améliorations, mais rien qui n'aurait pu être réalisé en un an ou 3 versions supplémentaires. .

Le changement de nombre n'est pas dû au nombre d'améliorations

Le changement de nombre n'est pas dû à la quantité d'améliorations. Celui qui prend les devants est Qt Company. KDE utilise ses bibliothèques pour l'interface de ses logiciels, entre autres, et numérote généralement son bureau et ses frameworks en fonction de la version de Qt qu'ils utilisent. Actuellement, les versions stables les plus récentes sont Plasma 5.27.9 et Frameworks 5.112.0, et la version de Qt présente dans la plupart des distributions Linux est la 5.15.x. Tout est cinq, et bientôt tout sera six.

Mais il y a des changements, et certains sont très visibles. Le plus important est celui qui n’est pas vu, pas dans le sens de remarquer des formes ou de meilleurs designs. C'est l'étape à utiliser Wayland par défaut. Je l'utilise depuis des mois dans Plasma 5, et pour le moment je n'ai qu'un seul reproche : il existe des applications, comme GNOME Boxes ou l'une des miennes en Python qui utilisent Qt, qui affichent le logo Wayland dans le panneau inférieur et non le logo de l'application. Il y a aussi des problèmes avec un logiciel comme GIMP, qui, étant basé sur GTK2, j'ai même dû le détacher du panneau inférieur pour qu'il n'y ait pas deux icônes lorsque j'ouvre le programme. C'est un plaisir de faire des gestes sur l'écran tactile, passons donc à une autre des nouveautés les plus notables de Plasma 6.

Nouvel aperçu

Dans Plasma 5, la Vue Générale… n’est pas très générale. Et le geste pour la joindre n’est pas non plus le meilleur. Il existe trois gestes différents :

  • 4 doigts vers le haut afficheront toutes les fenêtres et bureaux (vue en grille). C'est fonctionnel, mais pas très esthétique.
  • 4 doigts vers le bas montrent toutes les fenêtres. C'est bien, et c'est ce que j'utilise pour trouver n'importe quelle fenêtre sur n'importe quel bureau sur lequel elle se trouve. Mais avec tout le reste, c'est redondant.
  • En faisant le geste de fermeture avec 4 doigts, vous entrez ce qui sera l'aperçu le plus récent. Le problème est que tous les bureaux ne sont pas visibles et cela pourrait s'améliorer.

Ces améliorations arriveront en février et peuvent désormais être testées dans Plasma 6 Beta. KDE n'a pas honte de dire qu'ils ont compté sur d'autres pour améliorer leur logiciel, et bien que dans ce cas ils n'aient pas dit qu'ils s'appuyaient sur GNOME, la vue générale de la prochaine version de leur bureau rappelle quelque peu le bureau qu'ils ont utilisez Ubuntu ou Fedora dans leurs éditions principales.

Présentation sur le bureau KDE

L'image précédente est celle qui apparaît si nous n'avons qu'un bureau virtuel. Mais voir la vignette aux bords arrondis nous fait déjà un peu penser à GNOME. Si nous ajoutons un bureau, il apparaîtra à droite.

Les gestes seront simplifiés, et avec quatre doigts vers le haut, nous verrons cette vue générale et, à ce stade, avec à nouveau quatre doigts vers le haut, nous verrons la vue en grille. GNOME a également 2 points de 4 doigts levés, mais le comportement exact dépend de la distribution, si elle est plus fidèle à GNOME ou à sa propre philosophie.

Plasma 6 bêta : ce qui ne se voit pas, mais se ressent

Il faut également garder à l'esprit qu'il existe des changements qui ne sont pas vus, mais ressentis. C'est la façon dont j'ai choisi de faire référence à ces petits ajustements visuels qui sont réellement visibles, mais pas autant que ceux de la vue générale. Beaucoup de ces améliorations sont liées à Qt6, et ce que nous allons ressentir est quelque chose de similaire à ce que ressentent les utilisateurs de GNOME lorsqu'ils passent d'une application en GTK3 à une application qui monte en GTK4.

De plus, KDE s'est également chargé d'apporter des modifications à l'interface pour améliorer la cohérence, et fera davantage pour qu'en février nous ayons quelque chose de fiable. Cela semble déjà le cas dans Plasma 6 Beta, cela le sera davantage dans trois mois et encore plus lorsque les différentes distributions Linux l'adopteront. En février, KDE neon l'utilisera ainsi que quelques autres, surtout s'ils sont en version Rolling Release.

L'avenir de KDE est prometteur. Nouvelles fonctionnalités, meilleure productivité et plus d’attrait visuel. Espérons que rien ne se passe mal.

Si vous souhaitez avoir un avant-goût de ce que l'avenir vous réserve, il est préférable d'aller au Page de téléchargement de KDE néon, téléchargez l'ISO instable et utilisez-le dans une session en direct ; Ce n'est pas recommandé sur les machines virtuelles.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.