Le passage de MIcrosoft à l'open source. L'explication d'un ancien cadre

Le changement de Microsoft
A chaque fois l'un des auteurs de Linux Addicts (je pense que je suis celui qui le fait le plus) écrivez un article positif sur Microsoft, de nombreux lecteurs réagissent comme si nous servions de la soupe à l'ail lors du dîner annuel des vampires. Cela provient de la attitude résolument hostile de l'entreprise vers l'open source cela s'est bien maintenu dans la première décennie du XNUMXe siècle.

Beaucoup d'entre nous sont clairs quelle était la raison du changement d'entreprise, mais, au moins dans mon cas, il n'avait pas compris la raison de l'hostilité. Après tout, Linux n'a jamais dépassé la part de 2% du marché des ordinateurs de bureau.

Maintenant Steven Sinofsky, ancien chef de Windows et Office a donné une explication à propos de la cause derrière des déclarations comme celle-ci de l'ancien PDG Steve Ballmer:

Linux est un cancer qui s'accroche au sens de la propriété intellectuelle à tout ce qu'il touche.

Sinofsky a répondu sur son compte Twitter à une affirmation du principal conseiller juridique de Microsoft qui, lors d'une conférence au MIT, a déclaré:

Microsoft était du mauvais côté de l'histoire lorsque l'open source a explosé au tournant du siècle, et je peux le dire personnellement.

Sinofsky considère qu'il n'en est pas ainsi, non pas que Microsoft se soit trompé, sinon qu'il avait un modèle économique basé sur le logiciel en tant que propriété intellectuelle, et que ce modèle avait du sens lors de la création de l'entreprise.

Jusqu'à récemment, la distribution de logiciels coûtait de l'argent. Il a fallu longtemps depuis la vulgarisation d'Internet avant que tout le monde (ou du moins la plupart) ait accès à une connexion décente à la maison ou au travail. Les lecteurs plus âgés se souviendront quand vous pourriez demander à Canonical de vous envoyer un CD Ubuntu gratuit. L'autre moyen était d'acheter un magazine qui donnait le CD ou de l'acheter dans une boutique en ligne.

Dans le secteur des entreprises, les logiciels faisaient partie d'un combo avec du matériel coûteux que vous deviez acheter ou louer ou faisant partie d'un service de conseil que vous avez dû engager.

Les origines du modèle économique de Microsoft

L'ancien responsable de Windows rappelle que au début des années 70, les passionnés d'électronique achetaient des kits cela leur a permis de monter leurs propres projets (quelque chose comme les arrière-grands-parents Raspberry Pi ou Arduino) qui pourraient être programmés. Le logiciel pour le programmer était librement partagé.

Bill Gates et son ami Paul Allen Ils ont créé une version du langage de programmation de base pour les ordinateurs Altair. Sa création a été un succès immédiat. Si immédiat que votre code source (imprimé) il a été partagé sans arrêt.

Cela a motivé la plainte de Bill Gates qui a publié une lettre se plaignant d'avoir investi 40000 dollars en temps et en argent et n'avoir réussi à en récupérer qu'une fraction en raison de la distribution illégale.

Nous parlons du premier produit de Microsoft en tant qu'entreprise.

Ce n'est pas surprenant que pendant 3 décennies, l'entreprise a vu comme un danger tout ce qui menaçait son modèle économique basé sur le paiement de chaque copie du logiciel.. Plus tard, d'autres sociétés indépendantes basées sur le développement de logiciels telles que Corel ou Adobe ont adopté un schéma similaire et ont jalousement défendu leur propriété intellectuelle.

En fait, l'open source ne remet pas en cause le modèle de la propriété intellectuelle, cela augmente simplement la quantité de choses que l'utilisateur est autorisé à faire.

Le changement de Microsoft

En fait, ni Linux ni alternatives open source fuUn problème est survenu pour Microsoft sur le bureau. Le problème est apparu sur les serveurs.

Sinofsky dit que Linux était (et est toujours) bien meilleur que WindowsNT sur les serveurs. Pour un temps, Microsoft a pu compter sur l'avantage que les entreprises clientes préféraient le soutien d'une entreprise à la création de leurs propres solutions pour de meilleures performances et des coûts réduits.

Tout a changé quand IBM et autres sociétés concurrentes Microsoft (avec l'apparition de licences ouvertes moins restrictives que la GPL), ils ont découvert les avantages de fournir des services basés sur l'open source, ainsi que de nouvelles options de marketing. Le seul avantage de Microsoft dans le secteur le plus rentable du gâteau était révolu.

Pour finir de compliquer les choses, ils apparaissent Google et Amazon qui, au lieu de distribuer des logiciels, vendent le service d'exécution du logiciel. Pourquoi acheter une licence Office si vous pouvez utiliser le traitement de texte ou envoyer des e-mails depuis votre navigateur? Et, dans de nombreux cas, gratuit.

Vous n'allez pas non plus acheter une licence de système d'exploitation pour chacun des ordinateurs de votre entreprise lorsque vous pouvez exécuter ce même système d'exploitation dans une machine virtuelle à partir de n'importe quel ordinateur en ne payant que pour le temps que vous l'utilisez.

Avec un modèle économique basé sur la vente de licences sans avenir, Microsoft n'a eu d'autre choix que d'accepter la réalité et de prendre en charge l'open source la mieux équipée pour donner aux clients ce dont ils ont besoin.

 


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

11 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Jean dit

    "L'open source ne remet pas en cause le modèle de la propriété intellectuelle" bien sûr qu'il le fait, du moins dans sa forme originale le logiciel libre a été créé en tant que juif vers le modèle du droit d'auteur, il utilise sa force contre lui-même

  2.   L dit

    Le marketing MicroSoft est le meilleur. Experts en déformation de la vérité.

  3.   jorgpeper dit

    Ce que Microsoft veut linux je considère comme normal (ils le leur donnent gratuitement), profiter de ce système pour l'utiliser à leur avantage avec leur cloud, après tout, les dérivés Unix et BSD, linux ... ont été créés pour les serveurs, de ne pas l'utiliser dans les ordinateurs personnels où ce concept n'existait même pas dans les années 70. La vérité est que le noyau Linux l'a mis à l'œuf aux entreprises, tout le monde peut en profiter et l'utiliser, y compris google avec android, redhat on serveurs, et maintenant Microsoft obtient des performances gratuitement.

    1.    jose manuel dit

      tu as toute la raison dans l'univers

  4.   TxemaM dit

    Il ne s'agit pas seulement de l'attitude de Micro $ oft envers l'open source, mais aussi (entre autres) de ses pratiques concernant la confidentialité de ses utilisateurs, et du contrôle qu'ils ont sur les produits M $ qu'ils achètent, ou sur le matériel qu'ils achètent, souvent avec un logiciel de fiscalité M $, et donc sans contrôle non plus sur leur matériel.

    Le comportement de M $ dans le passé n'est pas crédible (je ne le crois pas) qu'il change du jour au lendemain et maintenant elle est une sœur caritative. S'il s'implique dans Linux, ce n'est pas de l'altruisme, c'est parce que ses affaires vont de plus en plus mal, et quand cela arrive, c'est parce que quelque chose va sortir, et bien sûr, Linux ne va pas en bénéficier. C'est laisser le renard entrer dans le poulailler et devoir le surveiller pour qu'il ne vous dérange pas. Il vaudrait mieux ne pas le laisser entrer et continuer ses affaires.

    Je n'ai pas d'informations à jour, mais les distributions Linux doivent-elles toujours payer Microsoft pour pouvoir utiliser UEFI Secure Boot?

  5.   Diego allemand Gonzalez dit

    Je ne réponds à aucun commentaire contenant les mots Micro $ oft, Hasefroch, Winbugs, etc.
    Ils sont plus insultants pour la communauté du logiciel libre que pour Microsoft.

      1.    Diego allemand Gonzalez dit

        L'open source «aimant» était une hyperbole que beaucoup insistent pour être prise à la lettre.
        Je peux vous relier à beaucoup de mes articles où je dis à quel point l'amour est-il sinon les affaires.

      2.    Dhouard dit

        Ce qui est vraiment insultant, c'est le monopole fondé sur les pratiques de gangsters que Microsoft utilise depuis 25 ans.

        Que la communauté utilise ces termes pour une entreprise qui, rappelons-le, a fait des dégâts infinis aux logiciels, le développement d'Internet et la liberté des utilisateurs est le moins qu'ils méritent.

  6.   Roberto dit

    Dans ce cas, il était nécessaire d'ajouter à la fin que désormais l'activité de Microsoft dépend davantage d'Azure, imitant Amazon, où les clients professionnels sont prêts à payer, afin qu'il puisse se permettre de prendre en charge les logiciels libres.

  7.   EderÉcouteurs dit

    Offre et Demande le problème est que l'Offre oblige les autorités et les gouvernements à utiliser leurs produits au détriment de COIMAS ou LOBYS dans les entreprises privées et publiques ... d'où le problème de la DEMANDE ... ils n'ont nulle part où regarder et accessoirement les entreprises sont en charge de torpiller tout soupçon de LOGICIEL GRATUIT