Pacstall est destiné à être un AUR pour Ubuntu. L'obtient ?

Décrochage

Le logiciel peut être installé sur n'importe quelle distribution Linux par divers moyens. L'un est les référentiels officiels, mais nous pouvons également utiliser les packages flatpak, snap et AppImage, entre autres. En plus de tout cela, Arch Linux dispose d'AUR, un référentiel communautaire dans lequel on trouve pratiquement tous les logiciels qui existent pour Linux et que, si on ne sait pas compiler, on peut gérer avec yay. Par exemple, dans AUR, nous trouvons des extensions pour GIMP que nous aurions autrement à rechercher, ce qui en fait l'envie d'autres distributions. Pour essayer de combler ce manque dans Ubuntu il y a Décrochage.

Sur papier, Pacstall a l'air très bien. C'est censé être un outil pour automatiser les installations de logiciels hébergés sur GitHub ou GitLab dans Ubuntu. Il est né il y a un peu plus d'un an, on peut donc dire qu'il fait ses premiers pas, mais, au moins en ce moment, les utilisateurs d'un système d'exploitation basé sur Arch ne peuvent qu'être amusés par l'énorme différence.

Pacstall a son propre référentiel et d'autres peuvent être ajoutés

L'équipe Pacstall télécharge les packages sur le référentiel officiel du projet, et c'est la principale différence par rapport à AUR. Le référentiel de la communauté Arch existe depuis des années et tout y est. Dans ce qui prétend être son équivalent pour Ubuntu, ils téléchargent des packages depuis très peu de temps, donc la liste des packages disponibles est courte.

Le doute que j'ai après l'avoir essayé et lu sa documentation est de savoir comment il sera à l'avenir. Ce genre de gestionnaire de paquets permet d'ajouter des référentiels, mais pour le moment, l'installation échoue car le fichier pacscript nécessaire à l'installation des packages est manquant. S'ils corrigent cela à l'avenir (ou si je fais quelque chose de mal et que quelqu'un sait ce que c'est, qu'ils me le disent), ce n'est peut-être pas AUR, mais c'est un outil très intéressant.

Et comment ça marche ?

La première chose à faire est de l'installer, ce que nous réaliserons en ouvrant un terminal et en tapant ces commandes :

sudo apt install curl
sudo bash -c "$(curl -fsSL https://git.io/JsADh || wget -q https://git.io/JsADh -O -)"

A partir de là, le reste est comme apt, pacman, dnf, etc, mais à sa manière :

  • décrochage suivi de:
    • -I: installera le paquet.
    • -R: supprimera le paquet.
    • -S: recherchera les dépôts.
    • -A- Ajoutera un référentiel GitHub ou GitLab.
    • -U: mettra à jour les scripts pacstall.
    • -En haut: mettra à jour les packages.
    • -h: aider.

Si nous voulons le désinstaller, ce que nous devons écrire est le suivant :

bash -c "$(curl -fsSL https://git.io/JEZbi || wget -q https://git.io/JEZbi -O -)"

Ce serait bien si Ubuntu avait son propre AUR, et je ne sais pas si Pacstall lui ressemblera un jour, même de façon minimale. Pour l'instant oui il existe des packages comme android studio ou Google Chrome. Si la communauté s'engage à collaborer, nous verrons jusqu'où ira ce projet.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.