Oracle trébuche sur les bases de données open source

DB Orable

Giant Oracle est tombé sur des bases de données open source et déclare des pertes de bénéfices dues à ce dernier. Dans le passé, Oracle a créé une grande base de données qui dominait le marché, mais avec l'émergence de bases de données open source, beaucoup ont préféré les utiliser et l'entreprise s'est effondrée.

Ces derniers temps, les bases de données relationnel (basé sur SQL) et non relationnel (NoSQL) Ils ont fortement émergé et il existe de très bonnes alternatives aux produits Oracle. Ces bases de données alternatives fonctionnent bien et ne coûtent rien, il y a la clé qu'elles ne veulent pas aller chez Oracle.

Oracle avait un quasi-monopole dans le domaine des bases de données, mais maintenant il ne peut même plus rivaliser avec certains projets gratuits. Oracle doit renouveler et repenser l'activité de base de données s'il veut continuer dans l'entreprise, sinon il souffrira de plus en plus des projets open source qui envahissent le marché. Oracle n'a donc qu'à supposer que: le futur est open-source!


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

5 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Jean dit

    Par Dieu, de quelle nouvelle s'agit-il? Il ne dit rien non plus de nouveau. Il ne fournit pas non plus de données (montant des pertes? Contexte?). Il n'y a pas de source. Quelle paille mentale de nouvelles pour l'amour de Dieu.

  2.   Ile Maurice dit

    Et la source?

  3.   Utilisateur inconnu dit

    Je pense que la dernière ligne de cet article était un "Turn down for what" très clair. B)

  4.   Juan Pablo dit

    Il est vrai qu'une source pour vérifier les données ne serait pas du tout mauvaise.

  5.   jchacana dit

    Et quelles seraient ces bases de données? Mauvaise nouvelle, mauvaise source et il n'y a pas de chiffres