OpenRGB 0.6 est livré avec un support de plugin, des corrections de bugs et plus encore

Il ya quelques jours la sortie de la nouvelle version d'OpenRGB 0.6 a été annoncée qui met en évidence l'ajout de modules complémentaires qui améliorent l'expérience utilisateur, ainsi que l'ajout de la prise en charge de plus d'appareils et de plates-formes, en plus du fait que certaines corrections ont également été apportées dans cette nouvelle version.

Pour ceux qui ne connaissent pas OpenRGB, ils doivent savoir qu'il s'agit d'un logiciel de contrôle de dispositif d'éclairage RVB et qu'il s'agit d'un l'implémentation proposée est assez solide Il prend en charge plusieurs générations de contrôleurs Aura sur les plates-formes Intel et AMD, qui élimine le besoin d'installer des applications propriétaires officielles qui sont liés à un fabricant spécifique.

OpenRGB est compatible avec les pilotes compatibles Aura utilisé dans divers fabricants de modules de mémoire RVB, y compris G.Skill Trident Z RGB et autres.

Le projet propose une bibliothèque de fonctions avec une API universelle pour contrôler le rétroéclairage des applications, un utilitaire de console et une interface graphique dans Qt. Prend en charge le choix des modes de changement de couleur (vague de couleur, etc.), le contrôle des zones de rétroéclairage, l'application d'effets avancés, la définition du design des LED et la synchronisation du rétroéclairage avec les actions effectuées (musique couleur, etc.).

Principales nouveautés d'OpenRGB 0.6

Dans cette nouvelle version d'OpenRGB 0.6 un système de compléments est présenté qui étendent l'interface utilisateur, avec laquelle lLes développeurs OpenRGB ont préparé une série de plugins avec un système d'installation de mise à jour automatique, un moteur pour ajouter des effets, une carte visuelle et la mise en œuvre du protocole E1.31.

Pour les appareils Razer, un pilote alternatif est créé pour remplacer OpenRazer en raison du grand nombre d'échecs et de retards dans l'acceptation des mises à jour de ces derniers ; Pour activer un autre pilote, vous devez désactiver OpenRazer dans les paramètres OpenRGB.

En ce qui concerne les améliorations du support, il est souligné que prise en charge limitée de macOS ajoutée pour les architectures Intel et ARM, tandis que la prise en charge étendue concerne les GPU ASUS, MSI, Gigabyte et les modes GPU EVGA ont été ajoutés.

Concernant les corrections apportées, il est mentionné qu'un bogue a été corrigé, provoquant l'épuisement du pilote de rétroéclairage sur les cartes mères MSI MysticLight. La prise en charge de cette série est réactivée pour les cartes déjà testées, les développeurs fournissent une assistance pour restaurer les performances de rétroéclairage endommagées par l'exécution des versions précédentes d'OpenRGB.

Des autres changements qui se démarquent:

  • Le code du pilote de souris Logitech a été fusionné pour réduire la duplication de code, de nouveaux modes de fonctionnement ont été ajoutés et la connectivité sans fil a été améliorée.
  • Ajout du support QMK (nécessite une configuration manuelle).
  • Ajout de la prise en charge des protocoles TPM2, Adalight pour les contrôleurs basés sur Arduino.

Concernant la liste des nouveaux appareils pris en charge, nous pouvons les consulter ici. Enfin vous pouvez vérifier la compatibilité matérielle qui prend actuellement en charge cet utilitaire dans le lien suivant.

Comment installer OpenRGB sur Linux?

Pour ceux qui souhaitent pouvoir installer OpenRGB sur leur système, ils doivent suivre les instructions que nous partageons ci-dessous.

La première chose à faire est installez la dernière édition de Qt Creator. (Vous pouvez vérifier les détails de l'installation de Qt Creator dans le lien suivant).

Dans le cas d'Ubuntu et de ses dérivés, nous devons installer certaines dépendances:

sudo apt install qt5-default libusb-1.0-0-dev libhidapi-dev

Nous allons maintenant obtenir l'utilitaire avec la commande:

git clone https://gitlab.com/CalcProgrammer1/OpenRGB

Fait ça maintenant nous devons mettre à jour les sous-modules:

git submodule update --init –recursive

Et ici, nous pouvons faire deux choses, l'une d'elles est d'ouvrir le projet avec QT creator ou de le compiler dans le système.

Pour compiler, exécutez simplement les commandes suivantes:

cd OpenRGB
qmake OpenRGB.pro
make -j8
./OpenRGB

À la fin de la compilation nous devons autoriser l'accès à SMBus.

Dans Intel, nous pouvons le faire avec la commande:

modprobe i2c-dev i2c-i801

Ou dans le cas d'AMD, il faut d'abord lister les pilotes SMBus avec:

sudo i2cdetect -l

Une fois le contrôleur identifié, nous devons accorder des autorisations au contrôleur, par exemple:

sudo chmod 777 /dev/i2c-0

Enfin, il faut tenir compte du fait qu'il existe encore des capacités à persister dans tous les redémarrages, mais la fonctionnalité principale de configuration des couleurs et des modes est stable.

Si vous voulez en savoir plus vous pouvez vérifier les détails dans le lien suivant.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.