OIN élargit son catalogue de brevets avec 337 nouveaux packages

La Réseau d'invention ouvert (OIN), dont le but est de protéger l'écosystème Linux contre les revendications de brevets, annoncé il y a quelques jours l'élargissement de la liste des packages qui font l'objet d'un accord libre de brevet et de la possibilité d'utiliser en franchise de droits certains progiciels propriétaires, ainsi que certaines technologies.

La liste des composants de distribution inclus dans la définition d'un système Linux, qui est couverte par l'accord de membre OIN, a été étendue à 337 packages.

Dans les nouvelles qu'il a publiées via un article de blog, il mentionne que nouveaux progiciels ou composants ajoutés à l'écosystème Linux Ils comprennent plusieurs projets de renom, parmi lesquels se distinguent les suivants : .Net, ONNX, tvm, Prometheus, Helm, Notary, Istio, Nix, OpenEmbedded, CoreOS, uClibc-ng, mbed-tls, musl, SPDX, AGL Services, OVN, FuseSoc, Verilator, Flutter, Jasmine, Weex, NodeRED, Eclipse Paho, Californium, Cyclone et Wakaama, entre autres.

Avec cette nouvelle extension, 337 nouveaux composants logiciels sont inclus, ce qui continue d'augmenter le nombre de packages protégés, qui se compose aujourd'hui d'environ 3.730 XNUMX.

« La collaboration Linux et open source continue de prospérer car elle accélère le rythme de la transformation dans un éventail d'industries. Avec cette mise à jour, nous avons abordé l'expansion sur les principaux projets et plates-formes logicielles. De plus, nous avons ajouté une protection pour les packages stratégiques qui permettent la conception de matériel et d'applications embarquées », a déclaré Keith Bergelt, PDG d'OIN. 

Il est mentionné que cette mise à jour poursuit la politique OIN bien établie d'appliquer une approche conservatrice, axée sur le consensus et informée par la communauté pour ajouter des fonctionnalités open source de base à la définition de l'écosystème Linux.

En totale, la définition du système Linux couvre 3730 packages, y compris le noyau Linux, la plateforme Android, KVM, Git, nginx, CMake, PHP, Python, Ruby, Go, Lua, LLVM, OpenJDK, WebKit, KDE, GNOME, QEMU, Firefox, LibreOffice, Qt, systemd, X.Org, Wayland, PostgreSQL, MySQL, etc.

Le nombre de membres de l'OIN qui ont signé un accord de licence de partage de brevet a dépassé 3500 XNUMX entreprises, communautés et organisations.

"Cette mise à jour de la définition du système Linux permet à OIN de suivre le rythme de l'innovation open source, en promouvant non-agression des brevets dans le noyau. Au fur et à mesure que l'open source se développe, nous continuerons à le protéger en ajoutant délibérément des packages logiciels au système Linux."

Particulièrement les entreprises signataires de l'accord obtiennent l'accès aux brevets détenus par l'OIN en échange d'un engagement de ne pas poursuivre pour l'utilisation des technologies utilisées dans l'écosystème Linux.

Les principaux participants à l'OIN assurant la formation d'un pool de brevets protégeant Linux comprennent des sociétés telles que Google, IBM, NEC, Toyota, Renault, SUSE, Philips, Red Hat, Alibaba, HP, AT&T, Juniper, Facebook, Cisco, Casio, Huawei, Fujitsu , Sony et Microsoft. Par exemple, Microsoft, qui a rejoint l'OIN, s'est engagé à ne pas utiliser plus de 60.000 XNUMX de ses brevets contre Linux et les logiciels open source.

Le pool de brevets d'OIN comprend plus de 1300 XNUMX brevets. Entre les mains d'OIN se trouve un groupe de brevets, comportant certaines des premières mentions de technologies de création de contenu Web dynamique, qui ont annoncé la montée en puissance de systèmes tels que Microsoft ASP, Sun/Oracle JSP et PHP.

Une autre contribution importante est l'acquisition en 2009 de 22 brevets Microsoft qui avaient été précédemment vendus au consortium AST en tant que brevets couvrant des produits « open source ».

Tous les membres de l'OIN ont la possibilité d'utiliser ces brevets gratuitement. L'effectivité de l'accord OIN a été confirmée par la décision du ministère américain de la justice, qui a exigé que les intérêts d'OIN soient pris en compte dans les termes de l'accord de vente des brevets de Novell.

Enfin si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez vérifier la note originale dans le lien suivant


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.