Node.js 14.0 est là et voici ses actualités

La libération de la nouvelle version de Node.js 14.0 lequel llega avec une nouvelle API expérimentale axé sur le stockage local, le Mise à niveau du moteur V8 (utilisé dans divers navigateurs) et quelques autres améliorations.

Cette nouvelle version de Node.js aura un statut LTS mais sera attribuée jusqu'en octobre après sa stabilisation. La prise en charge de Node.js 14.0 sera disponible jusqu'en avril 2023 et la maintenance de la dernière version LTS Node.js 12.0 durera jusqu'en avril 2022, tandis que pour l'année suivante, le support de la version Node.js 10 sera interrompu. Concernant la version 13.0, son support sera interrompu en juin de ce an.

Pour ceux qui ne connaissent pas Node.js, ils devraient savoir que est une plate-forme qui peut être utilisée à la fois pour la prise en charge des serveurs d'applications Web ainsi que pour la création de programmes réseau de serveurs et client ordinaire.

Pour étendre les fonctionnalités des applications pour Node.js, une grande collection de modules a été préparée, dans laquelle vous pouvez trouver des modules avec l'implémentation de serveurs et clients HTTP et SMTP, XMPP, DNS, FTP, IMAP, POP3, des modules pour intégration avec divers frameworks Web, pilotes WebSocket et Ajax, connecteurs SGBD (MySQL, PostgreSQL, SQLite, MongoDB), moteurs de modèles, moteurs CSS, implémentation d'algorithmes cryptographiques et de systèmes d'autorisation (OAuth), analyseurs XML.

Quoi de neuf dans Node.js 14.0?

Dans cette nouvelle version, le capacité à générer des rapports de diagnostic à la volée ou lorsque certains événements se produisent, il se stabilise, reflétant des événements qui aident à diagnostiquer des problèmes tels que des pannes, une dégradation des performances, des fuites de mémoire, une charge CPU élevée, une sortie d'erreur inattendue, etc.

Le moteur La V8 a été mise à jour vers la version 8.1, dans laquelle de nouvelles optimisations de performances ont été introduites et des innovations ont été ajoutées telles que nouvel opérateur d'union logique "??". (retourne l'opérande de droite si l'opérande de gauche est NULL ou indéfini, et vice versa), l'opérateur "?". pour une vérification ponctuelle de l'ensemble de la chaîne de propriétés ou des appels (par exemple, "db? .user? .name? .length" sans vérifications préliminaires), la méthode Intl.DisplayName pour obtenir des noms localisés, etc.

En outre, l'ajout de la prise en charge expérimentale de l'API de stockage local asynchrone est mis en évidence avec l'implémentation de la classe AsyncLocalStorage, qui peut être utilisée pour créer un état asynchrone avec des gestionnaires basés sur des appels de rappel et de promesse.

La prise en charge de l'implémentation d'AsyncLocalStorage permet de stocker des données pendant le traitement des requêtes Web, ressemblant à des threads locaux pour des threads individuels dans d'autres langues.

En outre, Une révision de l'API Streams a été réalisée, dans le but d'améliorer la cohérence des API Streams et éliminez les différences de comportement des parties de base de Node.js.

Par exemple, le comportement de http.OutgoingMessage est proche de stream.Writable et net.Socket est proche de stream.Duplex. L'option autoDestroy est définie sur true par défaut, ce qui implique un appel à _destroy après la fin.

Il est également mentionné dans l'annonce que l'avertissement concernant les fonctionnalités expérimentales a été supprimé lors du chargement du module ECMAScript 6 et de l'exportation des modules à l'aide d'expressions d'importation et d'exportation. Dans le même temps, la mise en œuvre des modules ESM reste expérimentale.

Ajout de la prise en charge expérimentale de l'API WASI (Interface système WebAssembly), qui fournit des interfaces de programme pour une interaction directe avec le système d'exploitation (API POSIX pour travailler avec des fichiers, des sockets, etc.).

De plus, les exigences pour les versions minimales des compilateurs et des plates-formes ont été augmentées: macOS 10.13 (High Sierra), GCC 6, Windows plus récent que 7 / 2008R2.

Comment installer Node.JS sur Linux?

L'installation de Node.JS est assez simple, rien que pour cela Ils doivent ouvrir un terminal dans le système et y saisir l'une des commandes suivantes, en fonction de votre distribution.

Dans le cas de ceux qui sont des utilisateurs Debian, Ubuntu et dérivés, il leur suffit de taper ce qui suit:

sudo apt-get update
sudo apt-get install nodejs
sudo apt-get install npm

Alors que pour ceux qui utilisent Arch Linux, Manjaro, Arco Linux ou tout autre dérivé d'Arch:

sudo pacman -S nodejs npm

Utilisateurs OpenSUSE, saisissez simplement ce qui suit:

sudo zypper ar \
http://download.opensuse.org/repositories/devel:/languages:/nodejs/openSUSE_13.1/ \
Node.js
sudo zypper in nodejs nodejs-devel

Enfin pour ceux qui utilisent Fedora, RHEL, Centos et dérivés:

sudo dnf -i nodejs npm

Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.