Nintendo Switch fonctionne déjà parfaitement sous Linux, grâce aux hackers

Nintendo Switch avec Linux

Il y a quelques mois, la nouvelle console de jeu Nintendo, Nintendo Switch, est sortie. Une console 2-1 qui a révolutionné le marché des consoles de jeux grâce à ses façons de jouer ... et ses logiciels. La nouvelle console Nintendo a mis peu de temps à être piratée et grâce à un exploit du système d'exploitation, on peut dire que Nintendo Switch est capable d'exécuter Gnu / Linux.

Le groupe de hackers en charge de cette tâche a été FailOverflow, un groupe de hackers qui ont déjà réussi à pirater d'autres consoles vidéo comme la Nintendo Wii ou la PlayStation 4 entre autres. Et il a également créé un système d'installation qui résistera aux futures mises à jour de Nintendo de ses logiciels.

Apparemment, l'exploit est difficile à corriger et rendra Linux installable sur Nintendo Switch pour l'instant, malgré les mises à jour de Nintendo, car le trou est difficile à supprimer avec une mise à jour. Mais l'inconvénient est qu'il ne sera pas facile pour les utilisateurs finaux de faire ce processus, c'est-à-dire d'installer Gnu / Linux sur la Nintendo Switch. Entre autres, FailOverflow n'a pas encore publié le guide de mise à niveau et les images montrent les câbles cela pourrait indiquer un processus difficile et dangereux pour les utilisateurs finaux.

Au point que de nombreux hackers et médias pensent que FailOverflow a obtenu les résultats grâce à Photoshop et à la manipulation d'images. Cette théorie, bien qu'elle soit populaire, est également difficile à croire car d'une part ce n'est pas la première console de jeu que le groupe pirates et d'autre part, Nintendo a laissé plusieurs bugs sur ses consoles qui permettent d'installer Linux, comme c'est le cas avec la Nintendo Mini Classic ou la Nintendo Wii. Il est donc facile de croire que la Nintendo Switch a été piratée. Je le crois personnellement et je pense que Ce fameux exploit a plus à voir avec le logiciel que Nintendo utilise qu'un bogue des programmeurs Nintendo. Un logiciel qui porte le nom de famille «Libre» Ne penses tu pas?


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Un commentaire, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Pato dit

    C'est probablement un bogue FreeBSD (système sur lequel le Switch est apparemment basé) que Nintendo a oublié de corriger ...