.NET MAUI : Et si vous pouviez développer une application qui fonctionnerait sur toutes les plates-formes, y compris Linux ?

.NET MAUI

Un problème que nous, les utilisateurs de Linux, avons, c'est que nous sommes un peu abandonnés par de nombreux développeurs. Lorsqu'ils doivent construire quelque chose pour un système, ils le construisent pour Windows, puisqu'il est utilisé par environ 4 ordinateurs sur 5. Et c'est que développer pour plus de systèmes d'exploitation nécessite un effort supplémentaire, mais Microsoft a mis à jour les informations sur son .NET MAUI et vise à faciliter les choses pour les créateurs d'applications.

Qu'est-ce que .NET MAUI ? Comme nous le lisons dans le Documentation Microsoft, son nom vient de .NET Multi-platform App UI, qui traduit en espagnol est un interface utilisateur pour les applications multiplateformes. Le .NET est le même qui a des années d'avance sur son Framework, et le tout est un framework multiplateforme pour créer des applications de bureau et mobiles natives avec C# et XAML.

.NET MAUI est plus destiné aux applications mobiles, mais…

Bien qu'ils ne le disent pas directement, il semble que l'objectif soit clair : créer une application, la modifier un peu et la rendre utilisable sur n'importe quel appareil. C'est fondamentalement un peu comme les PWA (Progressive Web Apps), mais pour les applications mobiles qui peuvent être utilisées sur le bureau. Nous arrivons à cette conclusion lorsque nous lisons le page des plates-formes prises en charge, où Android et iOS sont mentionnés avant macOS. Et c'est que pour macOS, ce sera via Catalyst, qui rend les applications iPad compatibles avec macOS.

Sur la page des plates-formes prises en charge, nous lisons :

  • Android 5.0 (API 21) ou supérieur. Pour les applications blazor .NET MAUI, Android 6 (API 23) ou supérieur est requis.
  • iOS 10 ou supérieur. Pour les applications blazor .NET MAUI, iOS 11 ou supérieur est requis.
  • macOS 10.13 ou supérieur, en utilisant Catalyseur Mac.
  • Windows 11 et Windows 10 version 1809 ou ultérieure, avec bibliothèque d'interface utilisateur Windows (WinUI) 3.

Et pourquoi parle-t-on de cela dans Linux Addicts ? Eh bien, parce que plus bas, il est dit qu'il sera également compatible avec Tizen, pris en charge par Samsung, et Linux, soutenu par la communauté. Dans la page d'origine en anglais, ils utilisent le mot "supporté", non compatible, et je pense que la traduction devrait être celle-ci, que ce sont Samsung et la communauté Linux qui devront apporter la touche finale pour qu'une application se développe à partir de . NET MAUI soit compatible avec Tizen et Linux respectivement.

Est-ce une bonne nouvelle ? Cela a-t-il un avenir ?

On ne peut pas dire que les nouvelles sont mauvaises. Pour commencer, .NET MAUI est open source, mais c'est l'évolution de Xamarin.Forms, on peut donc dire que ce serait un roi mis après un roi mort. La nouvelle proposition comporte des contrôles d'interface utilisateur recompilés à partir de zéro pour améliorer les performances et l'extensibilité.

Concernant les performances, Microsoft explique :

.NET MAUI unifie les API Android, iOS, macOS et Windows en une seule API qui permet une expérience de développement en écriture unique tout en offrant un accès approfondi à tous les aspects de chaque plate-forme native.

.NET 6 fournit un certain nombre de frameworks spécifiques à la plate-forme pour créer des applications : versions de bibliothèque Android, iOS, macOS et Windows UI 3 (WinUI 3). Tous ces frameworks ont accès à la même bibliothèque de classes de base (BCL) .NET 6. Cette bibliothèque extrait les détails de la plate-forme sous-jacente du code. La BCL dépend de l'environnement d'exécution .NET pour fournir l'environnement d'exécution du code. Pour Android, iOS et macOS, mono implémente l'environnement, une implémentation de l'environnement d'exécution .NET. Sous Windows, Win32 fournit l'environnement d'exécution.

Que personne ne pense que .NET MAUI va tout changer… ou le fera-t-il ?

Quand on m'en a parlé pour la première fois, ma première pensée a été que "Maui" est un mot qui existe déjà sous Linux, j'ai donc été surpris. Ensuite, après avoir lu un peu plus, je suis arrivé à une conclusion qui me semble correcte : dans le meilleur des cas, il est probable que les utilisateurs de Linux puissent avoir, par exemple, une application native Twitter officielle ou une application de type Photoshop pour iPad OS, mais pas le Photoshop que nous aimerions tous avoir à disposition.

A propos de l'avenir, personne ne sait. Les processeurs d'architecture ARM sont là pour resteret Apple a eu son mot à dire dans tout cela. Deux options opposées ne peuvent être exclues : la première est que cela ne mène nulle part ; l'autre serait un avenir presque utopique dans lequel les développeurs ont décidé de tout créer avec .NET MAUI et à la fin nous pourrions également avoir toutes sortes d'applications sur Linux, tout en précisant que les touches finales devraient être faites par la communauté. Et si la seconde se produisait ?


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.