Dot Browser, un nouveau navigateur basé sur Chromium, loin de Google et axé sur la confidentialité

Écran d'accueil de Dot Browser

Bien que Firefox soit inclus comme navigateur par défaut dans la plupart des distributions Linux, Chrome est l'option choisie par la grande majorité des utilisateurs. Si nous parlons de moteurs, celui de Chromium est toujours utilisé par plus de gens, car c'est celui qui déplace d'autres navigateurs tels que Opera et Vivaldi. Mais, comme on l'a toujours dit, où vous mangez deux, mangez trois et un autre navigateur appelé Navigateur de points.

Qu'est-ce qui rend le navigateur de points spécial? Eh bien, quant à son moteur, rien. Cette À base de chrome, le même utilisé par pratiquement tous les navigateurs les plus populaires au-delà de Firefox et Safari, mais Dot Browser a apporté quelques modifications. Comme nous le lisons dans le Page de présentation et nous détaillerons mieux plus tard, parmi ces changements, nous avons qu'il utilise une version de Chromium qui a éliminé les fonctions de suivi de Google. Et est-ce que l'une des raisons d'être Dot Browser est la confidentialité.

Dot Browser empêche Google de nous suivre

Caractéristiques spéciales du navigateur de points:

  • Bloqueur de publicités intégré et activé par défaut.
  • Interface utilisateur claire et familière. Surtout pour les utilisateurs de Chrome / Chromium sous Windows, tout nous est familier.
  • Sans le suivi de Google ou son bloatware. Ils utilisent Electron, une version de Chromium dépourvue de tout suivi insensé.
  • Nous pouvons utiliser notre compte Google si nous le souhaitons, contrairement aux autres navigateurs basés sur Electron.
  • Synchronisez toutes vos informations importantes avec votre Dot ID. Comme pour les comptes Firefox ou Google, nous pouvons créer un compte Dot pour synchroniser l'historique, les favoris et les mots de passe. Nous pouvons également crypter nos données avec le mot de passe principal.
  • Modifier tous les aspects du navigateur. Depuis la page "config", vous pouvez modifier et faire des ajustements précis à n'importe quelle partie du navigateur.
  • Page Nouvel onglet moderne. Tel qu'il apparaît dans la capture d'en-tête, c'est quelque chose qui se démarque dès que vous le lancez. Et tout est personnalisable.
  • Tout le code est open source. Leurs développeurs aiment la transparence, donc tout est open source et disponible sur leur page GitHub, accessible depuis c'est par ici !.

Toujours en phase alpha

Una vez explicado todo lo que ofrece Dot Browser, tenemos que decir algo: por lo menos en Linux, y el autor de este artículo lo ha probado en dos máquinas virtuales (KDE neon y Ubuntu) y en nativo (Kubuntu), no funciona demasiado bien. En fait, cela ne me permet pas d'entrer / cliquer sur les options, le bouclier de blocage ou l'icône de l'utilisateur, donc je n'ai pas pu faire trop de tests. Mais vous devez garder une chose à l'esprit: pas de version stable disponible. Lorsque nous cliquons sur «Télécharger», cela nous amène à une page où vous nous en informez, à partir de laquelle nous pouvons accéder à votre section de téléchargement.

Par conséquent, nous sommes confrontés à un navigateur qui pourrait être une bonne option à l'avenir: ce sera compatible avec les extensions Chrome / Chromium, mais nous naviguerons sans être suivis. En fait, certains développeurs ont pensé que cela avait l'air si beau qu'ils l'incluraient dans leur système d'exploitation lorsque les deux lanceraient une version stable. Je parle de Kai, qui a été pendant des semaines en charge du projet Ubuntu Lumina Remix et qui a annoncé ce week-end qu'ils s'éloigneraient de Canonical pour avoir plus de liberté, ce qui se traduira par le lancement de ce qu'ils ont surnommé arisblue y ArisRouge.

Comment tester le navigateur de points

Si vous voulez essayer Dot Browser, vous pouvez télécharger votre package DEB à partir de la page de téléchargement et installez-le avec tout programme d'installation pris en charge, tel que le logiciel GNOME ou Discover. Dans les semaines à venir, il sera également disponible dans d'autres types de packages et, probablement, nous pourrons ajouter un référentiel pour l'installer et le mettre à jour à partir de notre centre logiciel.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

5 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Kai Lyon dit

    Magnifique article! J'adore le DotBrowser, et merci d'avoir mentionné Arisblu et Arisred!

  2.   Juanlinux dit

    Je ne veux rien de basé sur Google Chrome.

  3.   Adrian dit

    Je me méfie de tout ce qui est basé sur Chromium, même open source, qui va analyser les centaines de milliers de lignes de code?

  4.   George dit

    Habituez-vous à l'idée que Firefox est mort.
    Les développeurs Web ne travaillent dernièrement qu'avec Chromium, car sa part ne cesse de croître.
    Tôt ou tard, vous utiliserez Chromium.

    Le plus tôt vous l'assumerez, mieux ce sera.

    1.    01101001b dit

      Ha! À un moment donné, c'était la même chose avec IE et où est-il maintenant?
      Je n'utilise pas FF. Je n'ai jamais aimé ça. Mais le logiciel n'est pas mort parce qu'un gars le dit. Même si Mozilla le supprimait maintenant, FF ou une variante apparaîtrait tôt ou tard. Pour échantillonner l'article.