Guide: tout sur les images ISO sous GNU / Linux

Icône ISO

Si vous voulez travailler avec des images ISO À partir de votre distribution préférée, nous avons créé ce guide pour vous. Avec lui, vous saurez tout ce dont vous avez besoin pour commencer à travailler avec ces types de fichiers de manière simple. Surtout pour ceux qui viennent d'autres systèmes d'exploitation comme Windows, où ils disposaient d'une série de logiciels pour pouvoir monter ce type d'images ou les graver sur des disques optiques (CD, DVD, BD, ...), mais ils ont a constaté que ces programmes ne sont pas disponibles sur GNU / Linux.

La vérité est que les images ISO sont assez bonnes pour travailler avec et stocker de grandes quantités d'informations. C'est pourquoi ils sont devenus le format préféré de la grande majorité des éditeurs de logiciels. Microsoft lui-même vous permet de télécharger des images ISO de ses derniers systèmes d'exploitation, et bien sûr, tous les sites Web officiels des projets de distribution permettent également de télécharger des images ISO à partir de leurs zones de téléchargement.

Qu'est-ce qu'une ISO?

Une image ISO est un fichier pour stocker une copie exacte d'un système de fichiers sous le Norme ISO 9660 qui lui a donné son nom. De plus, étant un package compact, il est également devenu le format idéal pour stocker du contenu destiné à être gravé sur des supports optiques ou des lecteurs amovibles, ainsi que pour faire des copies de sauvegarde avec certains programmes de sauvegarde.

L'extension le plus populaire est le .iso, mais ils peuvent également apparaître avec l'extension .img comme on peut le voir sur certaines images de systèmes d'exploitation pour le Raspberry Pi, etc. Cette différence de longueur ne signifie pas que ce ne sont pas des images du même format, c'est simplement une convention différente. Malgré le fait que .iso soit le plus populaire, nous pouvons également trouver des extensions séparées telles que .cue et .bin, qui stockent les données (BIN) d'une part et une description desdites données (CUE) d'autre part.

Cela étant dit, beaucoup développeurs de logicielsLes logiciels de gravure en particulier ont essayé de créer leurs propres formats d'image pour prétendre remplacer l'ISO, mais ils ont certainement échoué. C'est le cas de Nero Burning ROM Ahead qui a créé le format NRG, ou d'Adaptec CIF pour son Easy CD Creator, CCD pour le projet CloneCD, MDF pour Alcohol 120%, etc.

Comment créer un ISO

pour les créer des images ISO à partir de notre distribution GNU / Linux Nous avons une multitude de programmes graphiques pour le faire, tels que Furious ISO, ISO Master, Brasero, Simple Burn, K3b, Acetone ISO, etc. Mais nous allons vous apprendre à le faire de manière plus puissante et sans gaspiller autant de ressources, et cela signifie le faire depuis la console avec le simple outil dd tout puissant que vous avez probablement déjà installé dans votre distribution, puisque il vient généralement par défaut ...

Eh bien, imaginez ce que nous voulons créer une copie d'un répertoire dans notre distribution, par exemple le / home / user que nous allons passer à l'ISO. Pour cela, nous pouvons entrer les commandes suivantes:

dd if=/home/usuario of=/home/imagenesiso/usuario_personal.iso

Une autre option pour "Isar" un répertoire consiste à utiliser un autre outil comme mkisofs:

mkisofs -o /home/usuario/imagen.iso /home/usuario/contenido

Au lieu de cela, si vous souhaitez créer l'image vidage du contenu d'un DVD ou d'un CD, nous pouvons utiliser cette autre alternative:

dd if=/dev/cdrom of=/home/usuario/imagen.iso

De cette façon, nous pouvons créer des images de répertoires et également d'autres supports de stockage. Rappelez-vous que le commande dd Il prend en charge n'importe quel périphérique ou support d'entrée si vous modifiez le chemin de if =, tandis que pour la destination où vous souhaitez stocker l'image, il vous suffit de modifier le chemin de of =.

Comment monter un ISO

Monter l'image ISO (commande)

Avec certains des programmes mentionnés ci-dessus, nous pouvons monter des images ISO pour accéder au contenu graphiquement et facilement. De plus, il existe également des outils comme mkisofs avec lesquels nous pouvons monter notre image ISO dans n'importe quel répertoire pour pouvoir accéder au contenu sans avoir à le graver sur un support optique. Par exemple, sous Windows, l'outil le plus connu pour cela est peut-être Alcohol 120% ou Daemon Tools, mais ces outils ne sont pas disponibles pour Linux. Alors quoi? Eh bien, nous pouvons toujours tirer les alternatives pour ces applications comme Furious ISO ou AcetoneISO qui ont des interfaces graphiques faciles à utiliser. Mais si nous voulons utiliser les options que Linux nous donne de manière native:

sudo mkdir /media/iso

sudo mount -t iso9660 -o loop /home/usuario/imagen.iso /media/iso

sudo umount /media/iso

Comme nous pouvons le voir, nous créons un répertoire dans lequel nous allons monter l'image ISO que nous avons appelée iso et que nous avons placée dans le répertoire / media. Ensuite, nous montons l'image ISO dans ledit répertoire et nous pouvons avoir accès au contenu. Une fois que nous ne voulons plus dudit contenu, il peut être démonté avec umount comme nous pouvons le voir ... Au fait, avec l'option -t de mount nous lui avons donné un format qui dans ce cas est ISO 9660 et avec -o nous dites-lui d'utiliser notre périphérique de boucle. Avec cela, nous utilisons un appareil virtuel appelé dispositif de boucle cela nous aidera à monter l'ISO dans n'importe quel répertoire, permettant d'accéder à son contenu.

Comment graver un ISO

 

Graver ISO

Maintenant, si ce que nous voulons c'est graver ou graver ladite image ISO sur un support optiqueQu'il s'agisse d'un CD, d'un DVD, d'un HD-DVD ou d'un BluRay, nous pouvons également choisir les programmes avec une interface graphique que nous avons évoqués ci-dessus ou recourir directement à la console et le faire via des commandes. Il existe quelques outils en mode texte pour cela, tels que wodim, cdrskin, xorriso. Si nous les avons déjà installés, nous pouvons les utiliser avec les commandes suivantes:

wodim -v dev=/dev/cdrom -dao /home/usuario/imagen.iso

cdrskin -v dev=/dev/cdrom -dao /home/usuario/imagen.iso

xorriso -as cdrecord -v dev=/dev/cdrom -dao /home/usuario/imagen.iso

Soit dit en passant, rappelez-vous que dans certains cas, le périphérique optique de votre distribution (bien que ce soit rare) peut ne pas s'appeler / dev / cdrom, mais prendre d'autres noms tels que / dev / dvdrom ou / dev / sr0, etc.

J'espère que cela vous a été utile. Ne pas oublier laissez vos commentaires...


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

4 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Nasher_87 (ARG) dit

    Pas sur les autres, mais Ubuntu est aussi simple qu'un clic droit sur l'ISO et le montage, puis le démontage. Enregistrez la même chose, ouvrez avec le programme X, enregistrez et voilà. Ils font peur aux débutants

  2.   Miguel Mayol et Tur dit

    Abondant dans l'utilisation d'environnements graphiques
    Brasero
    K3b
    Maître CD Gnome
    Boulanger Gnome
    XFburnName

    Créateur ISO gratuit
    ISOmaître

    Montages d'images
    Monture ISO Furius
    CDemuComment
    ToastMount
    Monture G

    Et d'autres devraient être, à tout le moins, cités

  3.   Walter dit

    l'article semble écrit pour effrayer les futurs utilisateurs potentiels de Linux

    1.    Shalem Dior Juz dit

      Hahaha c'est vrai, mais regardez comment les temps ont changé: jusqu'à il y a environ cinq ans, ce type de tutoriels était le pain quotidien et parmi la même communauté, ceux qui ne publiaient pas de cette manière étaient victimes d'intimidation. Il était courant de faire croire aux gens que faire des choses à partir du terminal était la méthode la plus "simple", et en effet pour quiconque était un programmeur ou un expert avancé en la matière, ils diraient oui, mais pour nous à pied, c'était pas si simple.

      En guise de recommandation respectueuse à Don Isaac, il serait très bien que dans les futures publications de cette section, l'utilisateur soit enseigné de deux manières: par terminal et par environnement graphique en choisissant une application. Merci beaucoup pour le message et pour nous avoir consacré votre temps.