Mes mésaventures dans le monde de la technologie

caisse automatique

Bien que la technologie améliore souvent la vie des personnes handicapées, elle la complique parfois.

Hier, j'ai passé trois heures à répéter les positions. Non, je ne me vante pas de mes compétences en Kama Sutra (je le fais sur Only Fans). C'est le connecteur Micro Usb d'un smartphone Samsung J2 que j'utilise car son appareil photo a une meilleure résolution que mon appareil actuel.

C'est pourquoi dans ce post Je vais catharsis mes mésaventures dans le monde de la technologie, car malgré ce que mes brillants articles vous amènent à penser autrement, parfois je me trompe ou il m'arrive des choses.

Mes mésaventures dans le monde de la technologie

ma maladresse

Bien sûr, tout sur cette liste est discutable, et il est possible que dans plus d'un cas le problème soit moi.. Plus d'une fois, j'ai réinstallé un système d'exploitation parce que je ne pouvais pas me connecter sans réaliser que la touche de verrouillage des majuscules n'était pas dans la position que je pensais que c'était lorsque j'ai généré le mot de passe, donc lorsque je me suis connecté, le système n'a pas t travail.J'ai reconnu ce qu'il a écrit.

Il y a quelques années, j'ai acheté un lecteur externe qui, pour une raison quelconque, avait deux connecteurs USB pour se connecter à l'ordinateur. Je n'ai jamais su lequel c'était parce que le manuel était imprimé en caractères brouillés. J'en ai branché un en pensant que l'autre était de rechange. Bien sûr, cela n'a pas fonctionné tant que je n'ai pas connecté les deux.

La troisième histoire de cette section n'est pas entièrement de ma faute.

Nous avions acheté une nouvelle laveuse. Pour une raison quelconque, les gens qui ont construit ma maison pensaient que nous n'aurions pas besoin d'une prise près d'un évier. C'est pourquoi nous l'avons connecté au réseau électrique avec une rallonge.

En suivant (pour une fois) le mode d'emploi, je mets le savon, les vêtements, je raccorde le tuyau au robinet et allume la machine. Je pars tranquillement pour faire autre chose et quand j'ai fini je reviens voir comment ça s'est passé. C'était éteint.

Je débranche la machine, la rebranche, débranche et rebranche le robinet et la machine. Sûr que tout allait bien, je vais manger. Quand j'ai fini de déjeuner, je regarde à nouveau. C'était éteint. Je consulte le manuel, répète la procédure et la rallume. Je le laisse allumé et le trouve éteint.

Enfin, restant à côté de la machine, je découvre la panne. La rallonge était à quelques centimètres du sol. Juste assez haut pour que mes deux tortues puissent le pousser assez fort pour desserrer la fiche de la prise, mais pas pour la sortir complètement.

Note pour les écologistes : Les tortues en question sont avec ma famille depuis 1977 quand il n'y avait pas tellement de conscience environnementale et elles préfèrent passer l'hiver à côté du radiateur plutôt qu'hiberner.

Mr Magoo et la technologie

Pour les malvoyants, du moins pour celui-ci, la technologie informatique signifiait une grande amélioration de la qualité de vie. Les attentes ennuyeuses dans les pièces mal éclairées sont terminées grâce à calibre et sa capacité à convertir entre les formats et à modifier les feuilles de style des livres électroniques. Ou souffrir d'essayer d'étudier dans des livres de mathématiques imprimés en minuscules depuis Tesseract a obtenu Linux pour avoir une technologie OCR de qualité. Je n'ai pas non plus besoin de demander à quelqu'un d'autre quel bus arrive ou où nous voyageons, il s'en occupe OpenStreetMap. Et, qu'en est-il de la quantité de glaces à la fraise et au citron mangées pour ne pas pouvoir voir la liste des saveurs ? le zoom de Ouvrir la caméra raccourcir toutes les distances.

Mais tout n'est pas parfait. Voyons quelques inconvénients :

  • Identification biométrique : De nombreuses applications financières vous demandent de vérifier votre identité en prenant un selfie. Pour cela, vous devez placer la caméra à une certaine distance et lire les instructions. Dans mon cas c'est l'un ou l'autre. Et, comme il doit s'agir d'un selfie, vous ne pouvez pas demander à une autre personne. Je dois tester si le lecteur d'écran Android fonctionne dans ces cas.
  • La photo du document ou de la carte de crédit : C'est une autre forme d'identification. Le problème est que tous les mobiles n'ont pas un bon appareil photo et, si j'approche suffisamment le téléphone pour vérifier que les données sont lues correctement, l'appareil est trop proche pour une photo complète. Dans de nombreux cas, j'ai résolu le problème en enregistrant une vidéo en effectuant un zoom avant et arrière. Ensuite, je passe la vidéo à l'ordinateur et avec la fonction de capture d'écran de VLC Je sélectionne une image nette.
  • MicroSD/MicroSim: les cartes microSD affrontent le connecteur micro USB parmi les pires inventions. Ils doivent être placés dans leur emplacement et y rester jusqu'à ce qu'ils se désintègrent. Parce que, dès que vous les sortez, vous en manquez. Quant au Micro Sim, il partage avec le MicroSD le problème de taille, s'ils tombent par terre il n'y a aucune chance que je les retrouve.

Le clavier mobile

Les téléphones sans clavier sont très élégants, mais ne conviennent pas aux doigts épais. Même en mettant l'appareil sur le côté pour agrandir la taille des touches virtuelles, je n'arrive pas à taper sans avoir à revenir en arrière. Et, ne parlons pas des jours avec un peu d'humidité où l'écran ne répond pas bien. Heureusement, avec Scrcpy Je peux utiliser le clavier du PC pour taper sur le smartphone.

Secte des adorateurs du soleil

Les archéologues du futur parleront d'une secte vénérant le Soleil au sud du tropique du Capricorne et pour l'honorer, ils construisirent des totems alignés sur ses rayons. Les paroissiens inscrivaient leurs requêtes et recevaient les cadeaux qu'ils échangeaient avec les autres de la tribu.

Autant que je sache, cela semble être la seule explication logique pour laquelle les architectes bancaires de Buenos Aires ils placent les guichets automatiques de manière à ce que le rayon du soleil frappe l'écran juste au moment où il y a le plus grand nombre d'utilisateurs. Si on ajoute à ça que, pour voir l'écran je dois me mettre dans une position qui force une partie de mon corps à sortir, un de ces jours je vais avoir un bouleversement (Ou, une joie, jusqu'à ce que ça arrive je ne peux pas savoir)

pourquoi j'ai écrit cet article

Je ne suis pas si vaniteux de penser que ma vie pourrait intéresser quelqu'un. Mais si je pense les logiciels libres et open source sont mieux diffusés en expliquant pourquoi leurs principes sont importants avec des études de cas qu'en les copiant et les collant sans rien ajouter d'autre. Si les développeurs d'applications financières étaient obligés d'utiliser des API publiques pour l'identification biométrique ou la capture de documents, il serait plus facile pour les développeurs indépendants de créer des solutions pour les malvoyants. Si les banques centrales obligeaient les fabricants de guichets automatiques à utiliser des normes d'accessibilité ouvertes dans leur interface graphique, je devrais arrêter d'aller au guichet automatique à des moments où je sais que personne d'autre n'attendra. Je précise que c'est à cause du temps que ça prend, pas à cause de la peur de mon intégrité physique.

L'inclusion de l'histoire des tortues n'a aucune justification. Je voulais juste le dire.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Un commentaire, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Miguel Rodriguez dit

    Le point n'est pas que les institutions et services bancaires devraient être *forcés* d'utiliser des logiciels libres ou open source dans tous leurs systèmes financiers, car tout comme ils pourraient être contraints de le faire, ils pourraient également être contraints de garder un œil vigilant sur tous les mouvements et rapporter au Trésor ce que chaque citoyen fait avec son argent pour ensuite les exploiter dans les impôts et les accuser d'évasion. Imaginez un instant que le premier brevet au monde n'ait jamais été créé pendant la renaissance, toute entreprise qui voulait garder ses conceptions top secrètes (y compris les développeurs de logiciels), devrait être ingénieuse lors de l'élaboration de ses schémas comme Da Vinci l'a fait les sabotait délibérément, dans le cas des développeurs de logiciels, ils devraient compiler le code et utiliser différents modèles comme DRM pour leurs produits.

    Bien sûr, ce ne serait pas sûr pour toujours car avec la rétro-ingénierie quelqu'un ayant suffisamment de connaissances serait capable de le déchiffrer ou d'autres ayant les mêmes connaissances pourraient alternativement reproduire le même bien par eux-mêmes. Dans un tel monde, les technologies bancaires seraient beaucoup plus standardisé et chaque banque se distinguerait par le niveau de services qu'elle peut offrir, et ce parce que les technologies bancaires finiraient par se stabiliser et parce qu'avec l'essor des télécommunications mondiales comme Internet, des efforts communautaires émergeraient pour le développement de logiciels, ainsi que des systèmes d'exploitation et des distributions, à la fois polyvalents et à des fins spécifiques différentes. De même, non seulement l'argent sur les comptes de chaque agent et intermédiaire bancaire serait plus sûr, mais aussi la confiance des utilisateurs, puisque la plus grande quantité de logiciels pour son fonctionnement serait disponible, de même, il y aurait un plus grand intérêt pour le développement de ces projets par des parties d'entreprises parce que cela ferait baisser les coûts, d'autre part, les entreprises ne seraient pas aussi suralimentées en avantages économiques, maintenant un statu quo pratiquement oligopolistique ou monopolistique (selon les cas) mais au contraire, dans ledit monde, ils seraient plus modestes mais en même temps plus nombreux et distribués. Les problèmes actuels viennent du *forçage* de faire, les plus grandes solutions sont venues de la main de Laissez faire et laissez passer, le monde va de lui même ("Laissez faire et laissez passer, le monde va seul"); Ce dernier est précisément le développement de logiciels libres et open source, des solutions qui ne sont pas venues en *forçant* les gens à faire quelque chose.