Manjaro abandonne définitivement la prise en charge du 32 bits

Manjaro dit au revoir au 32 bits

Les 32 bits ont leurs jours comptés. On ne sait pas combien il y en aura, et il existe encore des logiciels qui en dépendent, mais nous savons que de plus en plus de distributions se disent au revoir. Le dernier à le faire était Manjaro, une distribution très populaire qui est également installée par défaut sur plusieurs ordinateurs vendus avec Linux, comme le Pinebook de PINE64.

Supprimer le support pour 32 bits C'est le chemin. C'est ce que pensent Ubuntu, Fedora ou même Linux Mint, une distribution qui, à ses débuts, se démarquait par son très bon fonctionnement sur les vieux ordinateurs. Il y a quelques heures, Manjaro a annoncé la même chose, et la raison en est que maintenir le 32 bits en vie leur coûte du temps qu'ils n'ont pas. De plus, cela leur permettra d'utiliser tout ce temps dans la version la plus utilisée, qui n'est autre que la version 64 bits.

Manjaro ne prend désormais en charge que le 64 bits

Avec un cœur triste, nous devons dire au revoir à @ManjaroLinux Bits de 32 # manjaro32 a cessé en raison d'un manque de temps et d'une panne matérielle. Plus d'informations à ce sujet dans nos forums.

Si nous entrons dans le lien qui nous a été fourni, pas vraiment beaucoup plus d'informations, mais ils mentionnent que Arch Linux, la version sur laquelle ils sont basés, a également abandonné le support pour 32 bits, ce qui est probablement la raison de la défaillance matérielle qu'ils mentionnent dans leur tweet.

Philip Mueller dit que bien qu'ils l'annoncent tristement, c'est pour le mieux. En outre, ils ont maintenu le architecture i686 plus que ce à quoi ils s'attendaient à l'origine, ce qui a été bénéfique pour leurs utilisateurs… jusqu'à présent. À partir de là, les propriétaires d'un ordinateur 32 bits devront chercher une autre alternative, même s'il faut reconnaître qu'au fil des mois, cela devient de plus en plus difficile.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

2 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Camille Bernal dit

    J'ai un vieil ordinateur portable de 2007. Son processeur fonctionne bien avec 64 bits, mais le ventilateur devient fou et fait beaucoup de bruit, donc je le fais fonctionner avec Debian 32 bits (je ne sais pas pourquoi, mais avec 32 -bit je ne sais pas chauffe). Ce sont déjà des reliques, mais Linux vous permet toujours d'utiliser ces machines à ordures;)

  2.   01101001b dit

    Sep, c'est dommage. J'ai un ordinateur 64 bits x ou x ans, je ne l'ai utilisé qu'avec le logiciel 32. Si je suis passé à 64 bits, c'était parce que je devais exécuter virtuel avec RH (je n'avais plus 32 versions par jour).
    Jusque-là (et comme je l'ai dit, x ans) j'avais vécu heureux avec 4 Go. Il est impossible de travailler calmement avec cette mémoire quand je passe à 64. Mon ordinateur n'est pas UEFI, mais BIOS, et il ne supporte pas plus de 8 Go. Le truc «hilarant», c'est que je fais la «même» en 64bit que j'ai fait en 32. Et même si rien ne va «plus vite», j'ai besoin du «double» de bélier (bien sûr, avec le thème que les 32 versions disparaissent , il n'y en a pas d'autre).