Linux sur un iPad ? Très bientôt, du moins dans l'ancien

Linux sur un iPad

À quel point ça a été pour moi d'avoir vendu mon iPad 4 il y a plusieurs années quand j'ai commencé à lire un nouveau publié dans Ars Technica, et comme je suis calme quand je lis quelque chose de plus que le titre. Le titre dit "Vous avez un vieil iPad qui traîne ? Pourriez-vous le faire fonctionner Linux bientôt", et tout de suite après j'ai pensé à ça iPad 4 que je pourrais utiliser pour obtenir Linux sur une tablette décente (pas comme la PineTab, pardonnez-moi PINE64). J'ai été plus calme pour voir quelles tablettes Apple le testent.

Car le fait est qu'il y a des développeurs qui travaillent pour pouvoir installer Linux sur certains iPad, plus précisément ceux qui utilisent les puces A7 et A8 d'Apple. Les 4 utilisaient l'A6X, donc cela n'a pas fonctionné pour moi. Heureusement. C'est le premier iPad Air qui a fait le saut vers l'A7, le premier des deux actuellement pris en charge. Et c'est que les développeurs installent Linux sur les tablettes Apple avec processeur A7 et A8.

Linux sur iPad natif, rien à voir avec Shell

Jusqu'à présent, le plus proche d'avoir Linux sur une tablette Cupertino a été coquillage, c'est-à-dire en tant que poste de travail distant pouvant être exécuté sur n'importe quel appareil. Manjaro l'a vendu comme une possibilité, pour donner plus tard les informations complètes qui n'avaient rien à voir avec cela.

Mais l'objet de cette nouvelle est le travail de Konrad Dybcio et quaack723, qui ont travaillé côte à côte pour faire démarrer le noyau Linux 5.18 sur un vieil iPad Air 2, celui qui utilisait l'A8. Le système d'exploitation qu'ils ont l'intention d'installer est basé sur Alpine Linux, celui connu par beaucoup d'entre nous sous le nom de postmarketOS. Pour rendre cela possible, ils ont utilisé un exploit appelé Checkm8, qui est au niveau du bootrom, c'est-à-dire qu'il s'agit d'une panne matérielle qu'Apple ne pourrait pas couvrir même si elle le voulait. Ce type de bogue, le bogue bootrom, est ce qui a rendu un jailbreak toujours possible sur un appareil, peu importe combien il a été mis à jour.

postmarketOS, le système choisi

Les développeurs disent aussi qu'il sera possible d'installer après-vente sur n'importe quel appareil avec ces processeurs, et les iPhone 5s et 6 et 6 Plus les utilisent également.

Tout cela n'en est qu'à ses débuts, et je doute que ce soit la meilleure option en ce moment. Par exemple, lui iPhone 5s Il ne reçoit plus de mises à jour du système d'exploitation, mais je connais des gens qui le font et les applications fonctionnent toujours parfaitement. Ce sera lorsque les applications commenceront à cesser de fonctionner et lorsque tout cela sera plus mature qu'il faudra prendre une décision. Ou si nous aimons Linux et que nous avons un de ces appareils qui traîne, c'est peut-être une bonne idée. Dans tous les cas, Linux ne cesse de nous surprendre et est capable d'atteindre même les coins et recoins les plus cachés.

Image: Konrad Cybcio sur Twitter.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.