Les versions de WhatsApp Web continuent d'apparaître et Gtk Whats est écrit en Rust et gtk-rs avec un bouton pour le mode sombre

Gtk quoi

Je pense que la plupart d'entre nous conviennent que WhatsApp n'est pas la meilleure application de messagerie du marché. Par exemple, Telegram lui donne mille tours, surtout une fois que vous découvrez ses robots et commencez à les utiliser, mais dans des pays comme l'Espagne, WhatsApp est et sera le roi car c'est l'application qui est et sera la plus répandue, ce qui garantit que nous pouvons communiquez «gratuitement» avec tout contact avec un smartphone. Mais ce n'est pas parfait et pour pouvoir l'utiliser sur un système de bureau, nous dépendons d'applications comme la nouvelle Gtk quoi.

Et c'est que les nouvelles versions pour Linux de WhatsApp Web n'arrêtent pas d'arriver, ce qui n'est rien de plus que le reflet de ce qui se passe sur notre mobile. Selon WABetaInfo, nous pourrons bientôt l'utiliser sur quatre ordinateurs indépendants, c'est-à-dire que cela ne dépendra pas du smartphone, mais pour le moment les choses sont très différentes et, si nous ne voulons pas avoir à taper sur notre téléphone, nous devons utiliser WhatsApp Web, WhatsApp Desktop (qui est une version de bureau de WhatsApp Web) ou des versions que les développeurs créent parce qu'ils pensent pouvoir améliorer quelque chose.

Salle de messagerie sur WhatsApp Web
Article connexe:
WhatsApp Web prend désormais en charge les salles Facebook pour les appels vidéo jusqu'à 50 personnes

Gtk Whats est disponible sur Flathub

Avant de continuer, j'aimerais dire que Gtk Whats est disponible sur Flathub, ce qui signifie que pour l'installer, nous devons avoir activé la prise en charge des packages Flatpak, tant que notre distribution ne l'inclut pas par défaut. C'est un projet modeste, comme beaucoup de ceux disponibles sur GitHub, et le lien vers la page correspondant est il est. Si nous voulons installer le package directement, nous devons cliquer sur cet autre lien.

Quant à ce que propose Gtk Whats, je ne peux que dire des choses comme ça, cela semble fonctionner correctement et contrairement à minou, le bouton pour mettre l'interface WhatsApp en mode sombre est plus accessible. Cela et quelque chose de curieux: une fois le code QR lu, WhatsApp me dit que le navigateur auquel il est connecté est Safari, Apple, pas Firefox ou Chrome. Cela a probablement à voir avec ce qui est écrit en Rust et gtk-rs.

Mais nous devons garder à l'esprit que nous sommes confrontés à une première version et que, par exemple, le L'icône n'est pas prise en charge ou ne sera pas visible sur les panneaux tels que Plasma. Cela s'améliorera certainement à l'avenir, mais sera-ce avant que Facebook ne lance des versions autonomes du smartphone? Nous verrons.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

2 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Abdhesuk dit

    Peu importe le nombre de versions qui apparaissent, le programme devant dépendre d'un code QR et le fait que le téléphone mobile soit connecté à Internet par le nez, reste une merde souveraine.

    1.    Fred cespedes dit

      Tout à fait d'accord avec votre commentaire, WhatsApp est loin de Telegram qu'il soit multiplateforme.