Lennart Poettering, créateur de Systemd, quitte Red Hat pour Microsoft 

Récemment, une nouvelle a été publiée qui a suscité la controverse sur le net, et c'est celle sur une liste de diffusion Fedora quand quelqu'un a découvert qu'il ne pouvait pas taguer Poettering dans un rapport de bogue parce que votre compte Red Hat Bugzilla a été désactivé, auquel Poettering a répondu qu'il avait créé un compte personnel.

Pour ceux qui ne connaissent pas Poettering, je peux vous dire que c'est un développeur de 41 ans qui vit à Berlin, est né à Guatemala City et a grandi à Rio de Janeiro. Il est surtout connu pour son travail sur systemd, mais d'autres de ses projets ont également été largement adoptés.

Bien qu'il soit presque universellement adopté dans presque toutes les principales distributions Linux, systemd reste très controversé. Systemd n'est qu'un exemple d'une tendance vers des outils d'administration système plus riches sur les systèmes xNix modernes, tels que SMF sur Solaris et ses divers descendants open source ou la version d'Apple.

Publié par Lennart Poettering en 2010 et publié sous la licence GNU LGPL, Systemd est un progiciel qui fournit une gamme de composants système pour les systèmes d'exploitation Linux. Le premier composant de systemd est le système d'initialisation, son objectif est de fournir un meilleur cadre pour gérer les dépendances entre les services, permettre le chargement parallèle des services au démarrage et réduire les appels aux scripts shell.

Une autre de ses grandes œuvres est le serveur de son PulseAudio qui a été inclus dans Fedora et Ubuntu pendant une décennie et demie, bien qu'il soit progressivement remplacé par PipeWire, qui nécessite moins de ressources informatiques. Poettering a également développé le service Linux flexmDNS pour la résolution des requêtes DNS multidiffusion, qui a ensuite été fusionné avec (et renommé) Avahi. C'est ce que zeroconf gère sous Linux, FreeBSD, OpenBSD et NetBSD. C'est l'équivalent FOSS de l'implémentation d'Apple.

Parmi ses projets les plus récents, deux sont particulièrement intéressants : mkosi, qui génère des images de système d'exploitation (le nom signifie créer une image de système d'exploitation), et casync, qu'il décrit comme "un outil de distribution d'images de système de fichiers". La fonctionnalité de casync intègre certaines de celles de rsync et OStree. Les deux font partie de sa vision globale de la construction et du déploiement de distributions Linux modernes.

Développeur open source de premier plan responsable de plusieurs projets exceptionnels a rejoint Microsoft et reste concentré sur le développement systemd. Si bien es posible que algunos no siempre estén de acuerdo con sus puntos de vista o sus enfoques para manejar ciertas cosas, no se pueden subestimar sus enormes contribuciones al mundo de Linux/Open Source y su dedicación para hacer avanzar el ecosistema a lo largo de les ans.

Ce Lennart Poettering, créateur de Systemd, quitter Red Hat pour Microsoft peut être une surprise pour beaucoup, mais nonou oublions que Microsoft a employé plusieurs développeurs Linux et d'autres développeurs open source de premier plan au fil du temps.

Microsoft emploie actuellement l'inventeur de Python, Guido Van Rossum, l'inventeur de GNOME, Miguel de Icaza, a été employé par Microsoft en 2016 lors de l'acquisition de Xamarin, Nat Friedman a été PDG de GitHub, Daniel Robbin, fondateur de Gentoo Linux, était un employé de Microsoft, Steve français Il travaille pour Microsoft en tant que mainteneur Linux CIFS/SMB2/SMB3 et membre de l'équipe Samba.

Microsoft emploie un grand nombre de développeurs Linux en amont tels que Matteo Croce, Matthew Wilcox, Tyler Hicks, Shyam Prasad N, Michael Kelley et bien d'autres, au-delà des noms usuels immédiatement reconnaissables par les passionnés et développeurs Linux.

Toujours plus tôt cette année, Christian Brauner, un autre développeur de longue date du noyau Linux, a rejoint Microsoft. Comme Lennart, Christian Brauner vit à Berlin et après avoir passé une demi-décennie chez Canonical, il a déménagé chez Microsoft, où il a travaillé sur le noyau Linux, LXC, systemd, etc.

Alors que Linux est largement déployé sur Azure, le sous-système Windows pour Linux (WSL) continue de faire ses preuves, Microsoft travaille sur Mesa pour prendre en charge diverses API graphiques/de calcul dans Direct3D 12, fournit un bon support Hyper-V dans les noyaux Linux sécurisés et maintient également plusieurs distributions Linux internes telles que CBL-Mariner et Azure Cloud Switch.

Microsoft continue d'attirer davantage de développeurs Linux en amont, y compris des visages familiers de l'écosystème open source.

source: https://lists.fedoraproject.org


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

2 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   devuan dit

    Deux programmes que je déteste le plus sous GNU/Linux sont les vôtres, Systemd et Pulseaudio 🤷‍♂️

  2.   Abraham Tamayo dit

    Eh bien, ce n'est pas une mauvaise nouvelle.

    Ce qui mérite d'être commenté, c'est le nombre de langues que certains d'entre eux gèrent.
    Miguel de Icaza parle espagnol (ÉVIDEMMENT), anglais et français, je ne sais pas s'il parle plus.

    Alors que se passe-t-il dans la tête de ces gens polyglottes, multiformes et immigrés, ils sortent des sentiers battus.