Le déclin de Mozilla. Un processus imparable

Le déclin de Mozilla

Le déclin de Mozilla est un processus imparable. Année dernière J'ai écrit sur la façon dont le politiquement correct a remplacé l'excellence technique comme objectif, et les événements de la semaine dernière ont détruit tous mes espoirs que les choses changeraient.

Je vais apporter la clarification habituelle. Ce n'est pas un message pour ou contre un certain politicien. C'est un article en faveur des principes avec lesquels le web est né.

Ministère de la vérité de Mme Baker

Mitchell Baker est le président de la Fondation Mozilla et le plus haut dirigeant de sa branche commerciale la Mozilla Corporation. Sur le blog officiel de la Fondation, a écrit:

… Bien sûr, la question de savoir quand un chef d'État devrait être banni est cruciale, parmi tant d'autres qui doivent être abordées. Quand les plateformes devraient-elles prendre ces décisions? Ce pouvoir décisionnel est-il uniquement le vôtre?

Jusqu'à présent, nous allons bien. Sauf pour un détail. Les plates-formes ne devraient pas être en mesure d'interdire qui que ce soit de façon permanente jusqu'à ce qu'elles soient approuvées par un juge.

Mais aussi répréhensibles que soient les actions de Donald Trump, l'utilisation généralisée d'Internet pour fomenter la violence et la haine et renforcer la suprématie blanche est plus qu'une question de personnalité. Donald Trump n'est certainement pas le premier homme politique à exploiter l'architecture d'Internet de cette manière, et il ne sera pas le dernier. Nous avons besoin de solutions qui ne démarrent pas après des dommages incalculables.

Notez que Mme Baker ne dit rien sur les tweeters noirs appelant à de violentes mesures de représailles contre les Blancs ou sur le message haineux des femmes qui considèrent chaque homme hétérosexuel comme un violeur.

Votre message continue

Changer ces dynamiques dangereuses nécessite plus que la simple mise au silence temporaire ou la suppression permanente des mauvais acteurs des plateformes de médias sociaux.

Des actions supplémentaires précises et spécifiques doivent également être prises:

Voyons quelles sont ces mesures.

  • Informez qui paie les annonces, combien elles paient et à qui elles sont destinées.
  •  Rendez publics les algorithmes de la plateforme afin de savoir comment et quel contenu est amplifié, pour qui et l'impact associé.
  • Activez par défaut les outils qui avertissent des fausses informations.
  • Travailler avec des chercheurs indépendants dans l'étude de l'impact des plateformes sur les personnes et nos sociétés.

Je connais quelques dictatures qui étaient sûres d'approuver les «mesures de transparence» de Mme Mitchell. D'autre part, quel est le critère pour déterminer que quelque chose est faux?

J'avais une idée folle: et si on éduquait mieux les gens pour qu'ils sachent comment la distinguer par eux-mêmes?

Le déclin de Mozilla Et comment allons-nous chez nous?

Jusqu'à présent, les idées de Baker peuvent être discutables, bien que bien intentionnées. Mais eJetons un coup d'œil au travail pour lequel vous êtes rémunéré grâce aux généreuses contributions de Google à la Fondation.

Dans le marché général est à l'aise troisième derrière Chrome et Apple

Chrome : 63,38 %

Safari: 19.25%

Firefox:  3.77%

Le nouveau venu Edge a déjà 3.08%

Sur le marché croissant des appareils mobiles, les choses empirent. Sur les tablettes comme sur les mobiles, Firefox est le navigateur le moins utilisé et n'atteint pas 1%.

Eh bien, dites-vous. Au moins, Mme Baker sera formidable avec ses employés. Voyons voir:

Non seulement il a réussi à licencier 250 employés pendant la pandémie (à mesure que l'utilisation d'Internet augmentait), il a également annoncé une restructuration qui ne parlait nulle part de réduction de la rémunération des dirigeants.. Ceci est un graphique de l'évolution de la rémunération des dirigeants et de celle de la part de marché en 2018.

Pour terminer. un détail mineur, mais qui illustre le double discours.

L'année dernière, ils ont publié ceci:

Facebook a un gros problème avec les discours de haine et la désinformation sur sa plate-forme. Bien que des groupes l'appellent à agir, y compris Mozilla, il n'a pas encore apporté de changements.

Mais Facebook a un talon d'Achille: 99% de ses 70 milliards de dollars de revenus proviennent des annonceurs.

Nous appelons les pairs de Mozilla - les entreprises technologiques et les entreprises fortement tributaires d'Internet pour leur activité principale - qui sont parmi les meilleurs annonceurs Facebook à retirer leurs publicités de Facebook, notamment Amazon, Uber, Samsung, Disney et Apple.

Nous avons besoin de votre aide pour les encourager à rejoindre le mouvement croissant contre les discours de haine et la désinformation en ligne. Pouvez-vous tweeter pour dire aux entreprises de rejoindre #StopHateForProfit?

Jetez un œil à la capture d'écran de leur dernière newsletter.

Tout en lançant une campagne pour boycotter les présidents démocratiquement élus (que cela nous plaise ou non), la Fondation Mozilla propose des mesures qui permettront aux dictatures de persécuter les opposants. MAlors qu'il se plaint des réseaux sociaux, ils encouragent leurs utilisateurs à les utiliser et font très attention à encourager l'utilisation d'alternatives open source qui garantissent la confidentialité et la neutralité du Net.

Bien sûr, à première vue, aucune des deux choses n'intéresse plus Mozilla.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

25 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Pepito dit

    Il est vrai que la censure doit venir d'un juge et jamais d'une organisation privée.

    Mais le commentaire de BLM et du «femina * is» me semble faux, plus typique de
    un adepte de l'UHBE ou d'Alvise Perez,

    Comparez un président séditieux avec des twitterers don personne,
    ou avec des femmes présumées qui disent que tous les hommes sont des violeurs (dans ma vie j'ai entendu cela, et si cela existe, ils seront aussi nombreux que ceux qui disent que les extraterrestres nous gouvernent) me semble un commentaire malheureux.
    Il n'a pas non plus condamné toute la série d'injustices mondiales, mais ils parlent d'une
    cas actuel, très grave, qui ne permet pas de comparaisons.

    Il est vrai que Thrump est un président démocratiquement élu, mais il est tout aussi vrai que
    aurait commis des actes rebelles et séditieux susceptibles d'avoir des répercussions sur
    conséquences juridiques.
    Pour moi, c'est un nazi, mais il doit être réduit au silence par décision du tribunal.

    1.    Carlos dit

      Eh bien, peu d'Internet que vous consommez. Il y a beaucoup de tweeters qui disent des atrocités, même un chef de la police locale à Majorque a laissé tomber de nombreuses perles et a expliqué comment tuer des hommes. Aucun compte n'a été fermé. Et non, ce ne sont pas 4 chats, ils sont nombreux à être endoctrinés. Tout comme il y a beaucoup de Trumpistas.

  2.   machiru dit

    Le macho qui vote pour Vox aime cet article.

    1.    Pedro dit

      Pepito, le commentaire sur le féminazisme ou le BLM a beaucoup de raison d'être et montre le double standard du journalisme actuel et la façon dont il manipule l'information.

      1º Nous assistons depuis six mois à de violentes manifestations qui ont incendié et détruit plusieurs villes entières, assiégé des villes et produit des dizaines de meurtres perpétrés par BLM, utilisant la mort d'un homme en garde à vue. Les scènes ont été vraiment terrifiantes et les médias n'ont cessé de répéter qu'il s'agissait de manifestations pacifiques, qu'ils faisaient ce qu'il fallait. Même certains qui déchirent maintenant leurs vêtements sont venus soutenir le recours à la violence à la recherche du «bien».

      2º En 2018, une immense manifestation ultra-féministe s'est dirigée vers le Capitole avec l'intention de l'assaillir, avec publication sur les réseaux et avec l'intention de paralyser la nomination d'un juge de la Cour suprême nommé par Trump. Ils ont fini par envahir un bâtiment du Sénat et ont atteint le hall central du Sénat lui-même. 300 personnes arrêtées.

      J'ai mis deux liens de deux journaux différents, l'un à gauche et l'autre à droite:

      https://elpais.com/internacional/2018/10/05/actualidad/1538693436_854290.html

      https://www.outono.net/elentir/2021/01/07/izquierdistas-asaltaron-el-senado-de-eeuu-en-2018-asi-fueron-las-reacciones-entonces/

      Ici, les manifestants manifestent pour la paix, ce sont des militants et il n'y a aucune trace d '"insurrection", "d'assaut contre le sénat" ou quoi que ce soit de ce genre. C'est le double critère des médias. Et le plus intéressant, vous n'aurez pas vu cette nouvelle par rapport à celle des Kaffirs qui ont pris d'assaut le Capitole.

      En ce qui concerne votre commentaire sur la question de savoir si Trump est un nazi ou non, je vous renvoie simplement à la lecture des notes de l'ESO. Vous pourriez être surpris et le totalitarisme est plus proche de vos idées que de celles de Trump.

  3.   Miguel Rodriguez dit

    C'est comme si les dirigeants et les investisseurs préoccupés par la tendance à la hausse des mouvements progressistes, féministes et lgbtqia + devaient embaucher la femme la plus progressiste mais la plus progressiste qu'ils pouvaient trouver pour être PDG de Mozilla. Peut-être que si nous enquêtons davantage sur qui est cette femme, tout a plus de sens, venant d'une entreprise comme Mozilla qui s'inquiétait il y a quelques années de la neutralité du net et de la confidentialité envers ce genre de déclarations absurdes, quelque chose d'extrême a dû se produire en interne au sein de l'entreprise.

    1.    Diego allemand Gonzalez dit

      Je pensais la même chose. Ils ont licencié Brendan Eich, le créateur de Javascript et Brave pour avoir investi mille dollars dans la campagne contre le mariage gay et à partir de là, ils s'effondrent.

      1.    Fernando dit

        Le déclin de Mozilla je ne sais pas, mais celui de vos articles si. La logique d'attaquer cette femme est introuvable.

        C'est la dernière fois que je suis ce site Web.

      2.    Conservateur idiot dit

        Ecoutez, ce sont des idiots, hein. Renseignez-vous, pour savoir que Mitchell Baker est chez Mozilla depuis le début, elle était l'avocate qui a écrit le premier manifeste et qui a travaillé chez Netscape.

        Si vous pensez que les décisions d'une personne sont les seules qui influencent l'utilisation d'un navigateur ... et qu'elles ne semblent pas très intelligentes.

        Par contre, vous revendiquez la cohérence, mais je ne vois pas que ce site s'appelle gnu-linuxadictos, demandez à Stallman ce qu'il pense la même chose

        1.    Diego allemand Gonzalez dit

          Avocate?
          L'accusation repose.
          Les décisions de la plus haute autorité déterminent les objectifs et l'affectation des ressources d'une organisation. Et cela affecte les produits

    2.    Debianite dit

      Mitchell Baker est avec Mozilla depuis sa création. Donc non, ils ne l'ont pas cherchée pour cela, en fait, elle est le cerveau derrière de nombreuses décisions pendant des années, même celles sur lesquelles vous pouvez être d'accord.

      Leurs déclarations n'ont aucun effet direct sur la baisse d'utilisation de Firefox. Cela me surprend qu'en venant du logiciel libre, ils pensent que cela a plus d'influence que les pratiques monopolistiques de certaines entreprises, ou à quel point il peut être difficile pour un navigateur Web de gagner de l'espace lorsque les deux principaux systèmes d'exploitation de téléphone sont livrés avec leurs navigateurs inclus.

      Je suppose donc qu'ils sont plus gênés par la vision idéologique de Mitchell que par le fonctionnement de Firefox.

      D'un autre côté, cela dit toujours linux, si c'était cohérent, ils devraient écrire GNU / Linux

  4.   Miguel dit

    Je ne peux pas croire que le dégoût voxiste suinte cet article. Pour vouloir laisser de côté la politique et la technologie, vous avez foiré le blog qui est délicieux.

  5.   David Raphaël dit

    Vous dites ceci: «Les plates-formes ne devraient pas pouvoir interdire à quiconque de façon permanente tant qu’elles n’ont pas été autorisées par un juge».

    Je vous pose une question, savez-vous comment fonctionnent les systèmes judiciaires? Déterminer si quelqu'un profite de la liberté d'expression pour promouvoir le discours de haine peut prendre des semaines. Pendant ce temps, des tragédies peuvent survenir, sans compter que le système judiciaire de n'importe quel pays s'effondrerait avec tant de cas à résoudre.

    1.    Diego allemand Gonzalez dit

      Avant les médias sociaux, les gens ont organisé des manifestations, des attaques et des coups d'État.
      Et, dans tous les cas, la solution est d'améliorer le système judiciaire, non de donner à un homme d'affaires la possibilité de décider pour l'ensemble de la société.

  6.   capitaine tux dit

    Ce que les gens doivent faire, c'est contribuer davantage au projet mozilla, comme faire de petits dons pour qu'il continue à être un navigateur 100% sécurisé compatible avec les systèmes Linux et moins se plaindre et dire des bêtises sur la politique et cette merde qui ne sert à rien! !!

  7.   Antonio dit

    Quel beau-frère tu es, ne pouvant pas distinguer entre la violence structurelle de ceux qui détiennent le pouvoir pour le perpétuer et continuer à soumettre les minorités et celle qu'ils exercent pour se défendre quand elles sont désespérées. Assimiler la violence d'Hitler à celle de la résistance. Un bon beau-frère de vox est ce que vous êtes. Bien sûr, vous pensez qu'aujourd'hui les femmes ont déjà atteint l'égalité, mais des gens comme vous se sont opposés à la loi sur le divorce il y a plus de quatre décennies, lorsque les femmes ne pouvaient même pas ouvrir de compte bancaire ou devaient demander à leur mari la permission de travailler. C'est une chose du passé mais ces avancées n'ont été données par personne, elles ont été réalisées par des femmes organisées dans le mouvement féministe, les mêmes femmes que vous essayez de dénigrer en les comparant au nazisme. Vous parlez de liberté en matière d'informatique mais vous n'êtes rien de plus qu'un réactionnaire, j'apprécie que vous ayez enlevé votre masque pour pouvoir sortir du groupe d'une façade en peau d'agneau.

    1.    Carl dit

      Bon chagrin, quel endoctrinement tu as sur toi.

  8.   Pedro dit

    La vérité est que j'ai gardé le navigateur Mozilla et que j'avais une bonne image de leur combat pour le code libre, mais le progressisme politiquement correct et radicalisé dans les grandes entreprises technologiques aux États-Unis fait rage et fait peur. Que cette dame défende la censure d'un demi-pays et l'actuel président des États-Unis est scandaleux, mais qu'elle prône aussi, et c'est le pire de tout, pour la mise en œuvre de mesures de contrôle de l'information qui décident de ce qui est vrai ou non et la publication les données des utilisateurs sur ce qui est consommé sur le réseau sont typiques des futurs totalitaires et distopiques.

    Un article très intéressant, bien sûr. Les salutations.

    1.    Diego allemand Gonzalez dit

      Merci beaucoup

  9.   Aux boules dit

    HÉBERGEMENT ... Je n'arrive toujours pas à croire que je suis tombé sur cette putain de poubelle sur un site dédié à GNU / Linux.

    N'avons-nous pas assez de fascistes en Espagne?
    Maintenant, les importons-nous d'Argentine?

  10.   Miguel dit

    Ah Diego.

    Il est essentiel de prendre de l'espace loin des nazis, il est donc normal d'interdire Trump.

    Il est essentiel d'arrêter le racisme, c'est pourquoi des actions de défense doivent être menées contre toute attaque.

    Ce n'est pas que tous les hommes hétérosexuels soient des violeurs, c'est que la structure récompense les actions qui rendent les femmes et le féminin moins.

    Quelles dictatures connaissez-vous qui approuvent les mesures de transparence? Comment se fait-il qu'avoir des informations sur le fonctionnement des algorithmes n'aide pas à décider?

    Le critère pour déterminer que quelque chose est faux est généralement de savoir s'il existe ou non des preuves à l'appui.

    À titre de suggestion, vous devriez être plus critique à l'égard de votre écriture, de votre réflexion et de votre manière d'argumenter.

    1.    Diego allemand Gonzalez dit

      Comme vous, les nazis étaient clairs sur ce qui était bien et ce qui était mal.
      Les démocrates comme les pères fondateurs des États-Unis n'étaient pas aussi clairs à ce sujet, ils ont donc établi des freins et contrepoids.

    2.    Benjamín dit

      Je suppose que vous continuerez à écrire ce type d'article quelle que soit l'opinion des gens, radicaux ou non. Vous vous impliquez sur des sujets sensibles où émerge votre petite empathie et le même radicalisme que les critiques et avec lequel ils vous critiquent, vous n'êtes donc pas très différent non plus. Vous jugez tout le monde par quelques-uns, mais j'espère qu'ils ne violeront jamais une femme de votre entourage, mais au cas où cela arriverait, je ne pense pas que vous irez jusqu'à dire que tous les hommes sont des violeurs mais au moins vous pouvez développer votre empathie un peu.
      La vérité est que vous en gagnez plusieurs pour qu'ils vous éliminent de leur alimentation, mais je suppose qu'avec ceux qui restent et qui partagent votre même opinion, il suffit et amplement de passer à autre chose.
      Puissiez-vous bien faire sincèrement et surtout j'espère que vous gagnerez un peu plus d'empathie.

    3.    Jose dit

      laissez-moi voir si je comprends, vous dites que permettre aux gens de s'exprimer librement est du fascisme?

  11.   Juan Carlos Dussan Jaramillo dit

    On attend une analyse technique ou du moins commerciale adaptée à la perspective future et on se retrouve dans une crise de colère politique, qui pourrait bien s'exprimer dans un espace dédié à cet effet, pas dans celui-ci. Analyse douloureuse.