labwc 0.5, découvrez les nouveautés de ce serveur composé pour Wayland

le sortie de la nouvelle version de labwc 0.5, qui se positionne comme un développement de un serveur composite pour Wayland avec des fonctionnalités rappelant le gestionnaire de fenêtres Openbox (le projet est présenté comme une tentative de créer une alternative Openbox pour Wayland).

Parmi les caractéristiques de labwc figure la minimalisme, mise en œuvre compacte, nombreuses options de personnalisation et hautes performances. Il est basé sur la bibliothèque wlroots, développée par les développeurs de l'environnement utilisateur Sway et fournissant des fonctions de base pour organiser le travail du gestionnaire composite basé sur Wayland.

Parmi les protocoles étendus de Wayland, wlr-output-management est pris en charge pour la configuration des périphériques de sortie, layer-shell pour organiser le travail du shell de bureau et Foreign-toplevel pour connecter vos propres volets et commutateurs de fenêtre.

Il est possible de connecter des plugins avec l'implémentation des fonctions telles que la création de captures d'écran, l'affichage d'un fond d'écran sur le bureau, le placement de panneaux et de menus. Les effets animés, les dégradés et les icônes (à l'exception des boutons de fenêtre) ne sont fondamentalement pas pris en charge.

Pour exécuter des applications X11 dans un environnement basé sur le protocole Wayland, l'utilisation du composant XWayland DDX est prise en charge. Le thème, le menu de base et les raccourcis clavier sont configurés via des fichiers de configuration au format xml.

En plus du menu racine intégré configurable via menu.xml, des implémentations de menus d'applications tierces telles que bemenu , fuzzel et wofi peuvent être incluses, ainsi que Waybar, Ambar ou LavaLauncher peuvent être utilisés comme panneau, bien qu'il soit suggéré de utilisez wlr-randr ou kanshi pour contrôler la connexion des moniteurs et modifier leurs paramètres.

Principales nouveautés de labwc 0.5

Dans cette nouvelle version qui est présentée, elle s'impose comme la principale nouveauté qui Les écrans à haute densité de pixels (HiDPI) sont pris en charge.

à côté le regroupement des éléments est fourni lorsque des périphériques de sortie supplémentaires sont désactivés et également modification des paramètres liés à la gestion de l'événement d'éléments en mouvement avec la souris.

D'autres changements qui ressortent sont que ajout de la possibilité de rétrécir une fenêtre après qu'il a été déplacé (unmaximize on move), ainsi que la prise en charge de la sfwbar (Sway Floating Window Bar).

Nous pouvons également constater que l'option CycleViewPreview a été ajoutée pour prévisualiser le contenu lors du changement de fenêtre à l'aide de l'interface Alt + Tab.

Des autres changements qui se démarquent de cette nouvelle version:

  • Ajout de la prise en charge des menus clients.
  • Fourni la possibilité d'exécuter des applications en mode plein écran.
  • Ajout de la possibilité de lier une action lors du déplacement du curseur de la souris hors du bord de l'écran.
  • Ajout de la prise en charge des variables d'environnement WLR_{WL,X11}_OUTPUTS prises en charge par wlroots.
  • Ajout de la prise en charge des gestes de contrôle (décalage et zoom par pincement).

Comment installer LABWC?

Pour ceux qui souhaitent pouvoir installer ce compositeur sur leur système, ils doivent suivre les instructions que nous partageons ci-dessous.

La distribution qui a la méthode d'installation la plus simple est Fedora et pour installer labwc, il suffit d'ouvrir un terminal et nous allons y taper :

sudo dnf install labwc

Ceux qui sont utilisateurs d'Arch Linux, Manjaro ou de toute autre distribution dérivée d'Arch Linux, ils doivent ouvrir un terminal et y saisiront la commande suivante pour télécharger les dépendances nécessaires:

sudo pacman -S meson wlroots cairo pango libxml2 glib2

Après cela, ils obtiendront le code source LABWC en exécutant la commande suivante dans le terminal:

git clone https://github.com/johanmalm/labwc
cd labwc
meson build
ninja -C build

Maintenant, pour ceux qui sont utilisateurs de Debian, UBuntu ou toute autre distribution basée sur l'une ou l'autre de ces deux, ils doivent taper ce qui suit dans le terminal :

git clone https://github.com/johanmalm/labwc
cd labwc
meson build
ninja -C build

Enfin, il est mentionné qu'à l'avenir, la prise en charge des fichiers de configuration Openbox est prévue et les skins Openbox, fournir un travail sur les écrans HiDPI, implémenter la prise en charge de la couche-shell, de la gestion de la sortie wlr et des protocoles externes de niveau supérieur, intégrer la prise en charge des menus, ajouter la possibilité de supprimer les invites d'écran (osd) et l'interface pour changer de fenêtre dans Alt + Style d'onglet.

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur LABWC, ils peuvent visiter le site du projet sur GitHub.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.