La dernière version d'Ubuntu endommage les ordinateurs Lenovo et Acer

PC Ubuntu 16.04

La fin de 2017 n'a pas été très bonne pour l'équipe Ubuntu et pour la distribution Canonical en général. Même si Canonical est un pas de plus vers l'introduction en bourse, sa distribution est de plus en plus éloignée des ordinateurs personnels.

Récemment, une erreur est apparue dans Ubuntu 17.10 qui rend le BIOS de certains ordinateurs Lenovo et Acer inutilisable et dans certains cas comme une vraie brique. Un bug qui reste non résolu et qui a même causé Ubuntu supprime l'image ISO d'Ubuntu 17.10.

Le rapport de bogue a été envoyé fin novembre, mais seulement quelques jours plus tard, lorsque l'équipe d'Ubuntu a pris conscience de la situation et a commencé à travailler avec Lenovo pour trouver une solution. Il a été rapidement découvert le problème qui a causé ce bogue, apparemment lié au noyau de distribution. Les gars d'Ubuntu ont donc mis à jour le noyau de distribution, mais les choses ne sont toujours pas résolues.

Ubuntu recommande d'installer Ubuntu 16.04.3 et non Ubuntu 17.10

D'une part, à ce jour, le site de téléchargement d'Ubuntu ne montre toujours pas le téléchargement ISO d'Ubuntu 17.10, recommande Ubuntu 16.04.3; d'autre part, dans Launchpad, on prétend que la mise à jour du noyau résout les problèmes de BIOS, mais Lenovo affirme que les ordinateurs affectés n'ont pas de solution.

Si vous faites partie de ces utilisateurs affectés par ce bogue, il existe deux solutions officielles. Soit nous changeons la carte mère de l'ordinateur et installons les dernières mises à jour du BIOS pour cet ordinateur, puis nous installons Ubuntu ou une autre distribution Gnu / Linux; ou, si nous sommes des utilisateurs experts, Nous allons sous terre et utilisons des outils qui aideront à relancer le BIOS et à installer le dernier correctif de sécurité publié par Lenovo. Dans tous les cas, il semble qu'Ubuntu et Lenovo se lavent les mains des utilisateurs concernés, leur laissant la solution. Du moins pour le moment…


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

12 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Diego regero dit

    Encore une fois Lenovo, l'année dernière c'était le Lenovo Yoga qui ne permettait pas d'installer GNU / Linux ou tout autre matériel interne.
    Une marque à éviter.

    1.    Twikzer dit

      Ce n'est pas seulement lenovo, dans un asus gl quelque chose que j'avais ne m'a laissé aucune distribution basée sur debian que j'ai essayé, mais basé sur arch if, et avec le hp que j'ai maintenant cela pose des problèmes lors de l'installation et de la rotation éteint il se bloque et je dois garder le bouton d'alimentation, mais vous pouvez.
      J'ai lu que c'était quelque chose lié à NVMe, et par coïncidence, ces deux ordinateurs portables ont un slot m.2

  2.   Macachon sudaca dit

    En théorie ce problème ne devrait pas affecter Mint puisque la dernière distribution stable (SYLVIA) fonctionne avec le noyau 16.04 mais je me demande ce qui va se passer avec le prochain s'ils le basent sur Ubuntu 17.10?

    1.    Léonard Ramirez dit

      Linux Mint est basé uniquement sur les versions LTS. Le prochain sera basé sur Ubuntu 18.04

  3.   Manuel Nervion dit

    Lorsque le matériel peut être "cassé" par un logiciel, cela signifie que le matériel est mal conçu et non compatible.

  4.   Daniel dit

    Cela m'est arrivé sur un hp avec i5 quatrième génération et j'avais un gt840 après avoir installé Ubuntu 16.04 gnome dans mon cas, je voulais mettre Windows pour le vendre et je ne pouvais pas. Le BIOS s'est écrasé, il ne m'a pas laissé démarrer ou quoi que ce soit. Je l'ai jeté, je n'avais aucune solution.

  5.   Jean dit

    C'est toujours ubuntu, bref il y a manjaro, debian, fedora, opensuse my favorite, centos etc ... J'ai de ma propre expérience j'ai fait mieux avec des distributions basées sur des packages rpm et, avec les packages deb d'origine qui est debian.

  6.   Saïd dit

    Je pense que le problème n'est pas avec Ubuntu 17.10 mais avec le noyau qu'il porte, j'utilise Linux Mint (qui est basé sur Ubuntu 16.04.3) et après la mise à jour du noyau, le BIOS a été endommagé ... Donc, ce que vous devez faire est non, ne mettez jamais à jour vers le noyau 4.13 et n'installez aucune distorsion qui le porte.

  7.   Enzo dit

    LA GUERRE de l'OS, des payants et de l'Open Source, les payés $ dérapent, plus de profits gigantesques, c'est fini, la bulle a éclaté, qu'ont-ils fait avec tant d'argent? là, ils devraient travailler plus ensemble, comme ce qui s'est passé avec le problème des transgéniques, même problème, même solution. Résultat: Monsanto a dû être vendu au concurrent Bayer, il en va de même avec l'OS, le gros poisson mange le plus petit, les abîmés: les consommateurs, les gens à pied, il suffit de prendre une boîte pour voir jusqu'où ils iront , santé mentale et éthique: rien, 0.

  8.   Shalem Dior Juz dit

    Si la mémoire n'échoue pas, c'est la première fois que quelque chose de cette dimension se produit. Totalement en accord avec Manuel Nervión, pour un logiciel permettant de graver le firmware du BIOS, c'est parce que cette version du noyau proposée par Ubuntu présentait de très graves défauts. En pratique, rien: pour Lenovo, il est tout à fait clair qu'il ne recommande ni ne recommande GNU / Linux (aucune autre marque ne le fait non plus), ni Ubuntu (ni aucune autre distribution ou application) ne sera responsable des dommages causés à l'équipement lorsqu'il s'agit du cas. son installation.

    Ce sont les risques que nous courons. Je remercie les dieux que je n'ai eu aucun problème avec mon ASUS. Je suis très bon. Je suis vraiment désolé pour ceux qui sont touchés.

    1.    Shalem Dior Juz dit

      Mise à jour: le problème affecte également plusieurs versions du Toshiba Satellite et du Dell Inspiron, il semble également être associé à des puces Intel, il n'y a pas encore d'enregistrements affectant AMD.

  9.   Isabel dit

    Salut,

    Est-ce que quelqu'un sait si Ubuntu 18.04 a les mêmes problèmes?