helloSystem, une distribution qui utilise FreeBSD, ressemble à macOS et vient de l'auteur d'AppImage

Simon Peter (le créateur du format de package autonome AppImage) dévoilé Il ya quelques jours qui travaille sur le développement d'une nouvelle distribution appelée "helloSystem".

bonjourSystem est basé sur FreeBSD et il est équipé d'une interface rappelant MacOS. Le développement du système n'est pas encore terminé, mais des images de démarrage sont déjà en cours de formation pour les tests.

À propos de helloSystem

La distribution est développé selon le principe "moins mais mieux" et il se positionne comme un système pour les utilisateurs ordinaires, auquel les amateurs de macOS qui ne sont pas satisfaits des politiques d'Apple peuvent changer, imposant des solutions et liés à un seul fabricant.

hello (également connu sous le nom de helloSystem) est un système de bureau créateur qui se concentre sur la simplicité, l'élégance et la facilité d'utilisation. Sa conception suit la philosophie «Moins, mais mieux». Il est conçu comme un système destiné aux «simples mortels», accueillant les changeurs Mac, FreeBSD est utilisé comme système d'exploitation principal.

Le système n'a pas les complications inhérentes aux distributions Linux modernes, il est sous le contrôle total de l'utilisateur et permet aux anciens utilisateurs de macOS de se sentir à l'aise.

L'interface est basée sur l'idée d'utiliser le menu global, le paquet panda-statusbar développé par le kit de distribution CyberOS (anciennement PandaOS) est utilisé pour former le menu global et la barre d'état.

Le Dock est basé sur le projet cyber-dock, également des développeurs CyberOS. Pour gérer les fichiers et placer des raccourcis sur le bureau, le gestionnaire de fichiers Filer, basé sur pcmanfm-qt du projet LXQt, est en cours de développement. Le navigateur par défaut est Falkon, mais Chromium est disponible en option.

Cette distribution utilise  OpenZFS  comme système de fichiers par défaut et  votre propre environnement de bureau appelé helloDesktop, qui a des fenêtres traditionnelles, un dock de bureau de base,  un menu global unique  et un gestionnaire de fichiers basé sur PCManFM (du projet LXDE).

Le projet développe une série d'applications propriétaires, comme un configurateur, un installateur, un utilitaire de stockage virtuel pour monter des fichiers dans une arborescence FS, un utilitaire de récupération de données à partir de ZFS, une interface pour partitionner les disques, une invite de configuration réseau, un utilitaire pour créer des captures d'écran, un navigateur de serveur Zeroconf , un indicateur pour configurer le volume, un utilitaire pour configurer l'environnement de démarrage. Pour le développement, le langage Python et la bibliothèque Qt sont utilisés.

Quant à la sélection de logiciels, on peut trouver en helloSystem diverses applications populaires, telles que: LibreOffice, Chromium, GIMP, Scribus, Inkscape, entre autres applications populaires.

Pour lancer des applications, l'utilitaire de lancement est utilisé, qui trouve le programme et analyse les erreurs lors de l'exécution. La construction d'images en direct du système est basée sur les outils du projet FuryBSD.

Les composants pris en charge pour le développement d'applications, par ordre décroissant de préférence, sont PyQt, QML, Qt, KDE Frameworks et GTK.

Enfin si vous souhaitez en savoir plus à propos de helloSystem, vous pouvez consulter leur site Web officiel dans le lien suivant.

Ou d'autre part, pour ceux qui souhaitent pouvoir tester le système sous une machine virtuelle ou sur leur ordinateur, ils peuvent obtenir l'image du système à partir du lien ci-dessous.

Il est important de prendre en compte les exigences suivantes pour pouvoir lancer le système:

  • Processeur Intel / ARM 64 bits bicœur 2 GHz
  • 4 Gio de RAM (mémoire système pour les installations physiques et spiritualisées)
  • VGA avec une résolution d'écran de 1024 × 768
  • Soit un lecteur CD / DVD, soit un port USB pour démarrer le support d'installation

Alors que pour la virtualisation du système:

  • La machine virtuelle doit être Bits de 64
  • La machine virtuelle a besoin au moins 4 Go de RAM
  • Le processus de démarrage prend plus de temps que prévu; démarrer en mode détaillé pour afficher les détails
  • Pour de meilleurs résultats, définissez le mode de démarrage EFI/UEFI (pas BIOS)

Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Un commentaire, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   John James dit

    EXCELLENTE initiative, j'adore FreeBSD et maintenant avec ce projet je le trouve magnifique!… Qu'ils utilisent OpenZFS me semble aussi génial !!! .. ce projet rassemble de très bonnes idées et le meilleur de chaque philosophie en termes de qualité / convivialité.
    Félicitations!