Google envisage de céder le contrôle de son projet Open Source Knative

Il ya quelques jours est devenu connu en publiant sur le blog de Knative, que Google prévoit d'abandonner le contrôle direct à propos de son projet Knative open source à un comité de pilotage de cinq sièges qui aura des règles pour empêcher une seule organisation d'avoir plus de deux postes.

Le plan est conçu pour contrecarrer les critiques selon lesquelles Google prévoit secrètement de garder le contrôle sur les principaux projets open source qu'il a développés.

Pour ceux qui ignorent Knative, tu devrais savoir que ça est un projet open source d'abord développé par Google qui fournit des composants pour déployer, exécuter et gérer des applications cloud natives sans serveur au-dessus de Kubernetes, une plateforme de gestion de conteneurs également développée par Google et open source en 2015.

Les applications sans serveur évoluent automatiquement en réponse aux événements sans avoir besoin d'activer manuellement des ressources de calcul supplémentaires, ce qui se traduit par une productivité des développeurs plus élevée et des coûts d'exploitation réduits. Knative a été créé pour fournir aux entreprises un moyen de tirer parti du modèle sans serveur avec des applications de conteneur pouvant s'exécuter sur tout type de plate-forme informatique.

Google quitte la commande Knative

Google prévoit d'apporter des changements majeurs à la structure de gouvernance de Knative, selon le rapport. Les sièges au comité seront désormais occupés par des individus plutôt que par des entreprises spécifiques, et des élections auront lieu plus tard cette année pour sélectionner deux nouveaux membres. En outre, selon le rapport, Google envisage éventuellement d'élargir le comité à sept membres comme moyen d'inclure des représentants de la communauté des utilisateurs de Knative.

Le plan est produit seulement quelques mois après Google a mis en colère certains membres de la communauté des logiciels open source lorsqueou a violé une promesse de céder le contrôle d'un autre projet, Istio, à la Cloud Native Computing Foundation, un projet de la Linux Foundation fondé en 2015 pour faire progresser la technologie des conteneurs.

En juillet, Google a déclaré qu'au lieu de transférer Istio à la CNCF, il créerait une organisation neutre appelée Open Usage Commons pour administrer ses politiques en matière de marques, tandis que le contrôle serait détenu par le comité de pilotage du projet.

Au cours des discussions sur la nouvelle gouvernance, il est apparu clairement qu'il y avait une séparation claire des préoccupations entre les besoins spécifiques des fournisseurs autour de la marque, du périmètre `` central '' (faute d'un meilleur terme) et de la conformité, et les besoins de la communauté au grand autour de tout le reste. fait du. Si bien podríamos haber creado una estructura híbrida para Steering, decidimos que era más sencillo tener un comité de proveedores que se enfocara solo en el alcance y el cumplimiento, con el comité de Steering enfocándose en los otros aspectos del crecimiento de la comunidad y la gobernanza du projet.

Cette décision a bouleversé de nombreux partenaires de Google, en particulier IBM Corp, qui a également largement contribué au développement d'Istio.

Certains ont déclaré que cette décision pourrait même être un moyen secret pour Google de garder le contrôle sur la direction future d'Istio.

Le problème, selon les critiques, était que Google contrôlait la majorité des votes des sièges du comité de direction d'Istio, ce qui déroute les défenseurs de l'open source qui pensent que la neutralité de projets comme Kubernetes est l'une des principales raisons de votre succès.

Le KTC comprendra initialement des représentants de Google, Red Hat / IBM et VMware. Ils devront comprendre comment les nouveaux composants et fonctionnalités «se connectent» à l'écosystème Knative dans un sens non technique. Ils aideront également la direction à répondre aux questions sur les marques et logos dérivés, les "extensions" Knative et d'autres questions sur la façon de faire partie de notre projet plus large.

Google a finalement décidé de calmer ces critiques en août, annonçant qu'il modifierait la structure de gouvernance d'Istio pour empêcher l'une ou l'autre des sociétés de prendre le relais.

source: https://knative.dev/


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.