GNOME a 25 ans. C'était ainsi et c'est ainsi

GNOME fête ses 25 ans

Qui dirait. Bien que j'ai toujours eu un ordinateur Linux depuis longtemps et que je n'utilise pas Windows comme système principal, la vérité est que j'ai essayé Linux pour la première fois en 2006. Pour moi, Linux a vu le jour en 2002, lorsqu'un collègue « il a mangé nos oreilles » à tous ceux qui l'ont approché en parlant d'un système d'exploitation qui fonctionnait toujours, dans lequel vous n'aviez pas à installer de pilotes... tout était rose. Mais il existait depuis longtemps, et l'un des bureaux les plus utilisés, sinon le plus, a toujours été GNOME.

Aujourd'hui, le projet GNOME fête sa 25e anniversaire. C'est le 15 août 1997 qu'ils se sont fait connaître en disant vouloir développer un ensemble d'applications et de logiciels sous forme d'outils libres et conviviaux, un peu comme le faisaient CDE et KDE, ce dernier pendant environ 10 mois . À quoi ressemble GNOME maintenant est connu de toute la communauté Linux, mais seuls ceux d'entre nous qui sont assez âgés savent comment c'était quand il a vraiment commencé à se répandre.

GNOME 1.0 était comme un vilain Windows, mais ce n'était que le début

"Nous voulons développer un ensemble gratuit et complet d'applications et d'outils de bureau faciles à utiliser, similaires à CDE et KDE mais entièrement basés sur des logiciels libres."

Comme ils l'expliquent dans leur article de fête, en mars 1999, GNOME 1.0 est sorti. Ils ont choisi la boîte à outils GIMP comme base, et je suis sûr que beaucoup se demandent ce que GIMP a à voir avec tout cela. Le "GIMP Toolkit" est maintenant connu sous le nom de GTK, et c'est la boîte à outils qui façonne une grande partie de l'esthétique de GNOME. L'interface était comme on le voit dans la capture d'écran suivante : elle ressemble à Windows 95, mais en moins bien conçue. Il existe des bureaux virtuels, mais il n'avait pas la meilleure des présentations.

GNOME 1.0

Un an plus tard, en 2000, ils organisent le premier GUADEC et a annoncé la fondation GNOME, ceci déjà en août. En juin 2002, ils ont sorti la version 2.0, qui n'avait pas non plus le meilleur des designs, mais ils ont commencé à façonner ce qui allait bientôt être utilisé par un système d'exploitation qui a fait beaucoup parler : Ubuntu. En termes d'esthétique, et par rapport à Windows XP, par exemple, il n'a jamais été son point fort, mais les performances étaient bien supérieures (et le sont toujours).

Déjà en 2011, ils ont sorti GNOME 3.0, très étrange pour ceux d'entre nous qui étaient habitués et à l'aise avec les versions 2.x, mais le problème de conception a commencé à disparaître. Plus récemment, en 2016, il a été intégré aux packages flatpak, un type de package qui privilégie le snap; presque toutes les applications qui sortent pour GNOME apparaissent bientôt sur Flathub.

Outil de capture d'écran GNOME

GNOME 42 est livré avec un outil de capture d'écran utile, mais sans beaucoup d'options de configuration

En 2021, ils ont sorti GNOME 40, augmenter le nombre de 3.x afin qu'il n'y ait pas de confusion avec GTK4. Bien que cela n'ait jamais vraiment été mauvais, passer de GNOME 2.x à 3.x a entraîné une baisse des performances, c'est le prix à payer pour déplacer quelque chose de joli. Avec les versions 41 et 42, le bureau gagne en fluidité, récupérant ainsi une grande partie du terrain perdu dans cette section.

Que réserve l'avenir?

Le temps dira. En voyant ce qu'ils ont ajouté depuis qu'ils sont passés à 40, il semble que deux choses soient claires : les performances iront de mieux en mieux. D'autre part, les applications auront plus de fonctions, mais elles n'oublieront pas une essence qui les rend faciles à utiliser pour tout type de personne. Nous devons également nous rappeler qu'ils utilisent Wayland par défaut depuis longtemps, et bientôt cela devrait fonctionner correctement quelle que soit la carte graphique que nous utilisons.

Mention spéciale quelques des gestes qui nous facilitent grandement la tâche, au point d'entendre les retours des utilisateurs de la communauté qui sont passés/retournés à GNOME juste pour pouvoir les utiliser. L'avenir nous réserve sûrement des surprises, et les premières arriveront quand GNOME 43 atteindre sa version stable.

Pour tout le reste, je vous souhaite un joyeux anniversaire d'ici, et bien d'autres à venir.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.