Glossaire Linux : les définitions qui vous aideront à mieux comprendre ce monde

 

Glossaire Linux

Avec chaque nouvelle année qui vient, ou quelques jours avant comme maintenant, des articles sont souvent lus qui assurent que ce sera l'année de Linux. Je le lis depuis bien plus d'une décennie, mais l'année des systèmes comme ceux dont nous discutons dans ce blog n'est pas encore arrivée. En partie, c'est logique : Windows est partout, et c'est bien à blâmer qu'il soit installé par défaut sur n'importe quel ordinateur. Pour cette raison, beaucoup d'entre vous ne savent pas ce que certains mots que nous utilisons dans ce monde signifient, et c'est la raison pour laquelle nous avons pensé à publier cet article comme un Glossaire Linux.

Il est presque certain qu'à l'avenir nous écrirons plus d'articles expliquant plus en détail ce qui est mentionné dans ce glossaire Linux, mais ce que nous voulons faire dans cet article est juste cela, un glossaire Linux, qui n'est rien de plus qu'un liste de mots avec une définition qui se veut claire, courte et concise. Nous les mettrons par ordre alphabétique, et nous le mettrons sûrement à jour avec plus de définitions à l'avenir, que nous ayons quelque chose d'autre à ajouter ou que nos lecteurs le proposent.

Glossaire Linux : définitions que tout le monde devrait connaître

  • ALSA: acronyme de Architecture sonore Linux avancée et est un cadre logiciel et une partie du noyau Linux qui fournit une interface de programmation d'application (API) pour les pilotes de périphériques de carte son.
  • AppImage: format pour distribuer des logiciels "portables" sur Linux sans avoir à être un super utilisateur pour installer l'application, chose que, en fait, il ne fait pas. Il s'agit d'un package dans lequel le logiciel principal et les dépendances sont inclus dans le même exécutable. Article connexe.
  • Frapper: shell et langage de commande de type UNIX
  • CLI: Acronyme de "Command Line Interface". Il est utilisé, par exemple, lorsqu'un programme fonctionne dans le terminal et que son interface n'est pas graphique. Exemple.
  • Commander: texte qui est écrit dans un terminal, des scripts et d'autres parties pour déclencher des actions. Nous pourrions également les appeler « ordre ».
  • Distro: mot abrégé pour « distribution » qui définit essentiellement un système d'exploitation « racine » ou « source » basé sur Linux, tel que Debian, Ubuntu ou Red Hat. D'eux viennent les « saveurs » ou « saveurs » : Ubuntu est la distribution, Kubuntu est la saveur. Bien que selon certains utilisateurs ou une autre définition, le système d'exploitation serait la base et ce qui en sortirait serait la distribution. Par exemple : Arch Linux : système d'exploitation ; Manjaro, distribution.
  • Environnement graphique- Également appelé « environnement de bureau » dans certains pays, il s'agit d'un groupe de composants qui fournissent des éléments d'interface utilisateur tels que des icônes, des barres d'outils, des fonds d'écran et des widgets. Grâce à l'environnement graphique, nous pouvons utiliser Linux graphiquement avec une souris et un clavier comme nous le faisons sous Windows et macOS. Parmi les plus connus, nous avons GNOME, Plasma ou XFCE.
  • Flatpak: utilitaire de gestion de packages avec lequel le logiciel est distribué, installé et géré qui inclut, dans le même package, le logiciel principal, les dépendances, le runtime et tout ce qui est nécessaire pour le faire fonctionner sur tout système basé sur Linux qui a ou est ajouté à ce support. Ce sont des packages universels et sandbox (isolés). Le référentiel le plus utilisé est Flathub.
  • GNU: acronyme pour "GNU's Not Unix", et le principal responsable était Richard Stallman dans les années 80. Les systèmes d'exploitation basés sur Linux sont en fait GNU/Linux, bien que dans tous les médias nous les raccourcissons (mauvais) et nous y référons directement comme "Linux" .
  • GRUB: Chargeur de démarrage unifié GNU GRand o GRUB est un programme qui permet à l'utilisateur de sélectionner le système d'exploitation installé ou le noyau à charger au moment du démarrage du système. Il permet également à l'utilisateur de passer des arguments au noyau. On pourrait dire que c'est le programme de démarrage utilisé sous Linux.
  • GUI: acronyme de "Graphical User Interface", qui est une interface utilisateur graphique qui nous permet d'interagir avec le logiciel via des fenêtres, des cases à cocher, des boutons, etc. C'est comme la fenêtre que nous voyons lors de l'exécution d'un logiciel. Sans interface graphique, nous aurions un logiciel en "CLI", que nous avons expliqué ci-dessus.
  • Jacques: acronyme de "JACK Audio Connection Kit", qui est un serveur de son (et autre chose) qui permettra à l'audio de sonner lorsque les applications le demanderont. Ce n'est pas le seul qui existe sous Linux.
  • Noyau: le noyau. Le coeur. Quand on parle d'un système d'exploitation "Linux" (bien dit ce serait "GNU/Linux"), ce qu'on dit c'est qu'il utilise le noyau Linux, qui est la première couche du logiciel utilisé dans ces systèmes et qu'il contient, en plus de tous, des pilotes pour qu'il fonctionne dans n'importe quelle équipe matérielle. En fait, c'était l'intention de Linus Torvalds lorsqu'il l'a commencé comme un projet de carrière sur lequel il continue de travailler.
  • LTS: Acronyme de "Long Term Support". Il est utilisé pour indiquer qu'un système d'exploitation ou un programme va être pris en charge pendant une période plus longue, étant là où il est le plus visible dans les versions LTS d'Ubuntu qui sortent tous les deux ans et sont prises en charge pendant 5.
  • Séance en direct: les "sessions live" sont celles qui existent tant que l'on n'éteint pas ou ne redémarre pas l'ordinateur. Toutes les modifications que nous avons apportées seront détruites à ce moment-là. Ils sont souvent utilisés sur une clé USB pour installer un système d'exploitation ou comme outil de récupération.
  • TuyauFil: est un serveur de gestion des flux audio et vidéo et du matériel sous Linux. Gère le routage multimédia et le traitement du pipeline. Au moment de la rédaction de cet article, en décembre 2021, il est encore en cours de développement, mais on s'attend à ce qu'avec Wayland, il améliore considérablement tout ce qui concerne l'image et le son, et améliore également la compatibilité entre les différents serveurs d'audio. et vidéo..
  • impulsion- Serveur audio compatible réseau utilisé principalement sur Linux, mais aussi sur les systèmes BSD, macOS ou Solaris.
  • Release Candidate- Libellé ou mots utilisés pour désigner une version avancée d'un logiciel en cours de développement. Par exemple, certaines entreprises qualifient leur logiciel de « Release Candidate » une semaine ou deux avant la sortie de la version stable. Dans le cas du noyau (Linux), il est utilisé pendant deux mois, mais parce qu'ils font en réalité des changements par rapport à la version stable.
  • Libération de roulement- Le modèle de développement et de livraison de logiciels qui arrive dès qu'il est disponible, et les systèmes d'exploitation qui l'utilisent sont installés une fois et reçoivent des mises à jour à vie. Sous Linux, Arch Linux l'est, et on pensait que Windows 10 le serait quand ils assuraient que ce serait la dernière version du système de Microsoft (on sait maintenant qu'il y aura Windows 11). Bien que, eh bien, Windows n'ait rempli que la partie de la mise à jour à vie, et même pas cela.
  • coquillage: commande Linux ou interpréteur de commandes.
  • su: commande dont le sens est "substitut user", et est principalement utilisée pour passer d'un utilisateur à un autre. Pour ce faire, il démarre un shell de connexion dans le répertoire et l'environnement actuels (su) ou en basculant entièrement vers les paramètres de l'utilisateur cible (su -).
  • sudo: commande pour demander des privilèges élevés ou super utilisateur. Il est généralement placé devant d'autres commandes pour pouvoir effectuer certaines actions, telles que l'installation de logiciels ou le déplacement de fichiers vers des répertoires protégés. Article sur sudo et su.
  • Casser: gestionnaire de packages et développement développés par Canonical et qui rivalisent avec le Flatpak pour être des packages universels qui incluent des logiciels et des dépendances, des runtimes et autres dans le même package. Ce sont aussi des bacs à sable. Article connexe.
  • Balancement: successeur du gestionnaire de fenêtres i3 qui est disponible sur les systèmes d'exploitation basés sur Linux. Il est conçu pour fonctionner dans Wayland et n'a pas de bureau à utiliser. Les fenêtres s'ouvrent en plein écran, avec des marges paramétrables, les nouvelles fenêtres divisent l'écran automatiquement et vous pouvez facilement passer d'un "bureau" à un autre avec des raccourcis clavier. En fait, un utilisateur expérimenté peut tout faire avec le clavier. Comme il n'a pas beaucoup de composants d'un environnement graphique normal, il est plus léger.
  • Symlink: liens "symboliques" ou "soft", qui dans d'autres systèmes sont appelés "raccourcis". Ils peuvent être utilisés, par exemple, pour accéder à un fichier ou un dossier à partir d'un autre chemin. Lien connexe.
  • archiver: beaucoup de logiciels sont distribués compressés. Un format largement utilisé pour cela est TAR, de Tape Archive, et le tarball ou tarfile est le nom donné à un groupe ou un fichier composé de plusieurs fichiers qui sont joints à l'aide de la commande TAR ou d'un logiciel de compression d'interface graphique (GUI). Ils peuvent être trouvés avec une extension .tar ou .tar.gz, et le logiciel peut être installé directement depuis l'archive tar.
  • terminal: périphérique qui interagit avec l'être humain, se compose d'une sortie et d'une entrée, d'un écran et d'un clavier. En fait, ce que nous utilisons sous Linux lorsque nous sommes sur un système avec une interface graphique est un "émulateur de terminal".
  • smoking: mascotte Linux. C'est un pingouin et apparaît dans des logiciels tels que Tux Guitar, Tux Paint ou Tux Kart. Article connexe.
  • Wayland: protocole d'affichage avec des couches de sécurité supplémentaires. Chaque application est considérée comme un client et le matériel est un serveur, et Wayland serait le pont qui rend l'image possible. Aujourd'hui, de nombreux développeurs se concentrent sur Wayland car c'est la meilleure option et l'avenir y est.
  • VIN: acronyme de Wine Is Not an Emulator, mais en réalité il semble que ce soit le cas. C'est un logiciel qui contient tout ce dont vous avez besoin pour exécuter des applications Windows sur Linux, mais aussi sur macOS et même Android. En constante évolution et s'améliorant au fil du temps, il peut être installé, par exemple, Guitar Pro sur Linux.
  • X11: X Window (également connu sous le nom de X11, ou simplement X) est un système de fenêtre client/serveur pour les affichages bitmap. Il est implémenté sur la plupart des systèmes d'exploitation de type UNIX et a été porté sur de nombreux autres systèmes.

Autre chose à ajouter ?

Cet article sur le glossaire Linux sera mis à jour au fil du temps d'inclure de plus en plus de définitions. Au début, nous les avons ajoutés car nous savons que beaucoup d'entre vous ont des doutes à leur sujet, tels que "tarball". Notre intention est de vous aider à comprendre, et nous espérons qu'après avoir lu ce glossaire Linux, il sera plus facile de lire d'autres articles sur le blog.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Un commentaire, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Noel dit

    Quelque chose qui me confond est sudo vs su, et la larve bénie qui est endommagée