Firefox envoie maintenant ce que vous tapez dans la barre d'adresse à Mozilla

Il y a quelques jours, la sortie de Firefox 93Qui vient avec un changement majeur dans la barre d'adresse, ce qui en fait, est controversé si l'on considère que le navigateur est fondamentalement orienté vers la vie privée et la confidentialité.

Et c'est que Firefox envoie désormais les données d'entrée du clavier aux serveurs Mozilla, avec laquelle il fait valoir qu'il s'agit du moyen par lequel l'organisation obtient des financements auprès de partenaires publicitaires.

Face à cette polémique autour de Firefox Proposez quoi Mozilla explique :

« Il s'agit d'une nouvelle fonctionnalité qui affiche des liens directs vers du contenu Web en fonction de ce que les utilisateurs tapent dans la barre d'adresse de Firefox. Une partie du contenu qui apparaît dans ces conseils est fournie par des partenaires et une partie du contenu est sponsorisée. Par conséquent, les craintes liées aux violations de la vie privée sont évidentes.

Toutefois, Mozilla garantit que :

« En créant Firefox Suggest, nous avons suivi nos principes et pratiques de longue date en matière de confidentialité des données. Concrètement, cela signifie que nous prenons soin de limiter ce que nous collectons et de limiter ce que nous transmettons à nos partenaires. Le comportement de la fonction est simple : les suggestions apparaissent au fur et à mesure que vous tapez et sont directement liées à ce que vous tapez. Nous prenons très au sérieux la sécurité des ensembles de données requis pour fournir cette fonctionnalité. Nous avons mis en place des pratiques et des contrôles de sécurité à plusieurs niveaux, et nous nous efforçons de rendre autant de notre travail que possible vérifiable publiquement. «

Par exemple, Firefox Suggest soumet des termes de recherche et des informations sur l'utilisation de Firefox Suggérer à Mozilla. Certains peuvent être partagés avec des partenaires pour fournir et améliorer le contenu suggéré.

Lorsqu'un utilisateur clique sur une suggestion, Mozilla reçoit une notification indiquant que les liens suggérés ont été cliqués. De plus, Mozilla collecte des données de localisation au niveau de la ville en conjonction avec des recherches pour répondre correctement aux requêtes sensibles à la localisation.

« Mozilla aborde la gestion de ces données de manière prudente. Nous nous occupons de supprimer les données de nos systèmes dès qu'elles ne sont plus nécessaires. Lorsque nous transmettons des données à nos partenaires, nous veillons à ne leur fournir que le minimum d'informations nécessaires à l'exécution de la fonction.

Le test des Sponsored Tiles a également fait polémique, tout comme l'idée de positionner (de concert avec les partenaires publicitaires) sur la page d'accueil de Firefox (ou lors de l'ouverture d'un nouvel onglet) des tuiles sponsorisées pour les utilisateurs de Firefox. L'objectif : être payé lorsque les utilisateurs cliquent dessus.

«Lorsque vous cliquez sur une vignette sponsorisée, Firefox envoie des données techniques anonymes à notre partenaire via un service proxy appartenant à Mozilla. Ils n'incluent aucune information personnellement identifiable et ne sont partagés que lorsque vous cliquez sur l'une des tuiles sponsorisées », a expliqué Mozilla.

C'est l'éternel problème de financement que Mozilla il a résolu la plupart du temps par des moyens contraires à ses valeurs. En effet, à la fin du premier mois de 2018, la fondation a annoncé son intention de commencer à diffuser du contenu sponsorisé dans Firefox, une répétition de l'approche de 2014, pour diversifier ses sources de revenus.

Mozilla a finalement procédé à l'implémentation de tuiles sponsorisées dans Firefox 60 pour atteindre cet objectif. Mais la poussée publicitaire a fini par envoyer un message déroutant aux utilisateurs car Firefox est reconnu comme un navigateur axé sur la confidentialité et Mozilla comme l'un des plus grands défenseurs du blocage des extensions publicitaires.

Dès lors, la fondation a abandonné son projet mais sans fermer définitivement la porte à la publicité dans Firefox. La fondation n'a pu développer une stratégie gagnante (de son point de vue) qu'avec l'acquisition, en 2017, de Pocket, un outil qui permet de sauvegarder du contenu en ligne pour référence ultérieure. La source de financement la moins controversée à ce jour est l'ajout de services de paiement supplémentaires au navigateur de base : stockage cloud, VPN, etc.

source: https://blog.mozilla.org/


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Un commentaire, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Image de balise Javier Guala dit

    Aaah Mozilla Firefox de plus en plus en déclin chaque jour.