Finit 4.0: une alternative simple à systemd et SysV init

fini

Init SysV C'est le système qui a été lié à Linux depuis le début, et lié au monde Unix, bien que d'autres comme BSD (et même certaines distributions) aient utilisé le leur. En outre, il y a également eu des implémentations comme l'Upstar d'Ubuntu. Avec l'arrivée de systemd, tout a changé et la plupart des distributions l'ont adopté, devenant le système par défaut, à l'exception de certaines distributions comme Devuan qui continuent à utiliser SysV. Eh bien, vient maintenant Finit, pour rendre le choix encore plus compliqué ...

Comme vous le savez, beaucoup ont adopté systemd pas de problème, mais il y a encore des opposants qui préfèrent encore SysV init ou autres. Désormais, Finit est un simple remplacement pour SysV init et systemd. Et avec la version Finit 4.0, vous pourrez profiter de quelques améliorations qui la rendent encore plus intéressante comme alternative à celles-ci.

Finit vient de Init rapide, et est basé sur SysV init, et développé pour être rapide et léger comme son nom l'indique. En plus d'exécuter et de gérer des scripts de démarrage, il dispose également d'une surveillance de processus similaire au démon runit. Et, bien sûr, il s'intègre parfaitement dans les distributions GNU / Linux, spécialement conçues pour les plus minimalistes.

Il est entièrement fonctionnel pour le serveur et le bureau. Il est également capable de démarrer les services en parallèle, surveille et redémarre automatiquement ceux qui échouent, offre une grande facilité d'utilisation, dispose d'un fichier de configuration simple, etc.

Quant à la version Finit 4.0, le nouvelles incluses sont:

  • Prise en charge initiale des groupes de contrôle v2.
  • L'outil de redémarrage autonome a été remplacé par un lien symbolique vers initctl, comme ses frères: halt, poweroff, shutdown, suspend.
  • Suppression du super serveur inetd intégré. Si vous avez besoin de cette fonctionnalité, utilisez plutôt un inetd externe, tel que xinetd.
  • Modifications des conditions de service de à , ce qui est plus intuitif.
  • Prise en charge des scripts de démarrage / arrêt SysV et de la surveillance des services de succursale.
  • Redirection de la sortie du démon dbus vers syslog.
  • initctl, sans argument ni option, utilise désormais par défaut la liste des services.

pour les obtenir des informations détaillées, vous pouvez vérifier le site officiel du projet fini.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.