Explication simple de l'arborescence de répertoires GNU / Linux

Arborescence du répertoire principal Linux

il a dit le grand Dennis Ritchie Quoi "UNIX est très simple, il suffit d'un génie pour comprendre sa simplicité«. Et vraiment, bien que cela puisse paraître très complexe dans certaines choses, * nix, et donc Linux, sont assez simples dans d'autres. En fait, c'est dans cette simplicité qui les rend si bons, flexibles et attrayants. Eh bien, dans cet article, nous allons expliquer l'arborescence de répertoires GNU / Linux d'une manière très simple.

Ainsi, les répertoires ou dossiers de votre distribution ils n'auront plus de secrets pour vous. Un dévouement spécial à ceux qui sont nouveaux et qui viennent de Microsoft Windows, car s'ils viennent d'un autre UNIX, ils s'adapteront presque immédiatement en raison de la similitude. Mais il est vrai que dans Windows, vous savez peut-être où se trouve le lecteur C:, où se trouvent les documents ou les téléchargements, où le bureau ou peut-être où les programmes sont installés, mais pour simplifier, vous n'avez pas besoin d'en savoir plus.

Au lieu de cela, dans le * nix, oui, vous devriez savoir arborescence de répertoires de manière plus approfondie, puisqu'ils nous aideront à trouver les fichiers de configuration, à installer certains paquets au bon endroit, à localiser les sources du noyau, ou son image, nos fichiers personnels, etc.:

  • /: est la rivière principale, la racine ou la racine. Le reste des répertoires y est suspendu, c'est-à-dire que tous les autres seront ses sous-répertoires (même s'ils sont sur des partitions ou des disques différents). C'est sans aucun doute le plus important.
  • / bin: est le répertoire où sont stockés les binaires, c'est-à-dire les programmes utilisés par le système pour les tâches administratives telles que les commandes cp, echo, grep, mv, rm, ls, kill, ps, su, tar, etc.
  • / sbin: S est pour System, et comme son nom l'indique, les binaires ou programmes utilisés par le système d'exploitation lui-même sont stockés ici pour les tâches de démarrage, de restauration, etc. Par exemple, fsck, mount, mkfs, reboot, swapon, ...
  • / boot: est le répertoire de démarrage, où se trouvent les images du noyau Linux qui seront chargées lors du démarrage, ainsi que les répertoires et la configuration du chargeur de démarrage lui-même.
  • / dev: c'est un répertoire très spécial où se trouvent des périphériques blocs ou caractères, c'est-à-dire des fichiers représentant de la mémoire, des partitions, des disques, des périphériques matériels, etc. Vous savez déjà que sous UNIX "tout" est un fichier, et non des lecteurs comme sous Windows ... Par exemple, le disque dur ou les partitions seront / dev / sda1, / dev / sda2, ... / dev / sdb1, etc.
  • / mean ou / mnt: sont les répertoires dans lesquels les points de montage sont généralement définis. Autrement dit, lorsque nous insérons un support amovible ou une ressource réseau partagée, etc., que nous avons montés, ce serait ici si nous l'avons mis comme point de montage. Le premier est plus spécifique pour les supports qui sont montés sur une base temporaire.
  • / Etc: très important pour l'administrateur, car les fichiers de configuration des composants système et d'autres programmes installés se trouvent ici.
  • / home: est le répertoire des utilisateurs standard. Par exemple, ici les fichiers personnels sont stockés dans des répertoires séparés (un pour chaque utilisateur avec son nom). Par exemple, / home / isaac ou ~ serait mon répertoire personnel ...
  • / lib ou / lib64: est l'endroit où sont hébergées les bibliothèques nécessaires aux binaires présents dans le système. Dans / lib64 seront ceux des applications 64 bits.
  • /opter: est un répertoire qui stockera les packages ou programmes installés sur le système provenant de tiers. Par exemple, si nous installons un antivirus, Chrome, Arduino IDE, ... ou certains gros packages, ils sont généralement installés ici.
  • / proc: c'est un autre répertoire très spécial, plus qu'un répertoire c'est une interface pour le dire simplement. Et ici, le système présente les processus sous forme de répertoires numérotés avec le PID. Dans chacun d'eux se trouveront toutes les informations nécessaires à l'exécution de chaque processus en cours. De plus, vous trouverez des fichiers à partir desquels extraire des informations importantes, telles que cpuinfo, meminfo, etc. C'est précisément à partir de ces fichiers que certaines commandes que nous utilisons habituellement extraient des informations, par exemple, lorsque nous utilisons free pour consulter la mémoire disponible, cette commande affichera en fait le contenu de / proc / meminfo de manière ordonnée.
  • / Root: à ne pas confondre avec /, une chose est le répertoire racine ou root et une autre / root. Dans ce cas, il peut être similaire à un / home mais exclusif à l'utilisateur root ou privilégié.
  • / svr: stocke les fichiers et répertoires liés aux serveurs que vous avez installés dans le système, tels que Web, FTP, CVS, etc.
  • / sys: avec / dev et / proc, est un autre des spéciaux. Et depuis / proc, il ne stocke vraiment rien, mais c'est aussi une interface. Dans ce cas, ce sont des fichiers virtuels avec des informations sur le noyau et certains de leurs fichiers peuvent même être utilisés pour configurer certains paramètres du noyau.
  • / Tmp: est le répertoire des fichiers temporaires de toutes sortes. Il est utilisé par les utilisateurs pour stocker temporairement certains fichiers ou même pour stocker du cache ou certains fichiers volatils à partir de navigateurs Web, etc. Cependant, il existe un autre répertoire pour le même dans / var / tmp.
  • / var: puisque je l'ai déjà nommé, c'est un répertoire avec des répertoires et des fichiers qui ont tendance à grossir, tels que les bases de données, les journaux, etc. Ce sont précisément les journaux ou les registres système qui rendent ce répertoire plus populaire, et vous y trouverez de nombreuses informations sur tout ce qui se passe dans le système: / var / logs /. Dans ce répertoire, vous trouverez, séparés par des répertoires, les journaux d'une multitude de logiciels, y compris le système.
  • / usr: est l'acronyme de User System Resources, et stocke actuellement des fichiers en lecture seule relatifs aux utilitaires utilisateur, tels que les packages que nous installons via le gestionnaire de packages de notre distribution. À l'intérieur, il y a une "réplique" de l'arborescence de répertoires vue jusqu'ici (presque tous) comme s'il s'agissait d'un deuxième niveau. Vous trouverez / usr / bin, / usr / lib, / usr / sbin, / usr / src, etc., qui à partir de ce qui a été dit ci-dessus et de leurs noms, vous pouvez avoir une idée de ce qu'ils stockent. Dites simplement que / usr / src est l'endroit où les fichiers de code source resteront.

Gardez à l'esprit que toutes les distributions ne suivent pas ce schéma et qu'il peut y avoir de légères variations, mais si elles sont adaptées au FHS, vous n'aurez pas trop de problème ...


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

2 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   hoquet dit

    "Stocker les fichiers en lecture seule relatifs aux utilitaires utilisateur"

    Merveilleux.

  2.   L dit

    ti n'a jamais d'accent (deuxième paragraphe)