Mikel Etxebarria de MK Electrónica: interview exclusive pour LxA

Logo MKeleectronica

Mikel Etxebarria est un auteur de manuels sur les plates-formes matérielles ouvertes telles que le livre Aurdino: la technologie à la portée de tous, des formations sur l'électronique, les microcontrôleurs et Arduino, etc., en plus de l'architecte de MK Electronics, un site où vous pouvez trouver à la fois des formations sur ce type de technologie ainsi que des kits et des appareils pour pratiquer et apprendre. Et maintenant chez LxA nous avons eu l'opportunité de l'interviewer exclusivement pour notre blog ...

Un luxe compte tenu de l'importance de ce type de dispositifs matériels ouverts pour le développement d'une multitude de projets DIY, et encore plus si l'on considère que des plateformes comme Arduino et Raspberry Pi servent de puissantes outils pédagogiques. Si vous osez en savoir un peu plus sur Mikel, les origines de son travail et bien plus encore, je vous encourage à lire notre interview:

LinuxAdictos: Comment est né MK Electrónica?

ME: Miguel Etxebarria: Bien que MK Electrónica (MKE) soit très récemment créé (2018), nous sommes en fait les héritiers directs du vétéran Programmed Microsystems Engineering (MSE). En raison de la crise que nous avons tous subie, MSE a cessé son activité l'année dernière, en 2017. Cependant, une étincelle est restée, une petite braise qui nous a permis de maintenir la flamme et l'illusion de la technologie allumée.

Et c'est là que nous en sommes. Chez MK Electrónica, nous avons sauvé les produits les plus emblématiques de MSE, nous les fabriquons, les commercialisons et leur apportons un support technique. Nous distribuons également des produits et des accessoires de nos sociétés représentées et, comme il ne peut en être autrement, nous continuons à concevoir de nouveaux produits de notre part. En fait, jusqu'à présent cette année, nous en avons déjà deux nouveaux dans notre catalogue: la plateforme Micro Lab et la carte contrôleur ArduPIC.

Bref, nous essayons d'avancer et d'être au service des enseignants, des étudiants, des makers et des fans en général.

Lxl: Pourquoi l'électronique didactique?

ME: Tous ceux d'entre nous qui en faisaient partie, avant MSE, et maintenant MK Electronics, avons une relation plus ou moins grande avec le monde de l'éducation depuis des décennies. À cette époque, nous avions toujours le sentiment que les composants et les outils nécessaires pour couvrir l'aspect pratique de la spécialité électronique / électrique étaient complexes, difficiles à obtenir et très coûteux. Abordable uniquement pour les centres, institutions ou entreprises, mais pas pour les étudiants ou les fans.

Je me souviens des laboratoires coûteux d'expérimentation et de pratique des circuits électriques / électroniques, des systèmes de développement pour la programmation et la conception d'applications à base de microprocesseurs / microcontrôleurs, du prix de tout composant ou circuit intégré qui sortait un peu de l'ordinaire. Normal (si vous avez eu la chance de le trouver clair), le coût exorbitant des outils logiciels et des compilateurs nécessaires à l'écriture de vos programmes, etc. Ceux comme moi qui "peignent les cheveux gris" savent de quoi je parle. Je parle de dizaines de milliers d'anciennes pesetas.

A cette époque, notre vocation a toujours été de diriger nos équipements vers l'étudiant et l'amateur en général, en essayant de leur fournir à la fois des outils matériels / logiciels et des composants et accessoires avec le meilleur rapport qualité / prix possible. En fin de compte, notre intention est de socialiser et de promouvoir l'enseignement des nouvelles technologies, ou du moins d'essayer.

Lxl: Développez-vous vous-même l'un des formateurs que vous proposez dans le magasin ou s'agit-il d'une commande passée à des tiers? Bien que vous m'ayez déjà répondu auparavant ... mais expliquez un peu aux lecteurs:

ME: Oui. Même si nous proposons certainement des articles développés par des tiers, nous pouvons affirmer que nos produits "vedettes" sont les nôtres. C'est le cas depuis le début de MSE, et chez MK Electrónica nous continuons sur cette voie. Notre laboratoire d'électronique Universal Trainer, le laboratoire USB-PIC'School du PIC et la plateforme Micro'LAB pour cartes microcontrôleurs, entre autres, en sont un exemple. Ce sont des équipements conçus par nos soins, fabriqués par nos soins et commercialisés par nos soins. En d'autres termes, ce sont à 100% nos équipes.

Lxl: Nous voyons un support pour du matériel libre comme Arduino, mais… Avez-vous essayé ou utilisez-vous actuellement GNU / Linux ou tout autre logiciel libre?

MEBien que nous venons du monde du matériel et que nous ne soyons pas des développeurs de logiciels, nous sommes des utilisateurs et conscients de l'importance des logiciels. Il n'y a aucun point l'un sans l'autre.

Dans l'environnement où je déplace enfin les fabricants de matériel! ils ont réalisé. S'ils veulent vendre leurs puces, leurs microprocesseurs, microcontrôleurs, mémoires, etc., bref, s'ils veulent vendre du «silicium», ils doivent fournir les outils logiciels qui permettent et facilitent l'utilisation de ces appareils. De plus, ils se soucient beaucoup que ces outils logiciels soient multiplateformes et puissent fonctionner sous Windows, Linux, Mac, etc.

Lxl: Je rappelle ce qui précède, et je voudrais ajouter que beaucoup d'efforts et de rétro-ingénierie ont également été faits pour les faire fonctionner sous des pilotes gratuits dans de nombreux cas, car les fabricants n'ont pas voulu les ouvrir. Cela dit, quelle est votre opinion sur ce type de technologie ouverte?

ME: Qu'est-ce que je vais te dire !! Après toute ma carrière professionnelle, rencontrer des technologies ouvertes a été une bénédiction. Je vous dis déjà que je viens du matériel. Pour créer, par exemple, une application basée sur des microcontrôleurs, j'ai besoin d'outils logiciels tels qu'un langage de programmation et un environnement IDE de travail qui facilite cette conception. Sachant que j'ai ces outils ouverts, multiplateformes, fiables, fournis par le fabricant du micro (enfin!) Et en différentes versions ... Je suis content de l'avoir fait.

Il est révolu le temps où vous deviez payer pour un simple langage d'assemblage, un compilateur ou un triste manuel d'utilisation qui, par contre, était presque toujours incomplet. Ce que je vous disais: une bénédiction ...

Lxl: En fait, dans le magasin MK, vous prenez en charge ce type de technologie également du côté matériel avec des produits tels que les cartes Arduino. Ce n'est pas comme ça?

ME: Oui, bien sûr. Arduino a réussi à socialiser et à rendre la technologie attractive et abordable pour tous, quelle que soit leur situation économique et / ou leur niveau de préparation ou de connaissances. Par exemple, j'ai des clients qui viennent du monde des Beaux-Arts. Eh bien, ces personnes consomment Arduino ou des cartes compatibles. Pour que? Je me demandais. Ils m'ont expliqué que grâce à Arduino, certains de leurs designs ou travaux peuvent être enrichis, améliorés et rendus plus frappants, originaux et exclusifs, en leur ajoutant une technologie. Tout cela sans entrer dans des concepts techniques complexes et sans rendre le travail final plus coûteux.

De mon point de vue, le succès d'Arduino tient à trois causes que les autres fabricants ne savaient pas voir à leur époque:

  • Son faible coût le rend abordable pour pratiquement tous les budgets.
  • Sa facilité d'utilisation et de programmation, grâce à laquelle nous avons une véritable armée d'utilisateurs et de développeurs qui fournissent d'innombrables exemples et bibliothèques, et même différents langages de programmation graphique. Bien sûr, tout est ouvert et gratuit.
  • Au niveau matériel, sa technologie ouverte permet la création et l'amélioration de nouvelles cartes contrôleurs, boucliers, accessoires et accessoires.

Bien que chez MK Electrónica nous soyons de simples distributeurs d'Arduino et de cartes compatibles, nous avons également quelques développements basés sur eux. Comment ne pas supporter ces technologies ouvertes?

Lxl: Quelle est votre principale source de revenus: le bricolage, le secteur de l'éducation?

ME: Que puis-je vous dire ... Je pense à parts égales. Bien entendu, force est de constater que le concept Do It Yourself est de plus en plus à la hausse grâce aux technologies ouvertes en général et à Arduino en particulier. Chez MK Electrónica, nous fournissons des outils, des composants et des accessoires aux petits et grands, aux étudiants, aux enseignants et aux amateurs en général. Tous sont de véritables "créateurs". Je pense que c'est un secteur très intéressant, mais il doit être travaillé plus et mieux.

Quant au secteur de l'éducation ... La première chose à dire, c'est que la crise dont je parlais au début les a également touchés par des coupes budgétaires. Il est clair que cela entraîne le manque d'équipement dans les salles de classe, et / ou l'utilisation de matériels en mauvais état, périmés ou en désuétude. Ils doivent s'équiper.

D'autre part, il faut dire que bon nombre des professionnels de l'enseignement de cette technologie les ont pris par surprise. Ils sont obligés de se former et de se renseigner sur les différentes alternatives et outils disponibles sur le marché. Chez MK Electrónica et par humilité, c'est ce que nous faisons.

Lxl: Fournissez-vous également le secteur industriel? Autrement dit, si vous utilisez des microcontrôleurs et d'autres types d'appareils électroniques pour les machines et l'industrie ...

ME: Oui, nous sommes dans l'électronique depuis plus de 35 ans, donc nous pouvons dire que nous savons quelque chose sur le monde des composants électroniques. Chez MK Electrónica, nous ne pouvons pas avoir de stock avec l'infini des composants existants. Cependant, nous collaborons avec de bons distributeurs / importateurs (du moins il me semble) et nous pouvons localiser presque tous les appareils.

Cela étant, certaines entreprises nous demandent certains composants, circuits, accessoires, etc. Nous essayons de le localiser et d'étudier et de proposer des délais de livraison, des quantités minimales, des prix, ...

Lxl: L'impression 3D est également en croissance et en plein essor. Envisagez-vous de couvrir également ce secteur avec la vente d'imprimantes ou de pièces pour les construire (comme la Prusa et d'autres construites avec Arduino)?

ME: Eh bien, d'après les dernières nouvelles que j'ai, il semble que l'intérêt pour l'impression 3D se soit stabilisé, du moins dans la sphère domestique comme la plupart d'entre nous le savent. Je ne sais pas si ce sera vrai ou non. Ils font partie de ces actualités qui passent devant vous sans le temps de les analyser. Ce dont je suis sûr, c'est que le véritable boom est ou sera dans l'impression 3D industrielle, ce qui échappe à la plupart d'entre nous, les mortels. Imaginez pouvoir reproduire une partie d'une machine endommagée qui se trouve aux antipodes.

En tout cas et pour répondre à votre question, la vérité est que nous sommes arrivés en retard dans ce secteur. De nos jours, même sur de grandes surfaces, vous pouvez trouver une imprimante 3D et nous ne pouvons rien apporter d'autre.

Lxl:… Et l'autre grand boom: les drones? En fait, vous avez déjà en magasin une formation et du matériel liés à la robotique, en particulier à la microrobotique et à la robotique éducative.

ME: Eh bien, au sujet des drones, je dois dire quelque chose de similaire à ce que je disais sur l'impression 3D. Nous sommes arrivés en retard et c'est un produit qui est parfaitement représenté dans les magasins de toutes sortes.

En ce qui concerne la microrobotique, en effet, je pense que nous travaillons avec la robotique éducative presque depuis sa création. Par conséquent, MK ELectronics fournit un type de robot basé sur Arduino, et nous fournissons des accessoires et des capteurs de différents types et à usage général.

Nous proposons également une formation de base sur l'Arduino, la robotique, etc., à travers des cours en ligne dispensés au Campus Technologique Virtuel, avec lequel nous collaborons régulièrement chez MK Electronics.

Dans ce contexte, si vous me le permettez, je voudrais exprimer mon point de vue sur ce que nous, chez MK Electronics, comprenons qu'un robot éducatif devrait être. Il faut tenir compte du fait que du point de vue de la formation, un robot couvre différents aspects tels que la conception (châssis), la mécanique, l'électronique et la programmation. Et je dis cela parce que de nos jours, presque toute «chose» qui bouge s'appelle un robot. À mon avis, un robot doit répondre à certaines exigences:

  1. Être extensible: pour que son propriétaire puisse supprimer ou ajouter des capteurs et actionneurs pour l'adapter à l'environnement dans lequel il doit fonctionner.
  2. Programmable: son propriétaire peut programmer les tâches que le robot doit effectuer à tout moment. Cela ne vaut pas un appareil mobile que lorsque vous y mettez des piles, il avance et quand il entre en collision, il recule sans trop "d'intelligence" de sa part.
  3. Autonome: une fois le robot programmé, il doit pouvoir fonctionner seul dans l'environnement qui l'entoure, grâce à ses capteurs et actionneurs. La vérité est que les voitures, les avions et les hélicoptères RC existent depuis longtemps, et ils ont également besoin que vous soyez attentifs à eux, car s'ils ne tombent pas en panne ...
  4. En kit: si le robot est fourni dans un kit afin que son propriétaire puisse l'assembler mieux que mieux. Ce propriétaire sera celui qui le connaîtra le mieux et sera qualifié pour faire toutes sortes de modifications et d'améliorations sur sa machine. Cela ne vaut pas la peine d'aller dans un magasin de jouets et d'acheter la première chose que nous voyons «prête à l'emploi». Où sont donc les «makers» et le bricolage?

Lxl: Utilisez-vous le framework ROS (Robot Operating System) dans l'un de ces cours pour robots?

ME: Et bien non. Peut-être dans le futur ... Pour le moment, notre robot simple est basé sur la plate-forme Arduino et ce que cela implique.

Pour l'instant, nous nous contentons de fournir des outils et de diffuser la technologie à partir de ses principes de base, la rendant «adaptée à tous les âges». Comme je l'ai déjà mentionné, la robotique éducative est très appropriée pour faire de cette introduction quelque chose d'amical et d'amusant.

Lxl: Et en changeant un peu de sujet, je voudrais dire que, comme vous le savez, je travaille et recherche depuis 15 ans sur un projet que vous connaissez et que j'ai eu la chance de pouvoir publier. Je suis fasciné par le monde des microcontrôleurs et des microprocesseurs, et vous travaillez avec eux depuis encore plus d'années, un peu plus de 35 ans si je me souviens bien. Il a également lancé un cours avec La sentinelle de sécurité de la certification GNU / Linux et je suis conscient de l’importance de la formation aux nouvelles technologies pour le présent et l’avenir. Que diriez-vous aux lecteurs qui hésitent à se former dans ce domaine?

ME: Eh bien regardez ... Tout d'abord, je dirais à tout le monde que l'important est de s'entraîner, sur le terrain qui leur plaît le plus, mais de s'entraîner.

Comme vous le dites, je suis dans l'électronique depuis près de 40 ans. J'ai fait mes premiers circuits électroniques et montages avec… des soupapes à vide! Pouvez-vous imaginer l'itinéraire que j'ai emprunté? Des vannes, je suis passé aux semi-conducteurs, aux transistors, d'ici aux circuits intégrés, puis aux microprocesseurs et enfin aux microcontrôleurs. Je peux me vanter (ou pas) d'avoir travaillé avec des microphones attachants tels que les 8080, 8085, 8086, le R6502, le M6800, le Z80 et d'autres que j'ai sûrement oubliés, et dont vous parlez dans votre travail «Le monde de Bitman«. Au fait, beaucoup de travail de votre part.

Eh bien, ceci étant le résumé de mon parcours, je dois dire que la technologie, en plus de mon mode de vie, m'a donné toutes sortes de satisfactions (aussi quelques déceptions) et a satisfait une grande partie de ma curiosité. Je dis une grande partie parce que je sais que je ne la satisferai jamais à 100%. La vérité est que les nouvelles technologies évoluent beaucoup et rapidement.

C'est là que les indécis ont leur place. Le chemin des nouvelles technologies est long, très long, il ne s'arrête jamais, mais c'est aussi passionnant et pour commencer à le parcourir, il suffit de faire le premier pas. Je l'ai fait avec des vannes à vide et maintenant cette première étape peut être franchie avec Arduino, la robotique, les plates-formes logicielles ouvertes, GNU / Linux, etc. Les possibilités sont infinies.

À tous ceux qui se sentent, même un peu curieux de la technologie, je vous invite à faire ce premier pas. Ils auront le temps d'abandonner ce long chemin s'ils le souhaitent. Chez MK Electrónica, nous avons une devise: «Amusez-vous et apprenez ...»

Merci beaucoup Mikel !!!

J'espère que vous avez aimé cette interview.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.