Distrobox, un excellent outil pour intégrer n'importe quelle distribution dans votre système grâce aux conteneurs

a été fait connaître la nouvelle version de Distrobox 1.3, qui se positionne comme un outil vous permet d'installer et d'exécuter rapidement n'importe quelle distribution Linux dans un conteneur et assurer son intégration avec le système principal.

Le projet est implémenté en tant que plugin au-dessus de la boîte à outils Docker ou Podman, et se distingue par la simplification maximale du travail et la configuration de l'intégration de l'environnement d'exécution avec le reste du système.

Pour créer un environnement avec une distribution différente, exécutez simplement une seule commande distrobox-create sans penser aux subtilités. Après le lancement, Distrobox transmet le répertoire personnel de l'utilisateur au conteneur, configure l'accès au serveur X11 et à Wayland pour qu'il s'exécute à partir du conteneur GUI, vous permet de connecter des lecteurs externes, ajoute une sortie audio, implémente l'agent SSH d'intégration au niveau du shell, D-Bus et udev.

En conséquence, l'utilisateur peut travailler pleinement sur une autre distribution sans quitter le système principal. Distrobox prétend pouvoir héberger 16 distributions, dont Alpine, Manjaro, Gentoo, EndlessOS, NixOS, Void, Arch, SUSE, Ubuntu, Debian, RHEL et Fedora. Tout kit de distribution pour lequel des images existent au format OCI peut être lancé dans le conteneur.

ce projet vise à apporter tout espace utilisateur de distribution à toute autre distribution compatible podman ou docker, il est donc mentionné qu'il a été écrit en POSIX sh afin qu'il soit le plus portable possible et que l'utilisateur n'ait pas de problèmes avec les dépendances et la compatibilité de la version de glibc, outre qu'il vise également à entrer dans le conteneur comme dès que possible. rapide possible

Principales actualités de la Distrobox 1.3

La nouvelle version se démarque car ajouter la commande distrobox-host-exec pour exécuter des commandes à partir d'un conteneur en cours d'exécution dans l'environnement hôte.

Un autre changement qui ressort est que ajout de la prise en charge de la boîte à outils microdnf, ainsi que la prise en charge implémentée des conteneurs exécutés en tant que root (rootful).

En plus de cela, il met également en évidence la prise en charge étendue des distributions (Fedora-Toolbox 36, openSUSE 15.4-beta, AlmaLinux 9, Gentoo, systèmes basés sur ostree) et qu'une meilleure intégration avec l'environnement système a été mise en œuvre, par exemple, la synchronisation des paramètres de fuseau horaire, DNS et /etc/hosts.

Des autres changements qui se démarquent:

  • Ajout de l'option -s/–size pour afficher l'utilisation du disque du conteneur
  • AlmaLinux 9 ajouté aux distributions de conteneurs testées
  • Prise en charge fixe de gentoo
  • Ajout d'outils plus basiques, unminify apt-get/dnf/yum/pacman/zypper - install langs and docs
  • pinentry ajouté à la liste des paquets de base
  • Correction des variables manquantes dans certaines images de conteneur
  • monter à la maison en place canonique pour les systèmes ostree.

Comment installer DistroBox sur Linux ?

Pour ceux qui sont intéressé à pouvoir installer cet outil, Vous devez savoir qu'il est disponible dans de nombreux référentiels de distribution Linux principaux.

Mais pour ce cas, nous utiliserons la méthode d'installation proposée pour presque toutes les distributions Linux. Pour ce faire, ouvrez simplement un terminal et nous allons y taper ce qui suit :

curl -s https://raw.githubusercontent.com/89luca89/distrobox/main/install | sudo sh

Et prêt avec cela, nous pouvons commencer à utiliser cet outil.

Concernant son utilisation, la distrobox est divisée en 8 commandes :

  1. distrobox-create- crée le conteneur
  2. distrobox-enter – pour entrer dans le conteneur
  3. distrobox-list- pour lister les conteneurs créés avec distrobox
  4. distrobox-rm- pour supprimer un conteneur créé avec distrobox
  5. distrobox-stop- pour arrêter un conteneur en cours d'exécution créé avec distrobox
  6. distrobox-init - le point d'entrée du conteneur (non destiné à être utilisé manuellement)
  7. distrobox-export- est conçu pour être utilisé à l'intérieur du conteneur, utile pour exporter des applications et des services du conteneur vers l'hôte
  8. distrobox-host-exec- pour exécuter des commandes/programmes à partir de l'hôte, à l'intérieur du conteneur

Enfin Si vous souhaitez en savoir plus sur Distrobox, il faut savoir que le code du projet est écrit en Shell et est distribué sous licence GPLv3. Vous pouvez consulter à la fois son code source, ainsi que ses manuels d'utilisation et plus d'informations dans le lien suivant.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.