Chrome est un logiciel espion pour un chroniqueur du Washington Post

Chrome est un logiciel espion

D'après Geoffrey A. Fowler, chroniqueur technologique pour le Washington Post, etLe navigateur Google Chrome est un logiciel espion. Pour que vos lecteurs n'aient aucun doute sur ce que vous en pensez, mettez votre conclusion dans l'un des premiers paragraphes de l'article:

Transformer la plus grande agence de publicité du monde en navigateur le plus populaire était aussi intelligent que de mettre les enfants dans un magasin de bonbons.

Pourquoi Chrome est un logiciel espion

Fowler comparé pendant une semaine Le comportement de Chrome contre Firefox et a constaté que si Firefox avait bloqué tous les cookies de suivi, le navigateur de Google avait installé 11189. Ces cookies, appartenant à la fois aux entreprises et aux organismes publics, sont utilisés par eux pour créer des profils d'intérêts, de revenus et de personnalité de chaque utilisateur du navigateur.

Le journaliste cite le cas du site internet de la compagnie d'assurance Aetna, et celui du Federal Student Aid Service (USA) Dans les deux cas Chrome a autorisé l'installation de cookies pour suivre votre activité sur le moteur de recherche et sur Facebook.

Il a également découvert que Google a pris la connexion à Gmail comme une autorisation de vous connecter à votre compte Google, ce qui vous permet de collecter encore plus d'informations personnelles.

Avez-vous Chrome sur votre téléphone? C'est probablement le cas, car à moins que vous ne le désactiviez (il ne peut pas être désinstallé), il est livré avec Android. CChaque fois que vous effectuez une recherche, Chrome envoie votre position. Il est vrai que vous pouvez désactiver l'option de partage de position. Dans ce cas, envoyez-le de la même manière, mais pas aussi précis

Note de ma part: Il existe deux types de personnes sur Internet; le client et le produit. Si vous n'êtes pas l'un, vous êtes l'autre. Google ne vous offre pas de navigateur en ligne gratuit, de service de messagerie électronique ou de suite bureautique parce qu'il veut de vous. Il le fait parce que vous êtes la marchandise pour laquelle ses annonceurs le paient.

Vous pourriez être tenté de réfuter ma déclaration ci-dessus avec le contre-exemple Firefox. Mauvaise idée. Google a été pendant des années le principal bailleur de fonds de la Fondation Mozilla et son principal promoteur. Lorsqu'ils ont appris tout ce qu'ils devaient savoir sur le marché des navigateurs, ils ont lancé Chrome et ont obtenu la majorité du marché grâce à son pouvoir de diffusion. C'est plus ou moins la même chose que ce qu'ils feraient plus tard avec le fabricant d'enceintes intelligentes Sonos, selon l'accusation dont nous avons déjà discuté.

Revenant au Washington Post, de Google, ils ont dit à Fowler que dans leur navigateur, ils donnent la priorité au contrôle des utilisateurs et aux options de confidentialité, et ils continueront à rechercher de nouvelles façons de contrôler les cookies. Mais, en même temps, ils ont souligné leur besoin de maintenir «un écosystème Web sain».

Ma traduction serait "Nous travaillons à assurer la sécurité du poulailler, mais en même temps, nous devons assurer au renard la quantité de calories dont il a besoin"

Pour être juste envers Google, lorsque Chrome est apparu, il a résolu les problèmes causés par Internet Explorer. Profitant de son quasi-monopole, Microsoft a insisté pour utiliser des technologies non standardisées qui empêchaient ceux d'entre nous qui n'utilisaient pas Windows d'accéder à de nombreux sites.

Google a pris WebKit, un moteur de rendu open source, et a développé Blink à partir de celui-ci. Blink a bien mieux fonctionné que Gecko, le moteur de rendu Firefox, Trident, le moteur de rendu Explorer et WebCore le moteur de rendu Safari.. En plus du fait que Google vous montrait de la publicité à chaque fois que vous utilisiez son moteur de recherche et chacun de ses services, il a immédiatement augmenté sa part de marché. A cela, il faut ajouter qu'ils avaient l'intelligence de le faire multiplateforme.

À ce moment-là, la protection de la vie privée n’était pas aussi préoccupante qu’aujourd’hui.

Biensûr que la première alternative pour changer cela est d'utiliser un autre navigateur. Le journaliste recommande de passer à Firefox, mais vous pouvez également opter pour Chromium, Brave, Vivaldi et, si vous utilisez Windows ou Android, Microsoft Edge. Mais, Tant que vous continuez à utiliser les services gratuits de Google (ou d'autres fournisseurs), ils auront un moyen de vous suivre.

Dans tous les cas, si vous pensez que la confidentialité est importante pour vous, vous devrez envisager la possibilité de louer un service de messagerie avec votre propre domaine ou d'utiliser une suite bureautique hors ligne.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

7 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Fermin dit

    Eh bien, tout va bien jusqu'à ce que nous passions à recommander Chrome sur Microsoft Edge. Ils doivent avoir fait rebondir cette note que MC (https://www.muycomputer.com/2020/02/27/navegadores-web-y-tu-privacidad/). Edge stocke même l'adresse MAC. Quelle perle.

    1.    l1ch dit

      Aucun chrome ne devrait être recommandé.

  2.   anonyme dit

    La solution est si simple ... n'utilisez rien de Google, pas de service, n'utilisez rien de Facebook ou Twitter.
    Utilisez Firefox avec ublock origin + noscript et n'acceptez finalement pas les cookies tiers.
    Une autre consiste à mettre le dossier de navigation temporaire sur un disque RAM, donc vous nous assurez que lorsque vous éteignez le PC, il est effacé et un nouveau compte.

    1.    George dit

      Je m'en tiendrai à Pale Moon, qui rend 4 connexions automatiques facilement désactivables, contrairement à Firefox.

  3.   user12 dit

    Wow, certains (comme ce chroniqueur) semblent penser avoir découvert la roue.

    Google vit des données qu'il collecte auprès des utilisateurs de ses applications, il en est ainsi et Google reconnaît lui-même que des données sont collectées auprès de ses utilisateurs. Il est également public et notoire qu'il installe des cookies lorsque vous naviguez avec Chrome (bien que cela puisse en théorie être configuré).

    Ce qui est honteux pour moi, c'est qu'aujourd'hui Chrome sur Android (qui est une fabrique de publicité infumable et en plus de cela ne vous permet pas d'ajouter une extension de navigateur qui agit comme un adblocker) a un taux de presque 90%, je le fais exploser quand l'expérience des autres navigateurs qui bloquent la publicité en soi (comme Firefox, Brave, Vilvaldi ...) est bien meilleure.

    PS De toute évidence, il existe d'autres moyens de bloquer les publicités dans Chrome, et c'est de bloquer les publicités au niveau Android (par exemple, en utilisant Adguard ou certains VPN)

  4.   JC Niemand dit

    «Nous travaillons à assurer la sécurité du poulailler, mais en même temps, nous devons garantir au renard la quantité de calories dont il a besoin»

    Cher Diego, tu m'as encore fait rire pendant que tu m'as fait moins un âne, merci beaucoup.

    1.    Diego allemand Gonzalez dit

      Merci pour le commentaire