Canonical s'excuse pour l'erreur de démarrage d'Ubuntu 18.10 et Ubuntu 18.04 et publie une mise à jour

Après le retard de la deuxième mise à jour d'Ubuntu 18.04, Canonical a corrigé le bogue affectant les packages du noyau Linux 4.18 pour Ubuntu 18.10 et Ubuntu 18.04 LTS.

La mise à jour du noyau publiée par Canonical le 4 février était disponible pour Ubuntu 18.10, Ubuntu 18.04 LTS et Ubuntu 14.04 LTS, mais seuls les utilisateurs d'Ubuntu 18.10 ont été affectés par le bogue qui empêchait certains ordinateurs dotés de puces graphiques spécifiques de démarrer correctement.

«USN-3878-1 corrige une vulnérabilité dans le noyau Linux. Malheureusement, la mise à jour a introduit une régression qui a empêché certains systèmes dotés de certaines puces graphiques de démarrer correctement. Cette mise à jour résout les problèmes. Nous nous excusons pour le dérangement. Mentionnez Canonical dans un avis de sécurité.

Il est recommandé aux utilisateurs de mettre à jour leurs systèmes automatiquement

Le problème affecte uniquement Ubuntu 18.10 mais aussi les ordinateurs avec Ubuntu 18.04 LTS Bionic Beaver exécutant le noyau Linux 4.18 d'Ubuntu 18.10, qui sera inclus dans la prochaine version d'Ubuntu 18.04.2 LTS, reportée au 14 février.

Si vous avez Ubuntu 18.10 ou Ubuntu 18.04 LTS avec Linux Kernel 4.18, il est important que vous mettiez à jour dès maintenant vers linux-image 4.18.0-15.16 sur Ubuntu 18.10 ou linux-image 4.18.0-15.16 ~ 18.04.1 sur Ubuntu 18.04 LTS . Suivez les instructions de mise à jour sur ce lien.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

3 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Antonio dit

    En lisant un article précédent lié au problème de démarrage d'Ubuntu dans sa dernière mise à jour, j'ai lu que certains utilisateurs avaient réussi à démarrer le système en utilisant un noyau plus ancien.
    Mais en y réfléchissant un peu, la question suivante s'est posée: que se passerait-il dans une entreprise qui aurait implémenté GNU / Linux pour ses processus informatiques, et qu'une fois tous leurs ordinateurs mis à jour (automatiquement), plusieurs dizaines d'entre eux présenteront ce problème?
    Disons, par exemple, que cette société possède 100 ordinateurs, et dont 60 souffrent de cette panne.
    Est-ce que chaque ordinateur devrait être configuré individuellement pour le faire redémarrer pendant que le problème est résolu avec une nouvelle mise à jour? Si c'est le cas ... quel travail qui attendrait l'administrateur système.

  2.   Juanlinux dit

    Eh bien cela arrive dans tous les systèmes du monde de temps en temps, la différence est que dans Ubuntu, fedora, centos, opensuse, redhat, gentoo, etc. Sous Linux cela arrive très de temps en temps et cela est corrigé immédiatement, dans windos, le nombre d'ordinateurs essayant de démarrer après une mise à jour automatique, je l'ai vu beaucoup de fois, ce qui est très rare sous Linux.

  3.   Alejandro Martinez dit

    La bonne chose à ce sujet est que sous Linux, la communauté résout rapidement les problèmes.