Brave commencera à bloquer les avertissements de cookies à partir de la prochaine version stable

Brave supprimera les avis de cookies

Voyons si cela vous semble familier : vous ouvrez un navigateur, surtout après son installation, vous allez par exemple sur Google ou YouTube et... ça y est, un avertissement presque plein écran (du moins sur les téléphones portables) qui ne vous permet pas de faire quoi que ce soit si vous n'acceptez pas ou ne gérez pas les cookies. Il est clair que ce comportement est né avec de bonnes intentions, que les pages Web n'ont pas abusé de l'utilisation des cookies, mais maintenant c'est plus une nuisance qu'autre chose. Oui courageux vise à y mettre fin si nous utilisons ce navigateur basé sur Chromium.

Si le public cette semaine dans un article disponible sur son site. Depuis Brave 1.45, le navigateur bloquera ces avis de consentement sur le bureau et le navigateur Android, et plus tard sur le navigateur iOS/iPadOS. Il le fera parce qu'ils sont gênants et, dans la plupart des cas, vous ne devriez pas avoir besoin de voir cette invite. Par exemple, si je crée un cookie de performance, qui fait qu'une page web charge certaines animations la première fois qu'elle est visitée, mais que je veux que les animations disparaissent la deuxième fois pour que tout se passe mieux, que gagne le visiteur à voir l'avertissement? Juste une gêne.

En théorie, Brave fera mieux que les autres systèmes

Les les navigateurs modernes sont déjà responsables du blocage de ces cookies par lequel l'Union européenne exige que les avis soient affichés. Par conséquent, il y en a beaucoup. De plus, si sur un site Web ils voulaient faire un usage malveillant d'un cookie, nous sommes tellement fatigués de voir ces avis qu'ils pourraient nous informer d'une telle utilisation et nous l'accepterions sans le lire.

Ainsi dit Brave Software : «Ce qui est ironique, c'est que de nombreux systèmes de consentement aux cookies suivent les utilisateurs, introduisant exactement les dommages que les systèmes de consentement étaient censés prévenir.«. Non seulement pourrions-nous consentir à l'utilisation malveillante des cookies, par fatigue, mais ils profitent de ces avis pour nous suivre. Ainsi, les nouvelles versions de Brave se cacheront, et dans la mesure du possible, ils bloqueront complètement, ces notifications. Et le mieux, ils le feront en améliorant les systèmes de consentement automatique utilisés par d'autres navigateurs ou dans de célèbres Je me fiche des cookies.

Comment ce bloqueur fonctionnera-t-il ?

Lorsque vous démarrez le navigateur, on nous demandera si nous voulons bloquer les avis de cookies (OUI !). Si vous choisissez d'activer la fonctionnalité, Brave téléchargera des règles conçues pour bloquer et masquer les invites de consentement et les appliquera dès que possible (bien qu'ils ne le mentionnent pas, je dis qu'il vaut la peine de redémarrer votre navigateur pour s'en assurer). Il peut être activé ou désactivé depuis brave://setings/shields/filters, depuis EasyList-Cookie.

Brave Software dit qu'il y a différentes manières de bloquer ces benners, et que leur proposition maximise la confidentialité tout en bloquant autant de bannières et de nuisances que possible. Celui utilisé par Brave est décrit comme suit :

Une approche (utilisée par Brave) consiste à bloquer les bannières de cookies et à masquer et modifier les pages pour supprimer tout désagrément supplémentaire que ces systèmes incluent (tels que les superpositions, l'empêchement du défilement, etc.). D'autres outils de confidentialité Web (tels que uBlock Origin) peuvent être configurés pour utiliser cette même approche. Cette approche offre les garanties de confidentialité les plus élevées : elle ne vous oblige pas à faire confiance aux systèmes de consentement des cookies pour honorer votre choix, et elle empêche votre navigateur d'avoir à communiquer avec les systèmes de suivi du consentement.

L'alternative fonctionne différemment : elle essaie de cliquer automatiquement sur l'option qui nous nuit le moins, mais cette option accepte parfois tout. De cette façon, un profil avec nos préférences est enregistré, ce qui, selon l'entreprise, ne sera pas le cas lors de l'utilisation de Brave.

Manifest v3 pourrait être un problème

Google apportera des modifications qui affecteront l'utilisation du Web, et celles-ci arriveront avec Manifeste v3. C'est tellement controversé que il a dû retarder plusieurs fois. Ainsi, le moment venu, cette protection pourrait également être affectée.

En tout cas, l'avenir immédiat aura lieu en octobre, et Brave 1.45 rendra la navigation plus confortable. Laissez le reste prendre note.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

6 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Miguel Pedreros dit

    Cet article m'a ouvert les yeux et m'a fait chercher comment bloquer ces "publicités" ennuyeuses. Et il s'avère que ublock origins a aussi la capacité de le faire. Pour ce faire, ils doivent aller dans le panneau de configuration, filtrer la liste et développer le menu qui dit "Éléments ennuyeux" et sélectionner "Annoyances AdGuard"

    1.    jony127 dit

      merci, j'espère que ça marche parce que la vérité est que c'est une douleur dans le cul qui s'en aperçoit.

    2.    richo dit

      Merci beaucoup pour le tuyau

  2.   Ezéchiel dit

    Pourquoi ne bloquez-vous pas simplement ses messages continus de crypto-monnaie... ils sont encore plus ennuyeux...

    1.    Vicfabgar dit

      Sur la page d'accueil, en bas à droite, vous avez un menu déroulant où vous pouvez désactiver les images et les cartes sponsorisées (ces dernières étant des messages de crypto-monnaie).

      Salutations.

  3.   Vicfabgar dit

    C'est le seul navigateur qui réplique le blocage dans les applications Web via des raccourcis de fenêtre séparés ou avec WebApp Manager. Les autres navigateurs n'ont pas d'extensions ou dans le cas de Firefox, cela ne vous permet même pas de créer des raccourcis. Je peux avoir Youtbe dans une fenêtre séparée en tant qu'application Web et l'afficher sans interruption.

    Salutations.