Batocera contre Lakka contre Recalbox contre. Retropie : Quel logiciel de jeu fonctionne le mieux pour mon Raspberry Pi ?

Batocera contre Lakka contre Recalbox contre RetroPie

Ces jours-ci, je joue avec mon Raspberry Pi. Non, je n'ai pas joué à des jeux. Mais aussi, oui. Le fait est que j'ai testé où se trouvent certains systèmes d'exploitation, comme LineageOS de KonstaKang – dans les versions Android et Android TV -, Emteria (Android), FydeOS (ChromeOS) et certaines distributions de jeux. Il y en a au moins quatre pour le Pi : batocère, Lakka, Recalbox et RetroPie. Lequel est le meilleur? Il n’est pas facile de répondre, d’autant plus qu’ils sont fondamentalement très similaires.

J'ai un favori, mais dans cette vie, il ne pleut généralement pas au goût de tout le monde et c'est pour cette raison que j'ai décidé d'écrire cet article. J'ai également été encouragé par le message selon lequel a écrit il y a quelques heures mon collègue Darkcrizt à propos de l'actualité de Lakka 5.0. Dans le titre, ils ne sont pas classés par ordre d'importance, mais plutôt par ordre alphabétique. Ce que nous allons faire ici, c'est écrire certaines des différences entre ces quatre systèmes d'exploitation pour les jeux pour que chacun puisse choisir celui qu'il préfère.

Batocera Linux : le plus simple à configurer ?

Batocera Linux a été créé en 2016 par un ancien développeur de Recalbox, et c'est pourquoi ils sont si similaires. Pour moi, c'est la meilleure option pour ceux qui souhaitent utiliser un microSD/USB séparé sur le Raspberry Pi. On dit parfois que c’est le meilleur pour les débutants, et la raison est claire : il faut pratiquement l’installer et commencer à l’utiliser. Si ce n’est pas du tout le cas, c’est qu’il faut ajouter les ROM, mais ce n’est pas difficile non plus ; apparaît dans n'importe quel gestionnaire de fichiers prenant en charge le protocole Samba.

J'ai eu un problème avec le son, mais je l'ai résolu avec les informations décrites dans ce PDF. En gros, vous devez essayer les profils sonores et les options jusqu'à ce que vous entendiez la musique. Pour tout le reste, tout est très simple, surtout pour ceux d'entre nous qui savent déjà C'EST.

Les performances sont très bonnes, améliorant celles de son frère, dont nous parlerons plus tard. Je résumerais ce qu'est Batocera en disant que c'est un C'EST avec un thème visuellement attrayant, qui fonctionne après installation à partir de zéro et est parfaitement configuré, y compris les cadres de certaines consoles. Cela, et cela inclut également Kodi.

Lakka : RetroArch sur une clé USB ou un disque dur

J'aime un peu moins Lakka que tout le monde sur cette liste. Il est basé sur LibreELEC, et C'est un peu plus qu'un RetroArch prêt à l'emploi. Ou ce sera le cas lorsque des ROM et une connexion Internet seront ajoutées, nécessaires pour télécharger du contenu et des mises à jour.

La principale différence entre Lakka et ce que propose RetroArch après une installation à partir de zéro est que certains éléments sont déjà configurés, tels que Les ROM de chaque console apparaissent dans leur section avec leur propre icône. Cela peut être fait avec RetroArch, mais cela doit être fait manuellement.

Recalbox : le vieux rocker

Recalbox est le point de départ de Batocera. Il est également basé sur EmulationStation, qui utilise à son tour RetroArch pour déplacer les jeux. Après avoir décrit Batocera un peu plus en détail, je dirais que Recalbox est comme une version plus classique qui n'a pas Kodi. Et aussi ça C'est ce qui se rapproche le plus du bureau ES-DE, avec la principale différence que l'installation des cœurs ou d'autres composants supplémentaires se fait via des scripts. Le même que le dernier de cette liste.

RetroPie : l'option "la plus officielle"

RetroPie est l'option "la plus officielle" de logiciel de divertissement pour le Raspberry Pi. Ce n'est pas officiel, puisqu'il ne vient pas de l'entreprise qui fabrique les fameuses plaques, mais c'est la première chose apparue et la plus populaire. Peut-être à cause de son nom ?

Comme Recalbox et Batocera, il utilise EmulationStation pour l'interface et utilise RetroArch pour déplacer les jeux. Il n'a pas été mis à jour depuis quelques années maintenant., Et ça se voit. L’interface n’est pas la plus jolie des trois, et elle pourrait être meilleure, bien meilleure. Il affiche la même chose qu'EmulationStation, contrairement à d'autres options qui ont ajouté des thèmes beaucoup plus esthétiques. L'installation des cœurs et des composants supplémentaires se fait à l'aide de scripts.

Je voudrais préciser que ces scripts ne sont pas des commandes qui doivent être apprises. Cela doit se faire via la configuration générale et le logiciel qu'il lance est de type CLI.

Installation et disponibilité

L'installation est exactement la même pour toutes les options :

  1. Allons sur la page officielle de chaque projet :
  2. Nous téléchargeons l'image.
  3. Nous l'enregistrons sur une microSD ou une clé USB avec des outils comme Etcher ou Raspberry Pi Imager.
  4. On l'insère dans le Raspberry Pi, ça démarre.

Parmi les différences, dans certains cas, il faut suivre un assistant pour terminer l'installation. En revanche, Recalbox et RetroPie sont proposés dans l'outil officiel Raspberry Pi (Imager).

Concernant sa disponibilité :

  • Batocera est disponible pour PC, Steam Deck, Raspberry Pi >=4, Odroid Boards et tous les types de consoles portables.
  • Lakka peut être installé sur PC, tous types de cartes et consoles portables, y compris le Switch (pas Steam Deck).
  • Recalbox est disponible pour les cartes PC, Raspberry et Odroid et les consoles portables (pas Steam Deck ou Switch).
  • RetroPie peut être installé sur les cartes Raspberry Pi, Odroid et également sur les systèmes basés sur Debian en tant qu'autre programme (plus d'informations).

Gagnant selon l'éditeur : Batocera

Pour moi, le gagnant est Batocera Linux. Les motifs :

  • Kodi est installé par défaut et tout fonctionne parfaitement (sauf si nous voulons utiliser un VPN sur le même système d'exploitation).
  • Il utilise EmulationStation dans son interface, mais avec un thème sympa.
  • Certains packages, tels que les thèmes, etc., peuvent être téléchargés à partir du système d'exploitation lui-même.
  • Il possède des cœurs ou des logiciels qui ne sont pas disponibles dans RetroArch, comme GZDoom. Il est différent du PrBoom qu'utilise LibRetro, qu'il améliore dans certaines sections comme en permettant une vue panoramique de l'action.
  • Cadres installés par défaut. Je sais que cela peut ne pas être apprécié et même distrayant, mais ils peuvent aussi être désactivés.
  • Performances supérieures aux autres options avec une interface similaire.

Avec tout cela, nous espérons que vous savez déjà ce qui convient le mieux à votre Raspberry Pi. Et si vous ne le savez pas encore, il vaut peut-être mieux l'essayer par vous-même. Vous allez vous amuser.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.