Apricity OS est arrêté

OS d'Apricity

Nous avons de mauvaises nouvelles pour les utilisateurs de ce système d'exploitation. Apricity OS est officiellement interrompu, ce qui signifie qu'aucune autre version ne sera publiée pour ce système d'exploitation. En plus de cela, les anciennes versions ne seront pas non plus prises en charge, ce qui signifie malheureusement que ce système est mort.

La raison pour laquelle il a disparu est le manque de temps. Les développeurs ont annoncé dans une brève déclaration qu'ils n'avaient plus le temps d'offrir leur soutien pour le système ou pour travailler sur de nouvelles éditions. Cela a déclenché la mort prématurée de ce grand système d'exploitation.

Apricity OS était un système d'exploitation qui ça promettait beaucoup. Officiellement lancé en Août 2016, Apricity était basé sur Arch Linux et partageait donc son système de mise à niveau Rolling Release. Ce qui était innovant à propos d'Apricity, c'est qu'il combinait les référentiels Arch Linux avec ses propres référentiels avec des programmes modifiés.

Il se démarque également par sa simplicité, car de la même manière que Manjaro, J'ai essayé d'offrir toutes les bonnes choses à propos d'Arch Linux mais en rendant tout beaucoup plus facile. Le plus intéressant était l'installateur graphique de Calamares, qui vous permettait d'installer des packages graphiquement sans recourir à la console de commande.

Il est certainement dommage que cette distribution ait disparu si rapidement, depuis J'avais de bonnes idées et une bonne communauté de travail. Cependant, même son page Web a été supprimé, ne laissant que le message d'adieu susmentionné.

Si vous aviez déjà installé Apricity OS, vous n'aurez plus de support officielCependant, vous pouvez toujours utiliser les référentiels Arch Linux. Si vous souhaitez trouver une alternative ayant un objectif similaire, nous vous conseillons Manjaro, la distribution Arch Linux la plus populaire qui se distingue par sa simplicité.

Vous pouvez également donner une chance à Antergosune distribution qui est un produit national et qu'il n'a rien à envier à Manjaro.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

7 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Daniel De Haro Laïque dit

    Chronique d'une mort annoncée. Je l'ai essayé quand il est sorti, et j'ai été étonné du nombre de bugs qu'il contenait. Pour le moment, aucun d'entre eux n'a évincé Antergos; le meilleur basé sur Arch.

  2.   Fernan dit

    Salut
    Attention manjaro le 1er avril a annoncé que dans 6 mois il abandonnerait toutes les plateformes qui n'étaient pas ARM, il est vrai que ce jour-là dans certains pays est l'équivalent des Saints Innocents, mais ils n'ont pas éliminé l'actualité de leurs archives donc il semble ce sera réel.
    Salutations.

  3.   Aigle de Nerja dit

    Il fallait s'y attendre, pas spécialement pour Apricity OS, mais pour tant de dérivés qu'ils deviennent finalement redondants sans rien apporter de plus qu'une correction esthétique spécifique ou au mieux, comme Antergos, un excellent installateur comme Cnchi. Mais en fin de compte, c'est comme toujours avec l'aggravation qu'un jour ce que nous voyons arrive, et ce n'est pas la première fois. Mieux vaut parier sur l'un des "gros" Debian, Fedora, etc.

    1.    mzmz dit

      totalement d'accord à 100%

  4.   mzmz dit

    une réflexion sur la dystro-manie avec peu de sens, au-delà du simple jeu.
    Si l'on analyse les distributions qui apparaissent et disparaissent (pourquoi? Qu'est-ce qu'elles apportent, un nouveau bureau? Un peu plus de design?) C'est absurde.
    Ne parlons plus de ceux qui essaient de créer leur propre nouveau packaging et installateur; solus pour en dire un.
    est que pacman-aur, apt-ubuntu-debian, slackpkg-slackware dérivé de rpm ou la source gentoo ne sont pas suffisants.
    ou pas assez avec les ordinateurs de bureau qui existent déjà i3, openbox, lxde, xfce, genome, unity, kde et plus
    quand il dit que GNU / linux est nul !!!
    il est dit dans ce sens comme une autocritique-réflexion.
    Il y a un manque d'applications logicielles gratuites qui fournissent des solutions de qualité dans de nombreux problèmes, par exemple les vidéos-photos:
    presque abandonnés photivo, rawtherapee, darktable, ufraw, ils ne sont tout simplement pas à la hauteur. (C'est pourquoi tous ou presque tous les photographes-vidéastes sont sous Windows ou Mac) ou quel substitut à Teamviewer existe-t-il? aucun du même niveau.
    ou qtox-antox qui sont très bons, mais ils ont encore un long chemin à parcourir pour être stables et remplacer skype pour de vrai.
    les bonnes idées sont abandonnées; tor-chat par exemple, et le ricochet survient je ne sais pas pourquoi, au lieu de continuer le tor-chat.
    tor-messenger est en alpha depuis des années, enfin récemment entré en beta uffff
    Et nous pourrions continuer encore et encore

    surtout comprendre

    quand il dit que GNU / linux est nul !!!

    on dit en ce sens que l'autocritique réfléchit
    trop reconditionné du même DISTRO_MANIA_NON_SENSE

    salutations

  5.   Manuel dit

    Heureusement on a la grammaire de l'anglais, car on voit que celle de l'espagnol est insuffisante ou pas très cool: _

  6.   nacho hrm dit

    Eh bien, je serai éternellement reconnaissant à Apricity OS. C'était la première distribution que j'ai essayée basée sur Arch après plus de 10 ans avec Ubuntu et des dérivés (déjà à la dérive) comme Mint ou Elementary et j'ai pu être sur 11 machines en production (environnements de développement).
    Nous migrons actuellement vers Manjaro (les mises à jour d'Arch sont trop nombreuses) sur les ordinateurs de bureau et Antergos sur les ordinateurs portables. Il n'y a pas de retour à Debian et co ...