Antergos, la fille aînée d'ArchLinux

Antergos Au cours des derniers jours, nous avons non seulement reçu les nouvelles des versions à venir des distributions les plus célèbres, mais nous avons également vu comment les nouvelles distributions se développent considérablement. Tel est le cas de Antergos, une des distributions enfants d'ArchLinux qui a peu à peu son grand public et sa communauté.

Antergos est l'évolution de Cinnarch, une ancienne distribution qui offrait ArchLinux avec Cinnamon comme bureau par défaut. Cette distribution a évolué et a changé le nom en ce qui est maintenant connu sous le nom d'Antergos, un mot galicien qui signifie «ancêtres«Mais son lien avec ArchLinux s'est poursuivi en plus de son patron et développeur de développement, Alexandre Filgueira. Actuellement, Antergos intègre la possibilité d'installer Gnome, Kde, Xfce, Lxde et Cinnamon.

La Antergos actuel Il a été construit sur la base de l'utilisateur, c'est-à-dire que l'utilisateur choisit, donc lorsque l'installation commence, Antergos vous demande quel environnement de bureau vous voulez avoir par défaut, il est également caractéristique de cette distribution que lorsqu'elle termine l'installation là-bas Aucune suite bureautique n'est installée, car après une discussion avec sa communauté, les développeurs d'Antergos ont décidé de ne rien installer, bien que tous les plus importants se trouvent dans leurs référentiels.

ArchLinux Antergos prend le meilleur ou du moins le plus intéressant, donc non seulement il utilise Pacman et le référentiel AUR, mais il a récemment publié une version minimale pour les ordinateurs moins puissants qui nous permettra d'effectuer une installation légèrement plus complexe mais tout aussi facile.

Avis sur Antergos

Peut-être qu'Antergos commence à vivre son âge d'or et souffre de quelque chose de similaire à Linux Mint et Ubuntu. C'est actuellement un excellent pont entre ArchLinux et les utilisateurs novices et invite également beaucoup à participer à la communauté, à tel point qu'après la sortie du logiciel, il ne faut que quelques heures pour recevoir la dernière via le référentiel officiel. Quelque chose que ses utilisateurs apprécient.

Si vous cherchez vraiment quelque chose de similaire à ArchLinux mais que vous n'avez pas beaucoup de connaissances, je pense qu'Antergos est votre distribution. De plus, il y a beaucoup de documentation sur la distribution, non seulement sur ses programmes mais aussi sur ses bureaux, un vrai point positif pour la distribution Que pensez-vous d'Antergos? L'avez-vous déjà utilisé?


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

11 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Francisco Rojas Jorquera dit

    Bonjour Joaquin, le minimal, c'est comme partir de zéro, installer ce qui est nécessaire comme arc, salutations

  2.   Matias Lopez dit

    Bonjour Francisco, j'ai téléchargé minimal récemment, et je vous corrige, ce n'est pas pour installer Arch Base. Il apporte également tous les environnements de bureau disponibles, c'est exactement le même que le standard iso. La différence est que le Standard utilise GNOME 3 sur le Live CD, et le minimum utilise Openbox, d'où le minimum (je ne sais pas si c'est parce que le .iso pèse moins ou parce que l'environnement de bureau utilise moins de ressources pour utiliser le programme d'installation. ). Les salutations
    Au fait, j'ai commencé avec Ubuntu vers 2010. Et la vérité est que j'ai essayé de nombreuses distributions, mais j'ai fini par retourner sur Ubuntu car c'était le plus simple et j'avais tout sans trop de plaintes. J'ai même essayé Arch, et jusqu'à ce que j'arrive à un environnement de bureau et que le WiFi fonctionne mais pas Internet et d'autres choses, cela a fini par me frustrer et j'ai arrêté, car il faut du temps pour que quelque chose fonctionne à presque 100%.
    Jusqu'à ce que j'aie essayé Antergos, la facilité d'Ubuntu, combinée à tous les avantages qu'offre Arch: des packages à jour, un référentiel AUR, un excellent Wiki et une version continue, pour ne nommer que ceux qui me semblent les plus importants.
    J'espère que mon commentaire aidera ceux qui continuent à utiliser Ubuntu et qui n'ont pas voulu en sortir.
    Les salutations. Bon article, cette distribution le mérite aujourd'hui. Cela ne veut pas dire qu'il a des choses à améliorer, comme tout.

  3.   louki dit

    Ce que je n'aime pas dans cette distribution, c'est qu'elle prend beaucoup de temps à installer. Peut-être que pour ceux qui ont une bonne connexion, ce n'est rien, mais ceux d'entre nous qui continuent à souffrir de faibles vitesses ne peuvent pas vraiment attendre 4, 5, 6 et même 7 heures pour qu'un système d'exploitation s'installe. C'est de la torture et vous ne voulez pas vraiment l'essayer.

  4.   Miguel Mayol Tour dit

    Antergos est un arc PURE avec un installateur, Manjaro est un fork qui retarde délibérément le Rolling Release de 2 semaines pour éviter les problèmes et les surprises, en plus d'avoir quelques propres utilitaires, c'est celui que vous devriez installer pour ceux qui ont des connexions lentes, comme comme Louki, et il existe une procédure pour migrer vers l'arche pure une fois installé, si vous préférez.

  5.   Hector Perez dit

    Ma première distribution était Sabayon, très bien au fait, mais je n'ai jamais pu installer les pilotes de mon imprimante, en cherchant quelle distribution avait les pilotes que j'avais trouvés Arch, mais je ne pouvais pas l'installer, puis j'ai découvert Antergos et me voilà malgré tout, j'ai un bureau KDE et ce que j'aime le plus chez Antergos, c'est son forum, les modérateurs aident toujours et répondent rapidement. Les salutations

  6.   kazenoreiki dit

    J'ai commencé avec opensuse et fedora, puis finalement ubuntu, mais ensuite ubuntu m'a frustré par sa lenteur, et il est devenu très lourd, quand je me suis souvenu de la légèreté de Linux auparavant. Ensuite, je suis allé chez debian pour une plus grande stabilité et parce qu'en général c'est beaucoup plus rapide, car il n'a pas d'autres choses qui le ralentissent. Mais au final je n'aimais pas que les programmes soient un peu en arrière et j'étais déjà habitué à utiliser des programmes plus actuels.

    En fin de compte, j'ai trouvé celui avec lequel je suis resté, le slackware, si ce n'est peut-être pas le linux le plus convivial et peut-être qu'il n'est pas très populaire, mais j'ai trouvé que ce n'est pas si difficile une fois que vous savez comment installer des paquets. J'ai vu qu'il était aussi stable ou plus que ce qu'ils auraient dû et pouvait installer beaucoup plus de programmes actuels. À ce jour, cela fonctionne très bien pour moi.

  7.   Daniel dit

    Au départ, j'ai commencé avec Ubuntu, j'ai essayé Debian, Linux Mint et OpenSuse. Je n'avais jamais osé approcher Arch en raison de sa pure complexité. Cependant, j'ai trouvé Antergos et je pense avoir trouvé ma distribution, avec tous les paquets mis à jour et pour le moment avec Kernel 4.01. Pour moi, c'est la fin de la distrohopping. Bienvenue Antergos.

  8.   résidentblog dit

    Bonjour Miguel Mayol Tur: comment puis-je aller à Pure Arch? Merci.

  9.   surami dit

    Manjaro est vraiment comme antergos ??

  10.   bêtisier dit

    J'utilise maintenant Ubuntu, j'ai abandonné manjaro parce que j'avais des problèmes avec le réseau WiFi de temps en temps, je lui étais inconnu, et la même chose avec l'imprimante multinationale, que dans Ubuntu je n'avais aucun problème juste à me connecter et à travailler. Je vais voir si je donne à Précédent une chance de l'utiliser à nouveau il y a quelque temps, mais il était instable. Au fait, je demande de l'aide avec un PC avec 2.0 et 4 Go de RAM, qui est un bureau agréable et fonctionnel que vous recommandez. Dans Ubuntu, j'utilise l'unité

  11.   Allemand dit

    La vérité sur l'installation d'Antergos est la simplicité même. Sur mon ordinateur (qui a déjà quelques années), cela fonctionne de manière très fluide et stable. Comme les collègues l'ont dit dans les commentaires précédents, j'ai également commencé avec d'autres distributions (Ubuntu, Mint, Opensuse, Manjaro) et aujourd'hui j'ai opté pour Antergos. C'est sans aucun doute la meilleure distribution Linux que j'ai jamais essayée. C'est vraiment exceptionnel.