Android Studio 4.1 est livré avec des améliorations pour l'apprentissage automatique 

L'équipe derrière le développement de l'IDE Android Studio de Google a publié la version stable d'Android Studio 4.1, laquelle arrive avec quelques faits saillants qui comprennent un nouvel inspecteur de base de données pour interroger la base de données de l'application, prise en charge de la navigation de projet en utilisant Dagger ou Hilt pour l'injection de dépendances et une meilleure prise en charge de l'apprentissage automatique sur l'appareil avec prise en charge des modèles TensorFlow Lite dans les projets Android.

L'équipe a également mis à jour l'application de modification pour accélérer le déploiement. 

Principales nouveautés d'Android Studio 4.1

Avec la version 4.1, Android Studio pas moins de 2.370 bogues ont été corrigés et 275 problèmes divers. Google a également introduit un certain nombre de nouvelles fonctionnalités.

Parmi les caractéristiques les plus notables est la améliore la compatibilité avec l'apprentissage automatique sur l'appareil utilisant la sauvegarde des modèles TensorFlow Lite dans les projets Android. Android Studio génère des classes afin que les modèles puissent s'exécuter avec une meilleure sécurité de type et moins de code.

En attendant l'inspecteur de base de données vous permet d'interroger la base de données d'une application, si l'application utilise directement la bibliothèque Jetpack Room ou la version de la plate-forme Android de SQLite. Les valeurs peuvent être modifiées à l'aide de l'inspecteur de base de données et les modifications sont visibles dans les applications.

Android Studio 4.1 il facilite également la navigation dans le code d'injection de dépendances lié à Dagger en fournissant une nouvelle action de canal et en étendant la prise en charge dans la fenêtre Rechercher des utilisations. Par exemple, cliquer sur l'action de canal en regard d'une méthode qui consomme un certain type permet d'accéder à l'emplacement où un type est utilisé comme dépendance.

La La nouvelle version de l'émulateur intégré prend également en charge les appareils à écran pliable. Les développeurs peuvent configurer eux-mêmes le dispositif de pliage avec un certain nombre de paramètres pour tester la fonctionnalité optimale de leur application.

En outre, l'interface utilisateur a été améliorée avec des modifications de conception de matériaux dans la boîte de dialogue "Nouveau projet", qui utilise des composants de conception de matériaux (MDC) par défaut pour les thèmes et les styles.

Cela fournira la possibilité d'utiliser des modèles de style de matériau recommandé et prend en charge les derniers paramètres de l'interface utilisateur, par exemple les thèmes sombres.

Google a également apporté des mises à jour pour l'optimisationL'interface utilisateur de System Trace affiche désormais la sélection de cadre, l'onglet de résumé et la section d'affichage. 

maintenant les profileurs sont accessibles depuis Android Studio dans une fenêtre séparée pour une connexion transparente avec l'émulateur Android ou le téléphone connecté. En outre, Native Memory Profiler fournit de meilleures informations sur l'allocation / la désallocation d'objets et la taille du tas système.

Un autre changement qui se démarque est la possibilité d'exporter les dépendances C / C ++ à partir d'AAR, en tant que telle, la fonctionnalité a été ajoutée dans la version 4.0, mais l'équipe souhaitait maintenant étendre la capacité de cette fonctionnalité pour prendre également en charge le partage de bibliothèques natives.

AGP version 4.1 permet d'exporter des bibliothèques de leur version externe native vers un AAR (Fichier Android) pour un projet de bibliothèque Android. Pour exporter vos bibliothèques natives, ajoutez ce qui suit au bloc Android du fichier build.gradle de votre projet de bibliothèque:

Les autres caractéristiques Android Studio 4.1 comprend:

  • La symbolisation des rapports d'accidents natifs.
  • Mises à jour pour appliquer les modifications permettant des compilations plus rapides.
  • Le profileur de mémoire Android Studio comprend désormais un profileur de mémoire natif pour les applications déployées sur des appareils physiques exécutant Android 10 ou version ultérieure.
  • Native Memory Profiler suit les allocations et les désallocations d'objets dans le code natif sur une période de temps spécifiée et fournit des informations sur les allocations totales et la taille de pile restante.
  • Les dépendances C / C ++ peuvent être exportées à partir de fichiers AAR (fichier Android).

Enfin si vous voulez en savoir plus à propos de cette nouvelle version, vous pouvez vérifier les détails dans le lien suivant.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.