Examen des meilleurs environnements de bureau de 2015

Interface graphique Xerox

L'interface utilisateur graphique ou GUI (Graphical User Interface) C'est toute cette interface logicielle qui montre un ensemble d'images et d'objets graphiques pour représenter les informations et interagir avec eux. La plupart des logiciels primitifs n'avaient pas d'interface graphique et tout était fait à l'aide de la CLI (Command Line Interface) ou de l'interface de ligne de commande en mode texte. Ce n'est qu'au début des années 70 qu'une équipe de l'Université de Stanford dirigée par Douglas Engelbart a créé une interface hypertexte régie par la souris.

Le concept a été amélioré par les développeurs de Xerox PARC pour leurs machines et en 1973, ils introduiraient le premier ordinateur personnel avec interface graphique, bien que ce ne soit qu'en 1981, lorsque Xerox créerait le premier système commercial avec cette interface graphique. Une visite chez Xerox a suffi à Apple, avec une équipe dirigée par Jef Raskin, pour copier l'idée de créer l'Apple Lisa de 1983 avec une interface graphique que Xerox ne semblait pas voir trop de potentiel et ne prenait pas trop au sérieux ...

Apple Lisa

Microsoft, concurrent direct d'Apple à l'époque, a également su copier les idées d'Apple pour lancer Windows 1.0 en 1985, une interface graphique pour son DOS de machines IBM PC. Et bien que l'histoire soit longue et intéressante, nous ne nous concentrerons pas dessus. Dites simplement que depuis sa création, les interfaces graphiques ont beaucoup évolué et changé. Un travail acharné est actuellement en cours pour le développement de ZUI (Zooming User Interface), une interface graphique qui combine 2D et 3D qui apportera des améliorations dans un proche avenir.

De plus, avec l'apparition des écrans tactiles et la mode des appareils mobiles tels que les smartphones, les phablets et les tablettes, les interfaces graphiques traditionnelles ont dû évoluer pour se transformer et s'adapter aux temps nouveaux. Également travaillant dans NUI (Natural User Interface), c'est-à-dire des interfaces utilisateur dans lesquelles les écrans tactiles, les souris ou les périphériques d'entrée (claviers, manettes de jeu, contrôleurs, stylets, ...) sont laissés pour compte dont les interfaces graphiques conventionnelles dépendent pour fonctionner avec des gestes, la voix, la reconnaissance faciale, etc. Un exemple de NUI est le système Xbox Kinect.

Opération

Copie de l'interface graphique

Pour résumer et simplifier le comportement et le fonctionnement d'une interface graphique, pour dire que les ordinateurs et périphériques qui utilisent une interface graphique exécutent les mêmes actions que les systèmes précédents et primitifs qui utilisaient l'interface de ligne de commande. Seulement maintenant, il est plus intuitif et au lieu d'entrer une commande, vous pouvez effectuer l'action à l'aide d'une touche, de la souris ou en touchant l'écran.

Par exemple, lorsque dans un système sans GUI vous vouliez copier le fichier «example.txt» du répertoire / home vers le répertoire / documents, J'ai entré la commande suivante dans la CLI:

cd /home

cp ejemplo.txt /home/documentos

Maintenant, parcourez simplement les répertoires système grâce au gestionnaire de fichiers de notre système jusqu'à atteindre / home, cliquez avec la souris sur l'icône du fichier «example.txt» (qui n'est rien de plus qu'un objet graphique qui sert de lien et de représentation du fichier réel) et cliquez sur copier pour accéder au répertoire de destination et collez-le. Ou vous pouvez aussi ouvrir les deux répertoires à l'écran et le faire glisser ... Mais en réalité, cette procédure est liée à la commande précédente et à la commande "auto-entre" sans que vous vous en rendiez compte ou que vous n'ayez pas à la saisir.

Par conséquent, l'équipement exécute exactement la même action que dans les systèmes avec CLI, uniquement avec une demande plus élevée de ressources matérielles en raison du traitement de cette couche graphique ... C'est-à-dire que ce que je veux que vous compreniez, c'est que l'interface graphique n'est rien de plus qu'une couche plus abstraite prise en charge par la CLI qu'il n'existe encore dans les systèmes d'exploitation modernes, le terminal ou la console est un raccourci pour travailler avec le système CLI sans utiliser l'interface graphique.

Environnements de bureau

Parties de l'environnement de bureau

Quand on parle d'interface graphique, c'est un concept plus générique, un programme peut avoir une interface utilisateur graphique, mais lorsque cette interface appartient au système d'exploitation lui-même, nous devons en parler "Environnement de bureau" ou DE (environnement de bureau). Un DE est un ensemble de logiciels qui offre une interface conviviale entre l'utilisateur et le système d'exploitation. Il se compose d'un gestionnaire de fenêtres (fait apparaître les fenêtres), d'un serveur graphique (qui coordonne les entrées et sorties), de fonctionnalités de glisser-déposer et d'éléments graphiques typiques de l'interface graphique tels que des icônes, des barres d'outils, des menus, des widgets, des fonds d'écran, etc.

Dans le système d'exploitation Apple Mac OS X, nous avons des environnements de bureau uniques, car Apple n'en conçoit qu'un pour son système, comme Aqua. Microsoft fait de même sous Windows, vous ne pouvez pas choisir entre un DE ou l'autre, car Windows XP avait Luna, Aero pour Windows Vista, Metro UI (Modern User Interface) pour Windows 8, etc. En revanche, sur d'autres systèmes * nix, tels que ceux basés sur le noyau Linux, il peut y avoir de nombreux DE disponibles et vous pouvez choisir entre plusieurs (KDE, GNOME, Xfce, Unity, ...).

œil! Le bureau n'est pas le même que l'environnement de bureau. Par exemple, Plasma ou GNOME Shell ou même Unity sont des bureaux et non des «environnements de bureau» même si nous les avons inclus comme tels ici. 

Meilleurs environnements de bureau Linux de 2015

CLILinux

Chaque fois que je fais l'une de ces comparaisons ou analyses, j'insiste sur la même chose, le meilleur environnement de bureau est celui que vous aimez le plus. Ce n'est pas un classement dans lequel les meilleurs sont choisis, car ils présentent tous des inconvénients et des avantages. Le choix est très personnel et nous ne les présenterons ici que, mais pas tous, mais les plus remarquables. Oui pour que votre distribution Linux ne ressemble pas à la photo précédente, vous feriez mieux d'en avoir un ...

Afin de ne pas rendre la liste trop longue, comme il y en a beaucoup parmi les principaux projets et fourchettes qui ont émergé, nous allons sélectionner 10. Le Environnements de bureau Linux les plus notables de ce 2015 sont les suivants:

Espace de travail plasma

 

Espace de travail plasma (KDE)

Vous pouvez dire que KDE Plasma Workspace, ou simplement connu sous le nom de Plasma (anciennement KDE), c'est l'environnement de bureau européen par excellence. Sa première version a été lancée en 1998, elle est basée sur le framework Qt, écrit en C ++ et utilise Dolphin comme gestionnaire de fichiers, en plus d'être basée sur la base technologique de KDE Frameworks sur laquelle le bureau et les applications sont construits. Le projet a été lancé en 1996 par Matthias Ettrich et comme le reste est open source, publié sous la licence LGPL. Avec GNOME, c'est l'un des vétérans et donc il a beaucoup de soutien et son développement est constant avec toute une plate-forme autour de lui qui a une multitude d'applications telles que KMail, Amarok, Calligra Suite, KDevelop, Konsole, Konqueror, Kate , etc.

Et pour les moins d'articles sur le sujet, l'acronyme de KDE est l'acronyme de K Desktop Environment et maintenant ils ne sont plus utilisés pour faire référence au bureau, mais au groupe de développement Plasma. Lorsque KDE 4 a été lancé, ce changement de nom a été décidé et KDE 5 n'a jamais vu le jour. Quoi qu'il en soit, derrière Plasma se cache un environnement de bureau hautement configurable, puissant et moderne et bien qu'il s'agisse d'un cadre très complexe et avancé, par conséquent il n'est pas considéré comme un environnement de bureau léger, il peut fonctionner sans problème sur du matériel plus ancien ou moins puissant.

GNOME

gnome

Avec KDE, GNOME est un autre des grands et principaux environnements de bureau. Il a été lancé par Miguel de Icaza et Federico Mena dans le cadre du projet GNU et son nom vient de Environnement de modèle d'objet de réseau GNU. Son lancement initial remonte à 1999, il s'agit donc d'un projet légèrement moins expérimenté que KDE et construit en C, C ++, Python, Vala, Genie et JavaScript.

À la fois GNOME et ses dérivés, contrairement à KDE, s'appuie sur GTK +, une série de bibliothèques pour développer des interfaces graphiques différentes de Qt. Mais comme KDE, il dispose d'une large communauté de développement et de support, ainsi que d'une multitude d'applications créées pour cet environnement. Il a également des extensions qui peuvent étendre ses fonctionnalités et il est simple et direct, mais il manque certaines fonctionnalités et son système de gestion des extensions peut être pire que celui de la concurrence.

MATE

MATE

Basé sur le code GNOME 2, MATE est une fourchette issue de conflits et l'inconfort avec les changements de GNOME 3. C'est un environnement simple et propre qui peut fonctionner sur des ordinateurs plus anciens ou avec moins de ressources, il est donc considéré comme un environnement de bureau assez léger. Et bien que cela fonctionne très bien, peut-être que la communauté derrière ce projet n'est pas aussi énorme que celle de KDE ou GNOME.

Trinité

Trinité

C'est un fork de KDE, tout comme MATE vient de GNOME. Lorsque les changements sont survenus dans KDE 4, il y avait aussi des écarts et une gêne parmi les utilisateurs et Trinity a émergé pour continuer avec le code KDE 3. C'est donc une bonne option pour les amateurs de l'ancien look KDE et qui ont des machines peu puissantes ou plus primitives.

Xfce

Xfce

C'est un projet qui a de nombreuses années de développement. Xfce est basé sur GTK + et existe depuis 1996 en constante amélioration. C'est un environnement très simplifié et facile à utiliser, mais sa principale caractéristique et la philosophie derrière ce projet est d'être léger. C'est pourquoi il est parfait pour les machines à faibles ressources ou plus anciennes. Maintenant, il a été remodelé et a donné un aspect similaire à Mac OS X, avec le dock en bas et la barre en haut ...

LXDE

LXDE

LXDE sort en 2006 et est un DE super léger, entièrement optimisé pour consommer très peu de ressources et fonctionner sur des machines avec un matériel moins puissant ou plus primitif. Il est facilement personnalisable, robuste et simple, avec une apparence qui rappelle peut-être plus les DE classiques ou Windows, c'est donc une bonne idée pour les débutants.

Lumières

Lumières

Croyez-le ou non L'anglais est presque aussi primitif que GNOME et KDEBien qu'il ait suscité moins d'intérêt de la part de la communauté et qu'il n'ait pas autant de développeurs intéressés par le projet que les grands bureaux. Il a été lancé en 1997 dans le but de créer un bureau léger qui innovait en termes de graphisme et avec une bonne expérience visuelle.

Il est éloigné du reste des bureaux, il est donc intéressant pour ceux qui recherchent quelque chose de différent aux bureaux traditionnels. De plus, il peut être modifié à un degré élevé et bien qu'il puisse être en marge par rapport aux gros concurrents, certaines distributions l'ont inclus par défaut ...

de cannelle

de cannelle

de cannelle, en espagnol "canela", basé sur GNOME Shell et créé par les développeurs Linux Mint en 2012 pour avoir un environnement de bureau distingué pour cette célèbre distribution. Bien que le projet soit très intéressant et peut être utilisé dans d'autres distributions. En sa faveur, je dois dire qu'il a de nombreuses fonctionnalités que les ordinateurs de bureau comme GNOME ou Unity n'ont pas.

Il est fonctionnel, hautement personnalisable, familier avec les nouvelles demandes des utilisateurs modernes car il s'agit d'un nouveau projet très soigné, etc. Parmi ses inconvénients, il a la présence de quelques erreurs qui pourraient être corrigées au fil du temps, mais cela en vaut la peine et ses applets et desklets (widgets de bureau) peuvent attirer votre attention.

Unité

Unité

Unity est un grand projet canonique et basé sur GNOME et peut être considéré comme un "environnement de bureau" et je le mets entre guillemets car nous pourrions entrer pour en discuter ... Peut-être que de nombreuses similitudes avec les environnements Apple attirent l'attention, comme la barre supérieure, le lanceur (bien qu'il n'est pas en bas comme le dock OS X) des applications, votre Dash, etc. L'expérience me dit que le lanceur parvient à garder l'icône du bureau plus propre, que dans d'autres environnements de bureau ou systèmes d'exploitation, il a tendance à envahir toute la surface des raccourcis, des icônes et des répertoires.

Contrairement à d'autres projets, Unity est utilisé uniquement dans Ubuntu. Mais présente une très bonne expérience utilisateur pour ceux qui ont besoin de tout avoir sous la main, personnalisable si des applications sont installées pour cela (car malheureusement, avec ce qu'il intègre par défaut, il ne peut pas être trop personnalisé), très intuitif, inclut les technologies de dernière minute, etc. Contre cela peut avoir son système de notification, qui peut être amélioré et certaines incohérences qui devraient être polies.

Panthéon

Panthéon

Pantheon est le plus jeune projet jamais vu jusqu'ici sur cette liste. Il a été développé par l'équipe elementaryOS en 2013 en tant que DE distinctif, autonome, basé sur GTK3. Cela peut vous rappeler beaucoup le Mac OS X d'Apple pour ses similitudes et il est loué pour être très propre, très moderne et simple.

À certains égards, il peut également vous rappeler Unity, mais il a un menu personnalisable, des effets de bureau subtils, une bonne compatibilité, faible consommation de ressources, intuitif pour les débutants, minimaliste, etc. Il comprend également de nombreuses applications par défaut telles que son navigateur Web Midori, son client de messagerie Geary, son lecteur audio Noise, Switchboard comme panneau de contrôle, un lanceur appelé Slingshot, Dock appelé Plank et un gestionnaire de fichiers appelé Pantheon Files.

De nombreux autres bureaux restent dans le pipeline, certains très innovants et jeunes qui sont nés pour rompre avec le traditionnel. Comme Deepin Desktop Environment écrit en HTML5 et basé sur GNOME, celui présenté par Solus Project (avant Evolve OS), Papyros (avant Quantum OS) est un autre exemple avec le travail qu'ils ont effectué en utilisant le Material Design de Google, ou les solutions fournies par les développeurs. d'Ozon OS, cela a si peu duré ... 

N'oubliez pas de laisser vos commentaires, suggestions et avis… J'espère que cet humble article vous aura aidé à choisir votre DE préféré au cas où vous seriez indécis.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

12 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Satara dit

    Très bon article, bien que, pour en tirer quelque chose, étant sur les meilleurs DE de 2015, la photo KDE aurait pu être de 5.
    Personnellement, chaque jour je suis plus amoureux de Gnome 3, j'aime le design et les propres programmes qu'il apporte. Et j'aime assez Pantheon aussi. KDE, cependant, bien que je reconnaisse sa qualité, ne m'accroche pas tout à fait et la vérité est que je ne sais pas pourquoi: /
    J'étais avec Mate pendant un moment et la vérité est que c'était très confortable pour moi.
    Cinnamon l'a en attente, j'ai une machine virtuelle avec Linux Mint mais je ne l'ai pas encore assez manipulé.
    Certains souffrent de distro-hopping, moi de DE-hopping XD
    Salutations!

  2.   Xavier dit

    pour moi, je pense que les meilleurs sont xububtu ubuntu et ubuntu mate (ce sont les distributions que j'utilise avec les examens xD) mais je ne sais pas pourquoi je me retrouve toujours dans xubuntu
    Je dois me regarder gnome3 la vérité est que mon nez me démange et cyano tb pour voir si je les aime plus mais allez celui qui m'a le plus c'est xubuntu

  3.   Eduardo dit

    Ami, Isaac, une très bonne idée de parler des bureaux, mais je pense que les informations sont très, très, très au-dessus. Par exemple, avec Cinnamon, vous mentionnez qu'il a des fonctionnalités qui n'ont pas de gnome ou d'unité, mais vous ne mentionnez pas lesquels, tout comme vous mentionnez des bogues à corriger, mais vous n'expliquez pas lesquels. De cette façon, je ne pense pas avoir une vision claire sur l'opportunité de l'essayer ou non, tout reste comme un article lu sans en tirer beaucoup d'avantages. Un câlin, merci

  4.   Pépotron dit

    KDE n'est pas un environnement de bureau, mais l'équipe de personnes qui développent l'environnement Plasma. Il suffit de regarder «À propos de KDE» dans le menu Aide de toute application créée par _par_ KDE.

    La chose "K Desktop Environment" a disparu il y a des siècles, mais ce n'était jamais un acronyme récursif. Ce n'est pas un cas comme GNU;)

  5.   ejcr dit

    Je suis d'accord que le meilleur environnement de bureau est KDE4, c'est le seul qui offre de vrais bureaux (chaque bureau peut avoir sa propre apparence, ses fonctionnalités et ses plasmoïdes indépendants). En fait, tous les autres DE possèdent des espaces de travail non bureautiques, y compris Plasma5 et Windows10. C'est dommage qu'ils veuillent tuer leur concept.

  6.   Croix d'Erick dit

    Personnellement, j'ai toujours utilisé XFCE comme choix de bureau principal et je ne le change pas: personnalisable, léger et puissant. Je reconnais que si vous ne parlez pas de ressources comme LXDE, mais pour avoir un équilibre, je préfère XFCE dans la distribution qu'il occupe.

  7.   Matias dit

    J'aime beaucoup lxde, un peu gnome, et maintenant je vois et j'utilise lxqt.

  8.   gomme dit

    Je pense que je vois le bureau 1% par rapport aux applications. Je m'en fiche si c'est plus beau, plus moderne, etc. Ce que je veux, c'est qu'il soit pratique et consomme le minimum de ressources de mon ancien ordinateur. C'est pourquoi j'utilise openbox.

  9.   Leo dit

    Endurance LXDE !!! pour moi le meilleur de loin. : RÉ

  10.   José Manuel Glez Rosas dit

    Le meilleur et le plus beau bureau me manque: Deepin DE

  11.   Bryan Ch. dit

    Je finis par utiliser, dans chaque mise à jour de mon Ubuntu, le Gnome Classic ... Simple, normal et tout est à portée de main, tant que mon esprit s'en souvient ...

  12.   Edgar Ilasaca Aquima dit

    Il aurait été intéressant qu'ils mettent également la méthode d'installation, en particulier pour ceux qui commencent tout juste sous GNU / Linux