Richard M. Stallman dans Mar del Plata: sur l'inclusion numérique

Hier, et comme je l'ai mentionné précédemment, j'ai eu l'immense chance d'assister à la Conférence de Richard M. Stallman dans la ville de Mar del Plata.

3875491450_846b2ee60f

Bien qu'il ait donné deux conférences, une pour sa part aujourd'hui et la conférence d'hier qui était Conférence UIT-T Kaléidoscope: Innovations pour l'inclusion numérique organisé par UIT (Union internationale des télécommunications).

Pourquoi le voir dans ce discours et pas dans l'autre? Deux raisons: les organisateurs de l'autre conférence ont vraiment pris leur temps pour décider du lieu et de l'heure (mais ici nous n'allons pas discuter de questions organisationnelles extérieures) et parce qu'il y avait un ingrédient très intéressant dans la conférence de l'UIT: Stallman n'était pas à sa sauce.

3875508447_6042f2c5f1

Qu'est-ce que je veux dire par décrochage n'était pas à sa sauce? Que dans cette conférence il n'y avait pas de groupes d'utilisateurs de GNU / Linux. Personne ne connaissait la différence entre GNOME y KDE, et ils n'étaient probablement pas au courant de la FSF, licences, forfaits privés ou la mer en voiture. Rien de rien.

Le titre de la session au cours de laquelle il a été présenté RMS en tant qu'invité, son nom était L'inclusion numérique est-elle une bonne chose? où les sujets dont nous discutons toujours d'une manière ou d'une autre dans cet espace ont été discutés.

* Contrôle de nos informations sur le web, main dans la main avec la vie privée et les libertés que nous avons en tant qu'utilisateurs;

* Logiciel en tant que service, ce qui à son avis est une question terrible, car en plus de ne pas pouvoir accéder au code, nous n'avons même pas l'exécutable;

* Logiciel propriétaire et comment il restreint nos libertés évidentes et naturelles concernant ce que nous ferions de notre propriété (la partager, la copier, la modifier à notre guise, etc.);

* Logiciel libre en option par rapport au logiciel propriétaire ;

* Possibilités de mise en œuvre du logiciel libre par rapport au logiciel propriétaire.

En lisant le sujet, vous vous rendrez compte que nous parlons toujours de la même chose, le sujet de la conférence est celui que vous avez précédemment exposé et que, si vous vous en souvenez, renanteur il nous l'avait dit à une autre occasion.

3875492860_da79f9174a

Mes conclusions

D'où je me trouvais, vous pouviez parfaitement voir les cahiers de ceux qui assistaient à la conférence. Si le bon RMS avait demandé à faire demi-tour et à montrer les cahiers, il aurait sûrement été très amer, puisque pratiquement tous avaient Windows, et quelques autres, Mac OSX. La partie de la conférence consacrée à poser des questions était très, très juteuse, car les participants ont posé les mêmes questions que nous nous sommes tous posés lorsque nous avons décidé de commencer à utiliser le logiciel libre:

* Comment savoir qu'il n'y a pas de code malveillant, de backdoors ou de bogue dans les logiciels libres?

* Qui contrôle le logiciel libre?

* Comment puis-je demander des brevets, des licences et plus encore? Nous savons déjà qu'une grande partie de la liberté est contre-productive, il n'y a pas de non-contrôle de la part de quelqu'un.

* Pourquoi changer ma façon de faire les choses que je fais pour une autre qui prend plus de temps et est inefficace? Cette question était vraiment incroyable, le gentleman d'IBM qui consultait ne pouvait pas comprendre pourquoi RMS faisait autre chose que ce qui était suggéré et que cela allait prendre plus de temps, et RMS ne comprenait pas ce qu'il entendait par inefficace. Ils ont fini par clore la question avec un "... OK ..." très incroyable du seigneur IBM.

* Tout cela, tu dis ça sonne très bien en théorie, mais ça me semble un peu communiste. Je dois vous dire que, honnêtement, quand ce bon homme l'a traité de communiste devant tout le monde, mon cœur s'est arrêté. RMS sourit, redressa ses cheveux et lui répondit de la meilleure façon possible que si nous savons tous que le communisme a largement échoué et que le logiciel libre cherche à défendre les libertés individuelles de l'utilisateur du logiciel, cela ne pourrait en aucun cas être lié au communisme. Simple, acide et clair.

C'était la dernière question (merci le ciel qui sait ce qu'ils auraient trouvé après ça), et après les applaudissements de rigueur correspondants, j'ai eu l'impression que si tout le monde applaudissait, personne n'était simplement convaincu de ce qu'il disait RMS. Pas du tout.

Une bataille (à mon avis) perdue.

Le changement est dans les générations à venir. Cherchons à instaurer l'enseignement du logiciel libre dans les écoles, à partir des niveaux les plus élémentaires. Je ne vois pas d'autre moyen de changer une pensée aussi enracinée que celle qui était évidente dans ce discours.

3874713701_62b99f3720

J'attends vos commentaires en la matière, pour ma part je vous laisserai vous raconter l'immense joie de voir en personne Richard M. Stallman et la profonde fierté que j'ai ressentie en réalisant que, bien que je ne sois pas un fanatique du logiciel libre, je ne suis pas coincé dans une boîte de pensée si fermée pour ne pas me rendre compte que cet homme là-bas parlait de quelque chose de possible, et non d'une utopie inapplicable. Un pas de plus pour devenir le véritable propriétaire de mon PC. Chaque jour je suis plus proche ...

Qu'est-ce que vous me dites, mon cher? Le numérique est-il même une bonne chose?

Salutations!

PS: Les modèles sur la photo sont @marceloalegre et moi, et les excellentes images appartiennent à Christian Beckerle qui m'a permis de les utiliser. Un énorme câlin ainsi qu'un merci de la même taille.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

14 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Sergio Rondan dit

    Je suis aussi allé le voir, mais dans la capitale où je ne parle que de logiciel libre. C'est une merde quand quelqu'un qui ne connaît pas Stallman ou son discours et sa ligne idéologique, le critique.
    Stallman est un gros homme, vous voyez le chabon là, debout avec une immense humilité, marchant comme s'il était à la maison. Pour moi, c'est un génie que très peu comprennent.
    L'inclusion numérique est nécessaire et la seule solution est le logiciel libre. Il n'y a pas d'autre option viable pour éduquer les enfants que le logiciel libre. Toute tentative d'insérer un logiciel propriétaire est totalement insensée.

  2.   S [e] C dit

    La semaine dernière, je parlais à des amis et j'en ai dit à l'un: "J'utilise un fedora depuis quelques mois", et un autre collègue de l'Uni qui était avec nous m'a dit: "Et de quelles fenêtres s'agit-il?" Le niveau d'éducation concernant le logiciel libre est encore trop élevé ... j'espère qu'avec le temps, tout cela changera.

    Salutations.

  3.   Je suis dit

    Je pense qu'il a très peu d'humilité, arrogant et fier car il est seul. Parce que porter une chemise et un jean ne signifie pas que vous êtes humble, l'humilité vient de l'autre côté.

  4.   Octet corrompu dit

    Félicitations au gars qui a posé des questions sur l'inefficacité.

  5.   Lucas dit

    Très bonne note Naty. La vérité est que Stallman n'a à convaincre personne de sa philosophie: vous devez éduquer et montrer l'exemple.

    La question que je me pose toujours: pourquoi l'État dépense-t-il des millions et des millions de dollars en logiciels propriétaires pour pouvoir disposer de logiciels libres gratuits, de qualité et bien documentés. Messieurs négociés, c'est pourquoi les choses ne changent pas. Tant qu'il y a des entreprises et de l'argent entre les deux, c'est très difficile.

  6.   l'humain dit

    Le logiciel libre est propriétaire car il n'est pas considéré dans le domaine public et a un titulaire de droit qui le libère sous les conditions de la licence GPL ou d'une autre licence similaire, à ce stade, il devient libre, pour cette raison, le logiciel propriétaire est considéré comme le l'opposé du logiciel libre.

  7.   Olovram dit

    Esty, pardonne-moi, mais tu agis comme un troll.

    1.    f sources dit

      @Olovram: Cela ne me semble pas être un comportement de troll, il vient de donner un avis. Allez, le gars n'est pas un dieu.

      1.    f sources dit

        Très bonne note Naty

  8.   deby.nqn dit

    cite = »Le changement est dans les générations à venir. Cherchons à instaurer l'enseignement du logiciel libre dans les écoles, à partir des niveaux les plus élémentaires. » Tout à fait d'accord: cette semaine, j'ai eu l'énorme joie qu'une de mes élèves de 12 ans ait installé un OS gratuit sur sa machine à la maison, sans le petit détail d'avoir supprimé le win $ (qui m'a conduit à de un dual boot avec win + Tuquito 3) Je vous le dis, c'est beaucoup de travail à éduquer mais les résultats sont incroyables, les gamins sont des génies, autre coïncidence N @ ty: ce n'est pas une utopie irréalisable

  9.   LJMarín dit

    *** Pourquoi changer ma façon de faire les choses que je fais pour une autre qui prend plus de temps et qui est inefficace? ***
    Bonne question, et la même chose s'appliquerait à Linux, non? Pourquoi laisser un XP qui fonctionne si bien pour une distribution X ou Y?
    La réponse est longue et ennuyeuse, mais ils l'ont déjà dit en partie ci-dessus, l'éducation, dire aux gens d'où elle vient, pourquoi elle est née, ce qu'elle recherche, et un long etc ... ces détails sont importants.
    S'ils ne savent pas de quoi vous parlez ou comment ils vous comprennent, bref je ne critique pas RMS s'il ne défend pas la cause de SL uniquement qui d'autre va le faire.
    Bon rapport salutations xD.

  10.   vincentgeratorix dit

    @Olovram: Allez, le gars n'est pas un dieu.

    mais s'il est possédé (voir photo personnelle) XDDDDDDDDDDDDDDDDDD

    la vérité me dérange (trop) de voir ces gens qui ne veulent pas apprendre, ne veulent pas savoir, mais si vous ne leur «apprenez» pas, ils se mettent en colère.

    peu de gens sont intéressés à savoir ce qu'est SL, peu de gens sont ouverts d'esprit, peu de gens remettent les choses en question ...

    ce que vous voulez, c'est faire évoluer le logiciel, ce dont vous avez besoin, c'est d'une révolution, voyez-vous, sans la Révolution française, il aurait été très difficile d'arriver à cela ... et aux autres révolutions.

    L'évolution est partout, mais l'être humain est capable d'évoluer non seulement physiquement, mais intellectuellement, et comme aucun autre être, il est capable de choisir son chemin et son chemin.
    Le «monde» de RMS n'est pas utopique, mais il n'est pas viable d'aller dans la même direction, il a besoin d'un changement, d'une révolution, d'un changement violent et profond, comme le dit la RAE.

  11.   nadius dit

    Au fait, est-ce que quelqu'un sait si une vidéo de la conférence du 24 à la Chancellerie est disponible?

  12.   Poireau dit

    J'admire trop M. Stallman, M. GNU ...