Qu’est-ce qu’un gestionnaire de fenêtres et lequel est le meilleur pour Linux ?

Qu'est-ce qu'un gestionnaire de fenêtres

La plupart des utilisateurs de Linux qui utilisent un système d'exploitation basé sur le noyau depuis un certain temps savent parfaitement ce qu'est un ordinateur de bureau. Les plus récents n'y pensent même pas : ils utilisent ce qui est installé comme ils l'ont probablement fait peu avant dans Windows, mais il y a un composant présent dans toutes les interfaces graphiques que peu de gens connaissent. Je parle de gestionnaire de fenêtres, et aujourd’hui nous allons essayer d’expliquer ce qu’ils sont. Ce qu'il y a de mieux pour Linux...

Et Linux est tout un univers à explorer. S'il y a tant d'options pour tout, c'est parce que nous ne pensons pas et ne ressentons pas tous la même chose, et il existe différents gestionnaires de fenêtres pour différents utilisateurs. Nous allons également essayer d'expliquer la différence entre gestionnaire de fenêtres et gestionnaire de fenêtres. Comme? Eh bien, un gestionnaire de fenêtres comme celui utilisé par KDE (KWin, qui dans le graphique suivant est vu comme un "serveur d'affichage") n'est pas le même que celui utilisé par la version i3 de Manjaro.

Qu'est-ce qu'un gestionnaire de fenêtres ?

Couches logicielles sous Linux

Un gestionnaire de fenêtres est, par définition, le logiciel qui se charge d’afficher les différents programmes qui fonctionnent sur une interface graphique. Et là-dessus, nous pourrions terminer l’explication, mais non. Il faut aussi parler un peu aux pupitres.

Le gestionnaire de fenêtres fait partie du bureau, qui est tous les logiciels d'un système d'exploitation. En plus du logiciel chargé d'afficher les fenêtres, sur un bureau nous avons un logiciel responsable des connexions sans fil, de la gestion des profils de son ou de performances.

Oui, mais si tel est le cas, pourquoi tant de gens souhaitent-ils en savoir plus sur les gestionnaires de fenêtres ? La réponse est simple : parce qu'il existe des « pseudo-bureaux » sous Linux qui n'utilisent qu'un gestionnaire de fenêtres pour afficher tout ce que nous avons besoin de voir.

des pseudo-bureaux…

Laissez-moi vous expliquer ce que je viens de dire parce que je ne sais pas si ce que cela fait rend les choses plus compliquées. Comme nous l'avons expliqué, un gestionnaire de fenêtres est le logiciel qui se charge d'afficher les fenêtres d'une interface, et c'est le KWin de KDE dans l'exemple que nous avons donné. Et puis il y en a d'autres qui nous permettent travailler sans bureau utilisé et tout ce que nous faisons, nous le ferons sous Windows.

Le "bureau" de ces gestionnaires de fenêtres est Il se limite à afficher, tout au plus, un fond d'écran et quelques widgets comme Conky, mais vous ne pouvez pas interagir avec lui pour, par exemple, faire glisser des éléments vers/depuis le bureau.

Ces types de gestionnaires de fenêtres, que j'ai appelés « pseudo-bureaux », se comportent en partie comme un bureau si l'on entend comme tel tous les logiciels nécessaires pour interagir avec le système d'exploitation. Le gestionnaire de fenêtres standard non bureau gère les fenêtres, mais comprend généralement des logiciels tels qu'un lanceur d'applications ou un terminal qui ne dispose généralement d'aucun type de panneau. La vérité est que ces gestionnaires de fenêtres sont indépendants, mais en installer un le reste du logiciel est généralement également installé pour que l'expérience soit tout simplement possible.

Mieux avec un exemple

Avant de parler des gestionnaires de fenêtres et de laisser chacun décider lequel est le meilleur, je ne m'implique pas dans le fait qu'ils me critiquent plus tard, donnons un exemple : i3wm.

i3wm ou simplement i3 est un package qui peut être installé sur de nombreuses distributions et disponible dans les référentiels officiels. Si seulement i3wm et quelques packages sont installés pour qu'il puisse afficher quelque chose, il est probable qu'après vous être déconnecté et entré dans i3wm, nous ne verrons même pas de fond d'écran, ou nous verrons une image résiduelle de notre écran d'accueil comme fond d'écran de session.

i3wm lance généralement les applications avec menu, qui est un menu très simple avec lequel nous recherchons les applications et tous les types de logiciels installés dans le système d'exploitation. Si nous appuyons sur la combinaison BUT + Introduction, un terminal s'ouvrira automatiquement. Si nous avions une fenêtre ouverte, l'écran sera divisé en deux, d'un côté le terminal et de l'autre l'application que nous avions déjà ouverte. Les applications sont généralement en plein écran, avec peut-être un petit espace (espace) entre leur bord et les limites de l'écran. Et ainsi de suite un peu avec tout.

Ces gestionnaires de fenêtres sont conçu pour être utilisé avec le clavier. En fonction de chacun, on peut passer d'un "bureau virtuel", entre guillemets, à un autre, on peut fermer les fenêtres, les redimensionner... tout, mais il ne sera pas possible de faire un usage normal du bureau.

Meilleur gestionnaire de fenêtres pour Linux

Je refuse de dire lequel est le meilleur car ce qui a été dit, il y a des goûts différents. Si je peux en parler Le plus populaire, et l'ordre des facteurs ne modifie pas le produit (allez, ce qui suit est une liste sans aucun ordre).

i3wm

i3 est l'un des gestionnaires de fenêtres les plus populaires, en partie parce qu'il s'agit d'un « vieux rocker » qui est même disponible dans les ISO créées par la communauté pour certaines distributions Linux. Vous avez probablement lu qu'il est à bout de souffle, mais c'est parce que est basé sur X11.

Le temps sert d'expérience pour être un gestionnaire de fenêtres qui, s'il est bien configuré, offre un expérience utilisateur stable. En parlant de paramètres, il peut être configuré en éditant un simple fichier texte.

L'interface est très simple, sans fioritures, ce qui contribue à la rendre plus légère.

Balancement

Sway est un gestionnaire de fenêtres qui se présente comme l'évolution d'i3. Il présente de nombreuses similitudes avec lui, et la principale différence est qu'il est basé sur Wayland, qui est le serveur graphique vers lequel se dirigent tous les projets et développeurs de logiciels.

L'interface de Sway est plus moderne que celle de X11.

Openbox

Openbox est connu pour son simplicité et flexibilité, et est couramment utilisé dans des environnements de bureau minimalistes ou personnalisés. Sa configuration est plus simple que celle des autres gestionnaires de fenêtres, et elle est également plus intuitive, ce qui le rend parfait pour ceux qui veulent passer d'un bureau à un gestionnaire de fenêtres. C'est ce qui a fait Mabox Une partie de la communauté Linux l'aime tellement.

Bspwm

Bspwm est un gestionnaire de fenêtres en mosaïque basé sur l'approche des « fenêtres flottantes » et hautement configurable, et cette description s'applique également au point précédent. De nombreux utilisateurs expérimentés optent pour Bspwm, et il vous est même facile de le voir sur YouTube sur une chaîne informatique professionnelle.

Lumières

L'Éclairement a été élu l'un des meilleurs bureaux disponibles pour Linux, mais ses créateurs ils le définissent en tant que "gestionnaire de fenêtres" et il faudra y prêter attention. Ce qu'il a, c'est qu'il ressemble plus à un bureau qu'à d'autres options, il est donc facile à utiliser même pour ceux qui n'ont jamais utilisé de gestionnaire de fenêtres.

Il prend en charge X11 comme option principale, mais ils ont déjà commencé à prendre en charge Wayland.

Quel est le meilleur gestionnaire de fenêtres ?

Je laisse la balle dans votre camp, ou du moins dans le camp des plus experts. C'est quelque chose dans lequel je ne veux pas m'impliquer. Pourtant, je peux dire que j'ai aimé i3, Sway, Openbox...


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.