Linux ne peut pas se développer sans logiciel propriétaire

screenshot13

Dans le magazine PC World ils ont examiné le 7 grandes raisons pour lesquelles les gens quittent Linux. J'allais parcourir la liste complète, mais la première plus quelques déclarations d'un haut responsable de Linux donnent suffisamment de débats.

Eh bien, le premier problème pour ceux qui veulent passer à Linux est le suivant:

Le programme que j'utilise ne fonctionne pas sous Linux

Un problème courant et une des réponses qui me dérange toujours quand je demande pourquoi ils ont décidé de rester dans Windows. Il y a des garçons qui voulaient avoir leur Jeu en ligne comme d'habitude sur Linux et a découvert que ce n'était pas à la hauteur professionnel qu'ils travaillent avec certains logiciels propriétaires et que, comme ils ne peuvent pas le faire fonctionner par émulation (il n'y a évidemment pas de version alternative), ils refusent de migrer.

Aujourd'hui, il apparaît juste à Chuenga une interview de Mark Shuttleworth dans lequel il dit quelque chose qui a beaucoup à voir avec cette discussion:

"Si Linux n'est qu'une autre façon d'exécuter des applications Windows, nous ne pourrons jamais gagner"

Mark Shuttleworth s'en fiche, mais si l'on regarde sa déclaration en pensant au problème, on se trouve face à un paradoxe: une croissance de l'utilisation de Linux est souhaitable (surtout lorsqu'elle a été célébrée en grande pompe la hausse au-dessus de 1% de la pénétration du marché de ce système), mais Est-ce possible uniquement avec son propre logiciel Linux avec le problème décrit ci-dessus?

Allez, le fait que Linux soit un meilleur système d'exploitation que Windows en termes de sécurité et de performances ne signifie pas nécessairement que ses applications le sont aussi. Et il suffit qu'une application critique ne satisfasse pas ses besoins pour qu'un utilisateur ordinaire se retrouve avec le système de fenêtres. Soyons honnêtes.

Avec le professionnel qui utilise une application critique sous Windows il n'y a pas grand chose à faire, son travail en dépend et il ne l'acceptera pas, même si l'alternative existante est fonctionnelle car il ne la connaît pas et ne peut pas se permettre de commettre une erreur. Leur perception est que ce n'est pas une grosse entreprise de changer, c'est un très gros risque et la courbe d'apprentissage (dans un programme de conception) peut être raide.

Et mon regard peut sembler pessimiste, mais avec les joueurs et d'autres types d'utilisateurs, et bien que leur vie n'en dépende pas, presque la même chose se produit.

Qu'OpenOffice ne me convient pas, quand je transfère au Word du bureau, le document est fait de la merde

o

J'adore le jeu [mettez le jeu Windows ici] mais sous Linux ça ne marche pas pour moi et je m'ennuie, je dois redémarrer l'ordinateur pour y jouer, à la fin je reste plus sur Windows :(

Et on sait déjà, d'abord l'énorme flamme d'OpenOffice.org chez ceux qui pensent qu'il couvre tous leurs besoins et ceux qui pensent que non, puis le sujet des jeux (car CEDEGA ne résout pas tout et c'est payant) que sous Linux, il n'y a pas ou du moins pas de la qualité qui est stylée sous Windows.

Ce n'est pas un problème Linux, je ne dis pas ça, je sais que c'est la faute des autres agents mais il faut assumer les conditions dans lesquelles se trouve le système et à son tour, il faut aller dans cette direction et partir hippisme totalement gratuit parce que c'est une utopie, belle d'ailleurs, mais enfin une utopie. Ou peut-être que le monde parfait existe, votre travail est parfait, la relation avec votre petite amie / femme est parfaite, non? C'est qu'on a finalement touché une balle avec la réalité (et ce mois dernier j'en ai frappé plusieurs, c'est peut-être pour ça que j'y suis plus sensible, je ne sais pas). Il en va de même pour les conditions du marché.

maintenant Je pars en exil, ce fut un plaisir de vous rencontrer J'attends votre crachats, menaces, insultes, coups des avis. Je sais que ce n'est pas ce qu'ils aimeraient lire, je préférerais écrire autre chose mais c'est ce que je pense et comme le dit toujours Laura, bien que d'une manière différente, c'est mon avis, Je peux me tromper.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

21 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Réoba dit

    Négliger les sources, beaucoup d'entre nous sont les mêmes, il y a des moments où notre fan-boy de Linux est supérieur à notre moi réaliste et n'accepte pas comment les choses sont vraiment.

    Juste aujourd'hui, je discutais avec un ami, sur cette même question, à la fin, de ce qui vous est arrivé, il faut admettre que le problème que vous écrivez dans ce post, est et sera notre grande bataille pour un long, long, long il est temps de venir. Les gens s'habituent à un produit et ne peuvent pas facilement s'habituer à un autre, moins quand l'autre n'est pas aussi bon que le premier, comme vous l'avez déjà dit, il faut l'accepter.

    Je pense que nous, Linuxers, préférons continuer avec ce programme qui n'a pas tout ce que possède le propriétaire (pas dans tous les cas, je ne généralise pas), à utiliser des logiciels piratés, car les logiciels piratés sont pour nous la deuxième option, le la troisième est de l'acheter, mais je pense que personne n'y pense.

    Je le répète comme je l'ai déjà dit dans de nombreux endroits, je crois que le problème que nous avons rencontré au début de tout, Windows a rapidement monopolisé le marché, et les éditeurs de logiciels se sont concentrés à 100% sur l'emplacement du marché, les gens se sont mis à l'esprit le idée de "Microsoft = Bon" juste à cause du bon marketing que Microsoft a, j'ose dire que juste à cause de cela, à partir de là, Linux s'est battu tous les jours pour que les entreprises se tournent pour le voir et se rendent compte que tout le monde n'est pas utilise Windows.

    Wow, après avoir écrit ceci, je me rends compte que nous souffrons vraiment d'une discrimination informatique totale xD.

    Salutations!

  2.   L0rd5h @ d0w dit

    Je suis totalement d'accord avec Renoba, il y a de nombreuses fois où je suis frustré lorsque j'utilise mon système GNU / Linux pour ne pas avoir d'application spécifique ou que la version Open Source similaire ne fonctionne pas pour moi comme la version propriétaire le fait, par exemple à l'université ils nous apprennent le C # dans Visual Studio et ils nous laissent des exercices directement dans l'environnement graphique et quand j'arrive chez moi en développement mono c'est un peu compliqué, cependant, parce que je suis fan de Linux, je n'envisage pas de installer Guindows par un programme, que nous devons attendre pour que les développeurs de logiciels réalisent à quel point le monde GNU est génial et commencent à travailler sur cette plate-forme ... c'est mon humilité à penser passer une bonne journée Salu2 ...

  3.   Pôle dit

    Ne laissons pas la réalité éclipser ou détruire nos rêves et nos illusions, je pense que Giorgio l'a très bien expliqué.
    En regardant les choses du côté négatif: que devons-nous faire pour tout abandonner, pirater ou acheter des produits et ignorer notre conscience et nos critères qui nous crient que quelque chose ne va pas et que cela pourrait être mieux.

  4.   ignacio dit

    Je suis tout à fait d'accord, il y a une période d'adaptation à affronter et beaucoup de gens ne peuvent pas la supporter.

    Je ne suis pas d'accord avec la politique de conversion vers une distribution Linux 100% GNU. Pensez-y de cette façon, c'est aussi stupide que MS ou Apple de restreindre l'utilisation du logiciel à ceux développés par eux-mêmes.

    La vérité est que les tâches dans lesquelles je me déplace au sein de mon opération (Arch) sont essentiellement le développement, la gestion des photos et des fichiers et la navigation. Maintenant, si je devais travailler avec des outils spécifiques, je ne pourrais pas.

    Honnêtement, je ne sais pas trop où vont les grandes entreprises, mais ce serait bien si elles "portaient" des logiciels sur tous les systèmes d'exploitation.

    Que sais-je, je suis sûr que si je devais utiliser des outils spécifiques, je ne vais pas me refuser, je paierai une licence pour le logiciel et l'OS nécessaire, tandis que… avec un xterm, un firefox et un Gnome, Je suis;)

    SLD

  5.   Laura dit

    Ce que Reoba dit, qu'il faut s'habituer à nouveau aux programmes ... la même chose m'est arrivée, je me suis habitué à GIMP, je ne me débrouille pas dans Photoshop, je pourrais le faire, oui mais ça me donnerait paresse xD

    En ce qui concerne le portage du logiciel sur tous les OS, tout à fait d'accord, pour le moment, ils m'ont juste posé des questions sur "emule" dans GNU / Linux et j'ai répondu que amule xD

    J'ai vu cela des 7 raisons, et à mon avis, je pense que la raison pour laquelle je peux "comprendre" le plus est celle de "le matériel ne fonctionne pas" (du moins pas toutes ou pas "out-the-box")

  6.   Giorgio grappa dit

    «Et il suffit qu'une application critique ne satisfasse pas ses besoins pour que tout utilisateur se retrouve avec le système de fenêtres. Soyons honnêtes."

    Totalement d'accord. Et les nuances que vous ajoutez pour l'utilisateur professionnel, le joueur et les autres, exemples inclus, je m'abonne également: c'est une vision réaliste de la situation et de la façon dont les gens (la plupart des gens) essaient de résoudre leurs besoins et de comprendre le logiciel comme un outil et non comme un système de domination mondiale ou comme un moyen d'améliorer la société.

    Par contre, je ne peux pas être d'accord quand vous dites «il faut aller dans cette direction et laisser l'hippisme totalement libre car c'est une utopie, belle d'ailleurs, mais enfin une utopie», car c'était justement une utopie , celui d'atteindre créer un système 100% gratuit, ce qui me permet, aujourd'hui, de travailler avec un système à 99% gratuit: si celui critiqué par beaucoup de RMS n'avait pas été aussi idéaliste et têtu, je n'aurais pas non plus mon «presque» système libre, ni les accros de Linux, il n'aurait une raison d'exister.

    En d'autres termes: les utopies sont nécessaires pour améliorer la réalité; le fait d'être inaccessibles est la garantie qu'ils continueront d'être le moteur de cette amélioration. Sa fonction est d'être ce moteur: quiconque croit que des utopies existent pour être réalisées, est un délirant ("personne qui se trompe avec quelque chose au-dessus des attentes réelles", je ne dis pas cela avec une intention péjorative). Bien sûr, toute utopie a besoin d'une personne trompée pour l'imaginer: sinon, il n'y a ni utopie ni amélioration.

    Cela dit, je pense que GNU / Linux a un plafond de croissance assez faible (je ne vais pas me risquer à un pourcentage; cela pourrait aussi changer dans le futur), mais il me semble que c'est loin de l'atteindre : Je pense que le boom des pingouins continuera à être d'actualité pendant quelques années.

  7.   Marcelo dit

    Amen frère Fuentes !!! Vous n'auriez pas pu le dire plus fort ou plus clairement. Entièrement d'accord avec chacun de vos mots. Je suis un fervent défenseur de Linux et je l'utilise au quotidien, mais la réalité est ce que vous décrivez. Même si cela fait mal, nous devons le reconnaître (et reconnaître le problème est la première étape pour le résoudre, le nier, nous ne faisons rien). Henri Poincaré l'a déjà dit: «On sait aussi combien la vérité est souvent cruelle. Et on se demande si la tromperie n'est pas plus réconfortante.

  8.   Je suis dit

    Grandes polices. Lorsque vous téléchargez la version d'évaluation 3d max depuis le site Web d'Autodesk, vous devez remplir un questionnaire, parmi les questions il y en a un qui dit: "quel système d'exploitation utilisez-vous-Linux, Windows, Mac". J'aimerais savoir combien d'entre eux choisissent Linux, même si j'en suis sûr plus que nous ne le pensons, car autodesk passe lentement à Linux. Le jour où 3D Studio Max y travaillera, je promets que je le ferai.

  9.   Darhak dit

    Être un linuxero dans l'âme, parce que je partage en partie ce qui a été publié par votre article, mais il y a une grande tâche d'interopérabilité toujours en attente sous Linux et Windows $ et Mac ... mais c'est un peu utopique. Eh bien, même maintenant, je préfère toujours tout faire sur ma machine avec Linux, plutôt que de l'allumer avec Windows, même pas pour jouer à des jeux.

    salutations

  10.   CRlèvement dit

    Sous Linux, il existe un grand nombre d'applications alternatives aux applications propriétaires qui sont de qualité, mais avouons-le, le vrai problème est la paresse des gens qui ne veulent pas prendre le temps d'apprendre à gérer la nouvelle application, bien que le alternative libre soit bonne, les gens s'excusent en disant que ce n'est pas géré de la même manière (que pour des raisons évidentes comme ce n'est pas la même application ça ne fonctionnera jamais exactement de la même manière). Il faut une période d'adaptation qui est considérée comme une excuse pour ne pas changer. À titre d'exemple, je mets deux amis, qui sont un médecin et un ingénieur en informatique, que je conseille avec leur entrée sous Linux, j'ai mentionné que j'utilise GNU / Linux -la distribution Ubuntu- et que je suis très à l'aise avec cela et Je n'ai pas du tout besoin d'utiliser le système d'exploitation propriétaire et ils m'ont dit qu'ils voulaient essayer l'alternative que j'ai présentée. Ils ont tous les deux le même ordinateur portable, qui est un HP avec un écran tactile (je ne me souviens plus du modèle). Je leur ai dit: téléchargez Ubuntu, installez-le et quand ils sont bloqués, ils me parlent, je les aiderai.
    Le médecin, qui bien qu'il ne soit pas un expert dans le domaine est très friand de l'ordinateur, il m'a envoyé un email disant: j'ai pu installer Ubuntu, voyant que tous les appareils n'étaient pas détectés, j'ai cherché dans Google comment je pourrais mettre l'ordinateur au travail en réseau sans fil, enregistrer un meilleur pilote vidéo et les autres appareils dont j'avais besoin, je n'ai besoin que d'enregistrer l'écran tactile, mais cela m'a semblé un peu compliqué et comme je dois soigner certains patients dès que j'ai le temps , vous pouvez m'aider à personnaliser le?.
    L'ingénieur, qui étant un expert en informatique et dans le programme de fenêtre m'a dit ce qui suit: J'ai installé Ubuntu, mais il ne reconnaissait pas tout et il faut faire quelques configurations pour que ça marche bien, laissez-le tranquille, quand vous avez le temps Pouvez-vous m'aider à l'installer?
    Ce à quoi j'ai répondu: mais quels problèmes pouvez-vous avoir si notre ami le médecin pouvait installer la plupart des pilotes sans problème en consultant Google.
    Ce que vous ne voulez pas croire….
    Paresse, le grand ennemi à vaincre!

  11.   CRlèvement dit

    Désolé, je dois ajouter à ce qui précède:
    Aujourd'hui le médecin est convaincu du logiciel libre, il a déjà les alternatives logicielles à utiliser (utiliser Gimp au lieu de PhotoShop, OpenOffice au lieu de MSOffice, etc ...), l'ingénieur est toujours en train de l'évaluer.

  12.   Ronaldfer dit

    Le problème est que vous pouvez facilement obtenir une copie piratée de Windows, tout comme d'autres programmes propriétaires. Sinon, Linux serait la meilleure option en termes de prix / qualité.

  13.   José J Kaz Casimiro Rios dit

    Je suis tout à fait d'accord que Linux ne peut pas se développer en utilisant uniquement des logiciels libres. Je gère unix et linux depuis plus de 16 ans et ce que j'ai appris, c'est que "ni tous ceux qui sont, ni tous ceux qui sont". Beaucoup d'utilisateurs de Linux font l'erreur de se fermer en disant "abandonnez ce que vous avez et utilisez ce qui est à nous" alors que Ricardo Mateo Stallman lui-même a mentionné: "nous sommes les * ALTERNATIVES * technologiques". En d'autres termes, nous sommes une option de plus qui peut satisfaire CERTAINS besoins.

    Actuellement, je suis consultant, et l'une des combinaisons préférées pour les entreprises a été Oracle / Enterprise DB + Redhat Linux, et selon les mots de mon ami Rolman (Rolando Cedillo, travaillant actuellement pour Redhat, assez respecté et reconnu dans la communauté, aka comme M. Hardware): Oracle RAC est l'un des produits de clustering de bases de données les mieux conçus (il l'a dit en d'autres termes plutôt éloquents mais c'était le point :)).

    De nombreux utilisateurs de Linux ont tendance à diaboliser les logiciels propriétaires, alors qu'en réalité, il y a beaucoup de choses de qualité dans les logiciels propriétaires, tout comme il y en a aussi dans les logiciels libres. De la même manière, il y a des choses qui ne sont pas recommandées dans les logiciels libres en même temps qu'elles existent dans les logiciels propriétaires.

    Pour conclure, je peux seulement dire qu'il faut garder l'esprit ouvert: la meilleure solution est celle qui résout le problème, qu'elle s'appelle Linux, MacOSX, Windows, Redhat, Ubuntu, Debian…. etc.

    Recevez un accueil cordial et un câlin.

  14.   mate cuisiné dit

    Incroyable toutes les opinions en faveur ... vous ne vous y attendiez sûrement pas ... hahaha !!
    Comme tout le monde, je suis totalement d'accord avec ce que vous dites, je n'ajouterais que dans mon cas et lors de l'utilisation d'Ubuntu, cela me dérange que version après version ait toujours un problème avec la version précédente, ce n'était pas le cas. Ils améliorent les choses d'une part, mais en même temps ils en aggravent d'autres qui ont bien fonctionné. Cela me dérange beaucoup car après une nouvelle mise à jour je dois aller chercher la solution à ce qui a cessé de fonctionner dans la nouvelle mise à jour, qui avec XP ne m'arrive pas (je ne mets rien à jour ... hé!). Quoi qu'il en soit, je tenais à vous féliciter d'avoir abordé cette philosophie quasi-logicielle comme vous l'avez fait. Les salutations.

  15.   Emilio R. dit

    Je suis linuxero grâce aux distributions "impures". J'adhère à l'idéal de Linux et je suis en route. Et je ne veux pas être ingrat. Je marche ainsi grâce à plusieurs logiciels propriétaires. Un jour, ils seront ouverts ou remplacés. Que ferons-nous alors? Se moquer de nous comme des scélérats super vendus? Ces personnes sont-elles constituées de Linux?
    La fierté est partout, y compris Linux. Je vis en me donnant des coups de pied avec linuxeros en raison de l'absence d'un linux 100% hors ligne. Un bouton qui dit télécharger et vous téléchargez une application. Ce n'est pas un concept compliqué. Mais ils sont scandalisés et déchirent leurs vêtements comme des pharisiens obséquieux qu'ils sont. Cette attitude est ce qui retarde Linux à bien des égards. Le vrai problème avec Linux, ce sont les Linux.
    Je suis heureux d'avoir trouvé des gens comme vous qui montrent que l'humilité et l'intelligence peuvent aller de pair.

    chance.

  16.   Drasky Vanderhoff dit

    Je ne pense pas que ce soit comme ça que tu dis ... Bien que je connaisse la stupidité massive des gens qui ne veulent pas changer pour quelque chose de nouveau juste pour le confort et le manque de nécessité obligatoire. Quelle que soit la difficulté (même si elle était nulle), ils continueront avec les mêmes éléments.

    Je dis que vous ne devriez pas vous dépenser pour ce genre de personnes, point final. Rien ne peut être fait pour satisfaire quelqu'un qui est déjà à l'aise dans la merde. RIEN!.

    Du côté des gammers c'est plus moins pareil. J'ai joué toute ma vie depuis l'âge de 8 ans, je suis un joueur vétéran et j'utilise Ubuntu et Debian et maintenant je suis sur le point d'essayer un openuse.
    Parfois, il n'est pas si facile d'installer un bon jeu qui est sorti récemment ou d'utiliser votre assiette sur le manche, mais des milliers de jeux fonctionnent avec du vin sans avoir à casser tant vos plantages (certains j'accepte qu'ils ne fonctionnent en aucun cas quoi qu'il en soit…).

    Je dis ceci pour entrer plus avec ce type de dialogue qui n'a pas de sens:

    Nous ne pouvons pas plaire aux paresseux qui se sentent à l'aise dans la merde et ne sacrifient pas une petite chose stupide (que ce soit un petit jeu ou quelques minutes de leur temps à apprendre un nouvel outil) à la recherche d'un meilleur système gratuit et gratuit que tous les jours. donne des mises à jour gratuites et des milliers d'options sans demander plus que votre permission ...

  17.   Emilio R. dit

    Ces gens sont jugés et appelés PIRATES. De quel droit est-ce que je me demande? Pouvons-nous proposer une alternative? Bien sûr, à moins que Linux ne soit techniquement incapable de le faire. Et si Linux a la capacité de le faire, pourquoi cette décision?
    Et oui, je veux un Linux paresseux, un problème? Les paresseux ont droit à la liberté et à la légalité.
    Vous ne souhaitez pas en discuter davantage sur ce sujet? Je n'attendais pas moins de toi. Quel drame si hors ligne continue de faire rire Windows.
    Puissiez-vous ne jamais manquer votre travail ou papa qui vous paie pour Internet. Au cas où vous ne le sauriez pas, il y a un monde en dehors du réseau. La petite pilule rouge que les utilisateurs de Linux disent de choisir.

    Luck.

  18.   walo dit

    Je préfère que les grandes entreprises ne publient pas d'applications pour GNU / Linux, car si elles le font, il y aura beaucoup de virus (même s'il a des difficultés à fonctionner), je préfère m'en tenir à un programme de 50 Mo comme GIMP, qui ressemble à Photoshop 95 %, avant un programme propriétaire de 700 Mo, l'un des deux, ou les adobe ne savent pas comment programmer ou ont beaucoup de code malveillant à l'intérieur. Qui n'utilise pas GNU / LInux, c'est leur problème, je l'ai depuis 1 an, et je n'envisage pas de passer à windows xq c'est un système d'exploitation très inférieur ... et plein de spywares, virus ... etc. ...

    Moins nous sommes sur GNU / LInux, mieux c'est.

    J'ai juste besoin d'un programme sous Linux, et c'est un bon éditeur vidéo, mais pour 2009 Lumiera sera sorti, et je n'utiliserai plus Windows.

  19.   L'alchimiste dit

    Je suis favorable au fait que malgré toutes ces limitations, les utilisateurs de Linux continuent de miser sur la plate-forme en mettant notre grain de sable d'où nous pouvons.

  20.   Alfredo dit

    Je ne pense pas que le problème soit la paresse, à mon avis, le problème est et sera toujours (et pas seulement en informatique) "Résistance au changement" qui sera grande ou petite en fonction, pas seulement de la connaissance que vous avez un personne, mais la capacité d'accepter quelque chose de différent, et Linux est certainement, parce que la grande majorité des gens n'ont pas grandi avec, que penseront-ils qu'il se passe si nous mettons un enfant à utiliser son ordinateur sous Linux toute sa vie, et que arrive à l'école, au collège, et quand il est adulte, on met des fenêtres sur son ordinateur?. Je ne sais pas s'ils croient la même chose que moi, mais je pense que même s'il l'aimait, ce ne serait pas facile pour lui de quitter Linux. Ou peut-être plus simplement, qu'est-il arrivé à KDE4? Bien qu'il soit vrai qu'il n'est pas encore stable, il a été critiqué pour être différent, et il y a eu une grande résistance au changement, je précise que je ne dis pas que c'est mieux, et c'est bien qu'il y ait eu un changement aussi radical dans l'environnement, parce que je ne suis pas un extrémiste, mais c'est un exemple clair de la résistance que les gens doivent changer.
    D'un autre côté, les temps changent, l'avenir des systèmes d'exploitation est incertain et Microsoft perd le pouvoir dans son monopole, ce graphique ci-dessus est un petit test, combien d'années faudra-t-il aux gens pour quitter Windows? Je ne sais pas, mais ce jour se rapproche de plus en plus.
    Les échecs de Microsoft, tels que Windows Vista et Office 2007, obligeant l'utilisateur à changer ce qu'il aime déjà, ne sont pas du goût de beaucoup, et si Microsoft continue comme ça, (comme il l'a toujours fait) il perdra le combat contre lui-même. . Quoi qu'il en soit, je me trompe peut-être, mais je pense que peu à peu les logiciels propriétaires disparaîtront et les ordinateurs auront des logiciels communautaires, et les utilisateurs finiront par payer pour les services et le matériel.

  21.   Dimanche dit

    Je suis d'accord. J'aimerais pouvoir utiliser Photoshop de manière native et même le tristement célèbre Microsoft Office. Quiconque souhaite continuer à utiliser son système 100% gratuit peut continuer à l'utiliser, mais personnellement, s'il y a une application propriétaire qui dépasse et est plus complète que les applications gratuites, je les utilise, principalement lorsque je dois livrer un puits- travail terminé. J'ai récemment payé la licence pour Nero Linux Express 4 et je suis très heureux de l'avoir. L'alternative ubuntu (Bracero) était assez lente. Je n'aime pas les logiciels piratés, mais je trouve que Windows est trop simple pour les payer.