J'utilise Deepin (DDE) depuis deux semaines et voici mes impressions

Manjaro Deepin

Pour beaucoup, le fait qu'il y ait autant de bureaux différents sous Linux est une mauvaise chose. Ils parlent de fragmentation et, bien que je n'emploierais pas ce mot, je comprends qu'ils veulent dire que ce serait mieux s'il y en avait moins et que ce qui existe s'est amélioré encore plus. D'autres pensent qu'il n'y a rien d'écrit sur les goûts et qu'un bureau qui sort, un bureau qui peut être intéressant. Personnellement, je suis un utilisateur satisfait de KDE, mais j'ai regardé Profond dans sur le côté jusqu'à ce que je décide de l'essayer. Et je l'ai fait pendant deux semaines pour avoir une bonne opinion.

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, et bien qu'il est dans le monde Linux depuis longtemps, le bureau Deepin (DDE) est relativement nouveau. Il existe depuis 2013, lorsque Deepin Linux est passé de GNOME 3 au bureau qui motive cet article. Il nous vient de Chine et se distingue principalement par son interface soignée et quelques applications. Comme je vais l'expliquer, mes impressions sont bonnes et mauvaises.

Deepin, un bureau qui attire l'attention

Avant de commencer à parler de ce que j'ai ressenti en utilisant Deepin, je voudrais clarifier quelque chose: je n'ai pas voulu l'utiliser dans une machine virtuelle ou l'installer sur l'un de mes ordinateurs portables. Ce que j'ai décidé, c'est de l'utiliser sur une clé USB avec un stockage persistant, car j'utilise Manjaro KDE comme celui-ci depuis des mois et cela fonctionne parfaitement bien pour moi. Je remarque seulement une baisse des performances, et je fais référence à KDE, lorsque j'installe un logiciel ou que je copie de gros fichiers. Et bien, un peu aussi quand j'édite une vidéo, mais cet ordinateur portable a 4 Go de RAM et un processeur Intel i3.

Avec ceci expliqué, commençons par ce que je n'aime pas:

  • Les boutons ne peuvent pas être placés à gauche. Dans les versions précédentes, c'était possible. Dans ce dernier, vous pouvez utiliser des commandes, dfconf ou tout ce que vous voulez que vous n'obtiendrez rien. Ou bien, si quelqu'un réussit, faites-le moi savoir, car cela n'a pas fonctionné pour moi. Tout au plus, j'ai réussi à mettre quelques boutons à gauche, mais en essayant tellement que j'avais 11 boutons de réduction et de fermeture à gauche ... et ceux de droite étaient toujours là.
  • La date du quai n'est pas comme je l'aime. Autant que j'ai essayé de le mettre comme nous l'utilisons en Espagne, il n'y a aucun moyen de le changer en jour / mois / année (c'est en année / mois / jour).
  • Les liens symboliques ne peuvent pas être créés directement depuis l'explorateur de fichiers ou avec des commandes. Autrement dit, vous ne pouvez pas faire glisser et choisir une option pour créer des liens symboliques, et si nous les créons à partir de fichiers avec des mots séparés, cela échouera. Pour ce faire, il faut le créer avec le clic droit et lui dire où (il faut supprimer le mot "lien" si on ne veut pas qu'il apparaisse). Cela peut être fastidieux si, comme c'est mon cas, vous voulez passer un dossier entier comme celui de la musique.

Le design, le meilleur de Deepin

Si pour quelque chose j'ai décidé d'essayer Deepin c'était pour son design. C'est très "maquero", avec un dock en bas avec des transparents, des icônes bien conçues, un centre de notification à droite et aussi avec une bonne interface et tout est très attractif visuellement.

Le lanceur d'application est disponible en trois options, en utilisant par défaut dans Manjaro celle qui ressemble à GNOME:

  • Deepin utilise par défaut un lanceur de type Windows, celui que nous lançons en bas à gauche et similaire à ce que Plasma ou Cinnamon utilise, mais avec des bords arrondis et des transparences.
  • Lanceur de type GNOME, dont on ne peut pas dire grand-chose: toutes les applications apparaissent disposées en grille et sur plusieurs pages.
  • Trié par type. Celui-ci et le précédent s'ouvrent en plein écran, mais dans celui-ci, nous avons les applications séparées par des dossiers en fonction du type d'application.

Propres applications, votre autre point fort ... ou faible

L'autre point fort peut être les applications. La plupart sont les nôtres, donc ils s'adaptent parfaitement et le système d'exploitation est le plus cohérent en termes de conception, mais il est également vrai que beaucoup d'entre eux sont des applications très basiques pour les utilisateurs non avancés.

  • Gestionnaire de fichiers: Ce n'est pas un administrateur qui se démarque, comme je pense que Dolphin de KDE le fait, mais il a un beau design, comme tout dans Deepin, et il a tout ce dont un utilisateur moyen pourrait avoir besoin. L'ai-je utilisé?: Oui.
  • Administrador de discothèques: c'est comme un GParted, mais plus limité et avec un meilleur design. Oui, nous pouvons créer ou supprimer des partitions, les démonter ou les redimensionner. Pendant le temps où je l'ai utilisé, cela ne m'a pas manqué, mais je n'ai pas essayé, par exemple, de redimensionner un disque qui contenait déjà des données. L'ai-je utilisé?: Oui.
  • Album (photos): Cette application est simple et partage la conception fine du reste des applications. Il n'a pas beaucoup de fonctions, mais cela nous aidera à voir des photos, à les ajouter aux favoris ou à les supprimer. C'est juste ça, un album, sans complications. Est-ce que je l'ai utilisé?: Non, j'ai mes photos sur un autre ordinateur.
  • Calculatrice: Il ne restera pas dans l’histoire comme le meilleur qui existe, mais beaucoup d’autres non plus. C'est une calculatrice normale, rien de scientifique, mais bien conçue. L'ai-je utilisé?: Oui.
  • calendrier: Ce calendrier est pour celui qui a besoin d'un calendrier local et qui veut un calendrier coloré, dans le sens de bien conçu. Cela limite le fait que vous ne pouvez pas ajouter de calendriers comme celui de Google, donc cela ne fonctionne pas pour beaucoup. Pour l'instant. Est-ce que je l'ai utilisé?: Juste pour savoir quel jour c'était si je n'avais pas ouvert Vivaldi.
  • Appareil photo: c'est une petite application avec laquelle nous pouvons prendre des photos ou enregistrer avec l'appareil photo de notre ordinateur. L'ai-je utilisé?: Non.
  • Capture d'écran: pour moi, c'est l'une des meilleures applications Deepin. Si nous appuyons sur la touche écran d'impression, il fera simplement une capture et l'enregistrera dans le chemin que nous avons configuré, par défaut dans Images. Mais si nous lançons l'application, nous pouvons enregistrer l'écran avec l'audio inclus, ou faire des annotations dans une capture avant de la prendre. Les raccourcis peuvent être configurés à partir de l'application Control Center (paramètres). Dans la galerie ci-dessus, c'est comme une photo prise depuis un mobile, mais parce que cela ne m'a pas permis de capturer l'application de capture. Est-ce que je l'ai utilisé?: Constamment.
  • Compresseur de fichiers: Deepin a son propre compresseur de fichiers et à partir du gestionnaire de fichiers, il nous offre la possibilité de compresser en 7z ou ZIP. Il est compatible avec les formats les plus courants sous Linux, tels que tar.xz. L'ai-je utilisé?: Oui.
  • Courrier: L'application de messagerie est basique et bien conçue, mais Gmail la détecte comme dangereuse pour l'utilisation de l'ancien protocole. Pour l'utiliser, vous devez désactiver cette option dans les paramètres du compte Google, mais j'ai fait le test avec un compte Outlook. L'ai-je utilisé?: Non, je gère mon courrier et mon calendrier à partir de l'option expérimentale du navigateur Vivaldi. Et je n'aime pas non plus devoir désactiver l'option de sécurité de Google.
  • Dessins: Eh bien, rien, que Deepin a sa propre peinture. Pour beaucoup, cela peut être un bloatware, mais le bureau est conçu pour tous les publics. L'ai-je utilisé?: Non.
  • Éditeur de texte: Il n'atteint pas la hauteur de Kate, par exemple, mais pour ceux qui n'ont besoin que d'un éditeur de base et veulent qu'il soit parfait avec le reste du système d'exploitation, c'est l'option. Ai-je utilisé?: Peu, mais je n'utilise généralement pas ces éditeurs.
  • Moniteur système: Le moniteur système de Deepin rappelle beaucoup le nouveau de Plasma, si nouveau qu'il dépend toujours de KSysGuard. Si je ne me trompe pas, celle de Deepin est antérieure à celle de Plasma. L'ai-je utilisé?: Oui.
  • Musique: si l'application pour enregistrer l'écran est ce que j'ai le plus aimé de Deepin, l'application Musique est le contraire. Eh bien, je ne serais pas juste si je disais cela, car c'est joli et c'est une bonne médiathèque, mais cela ne fonctionne pas du tout bien si la bibliothèque est grande et que vous ne pouvez pas voir à l'intérieur des dossiers s'ils sont liens symboliques (lien symbolique). Il a un égaliseur et la possibilité d'afficher les paroles, mais à la fin j'ai utilisé Elisa parce que je ne pouvais pas le faire fonctionner correctement. L'ai-je utilisé?: Pour rien.
  • Notes vocales: cette application est très similaire à celles que nous trouvons sur les appareils mobiles, mais nous avons celle-ci sur le système de bureau. L'ai-je utilisé?: Je n'utilise pas de mémos vocaux.
  • terminal: peu à dire. Un terminal simple qui partage un design avec le reste des applications. L'ai-je utilisé?: Chaque fois que j'ai eu besoin d'écrire des commandes.
  • Magasin d'applications- L'App Store est également très bien conçu et joli, mais il n'affiche pas d'informations telles que l'endroit où nous allons télécharger le logiciel. Par conséquent, j'ai continué à utiliser le Manjaro Pamac. L'ai-je utilisé?: Non.
  • Vidéo- Application vidéo simple qui, comme beaucoup sur cette liste, a l'air bien. Ai-je utilisé?: Quelques fois; Je préfère VLC sur n'importe quel ordinateur.
  • Visionneuse de documents: Il n'offre pas non plus de fonctions spéciales. En fait, il ne prend en charge que les fichiers PDF, ePub ou DOCX, mais ils ont l'air si bien dans l'environnement graphique que, s'ils n'échouent pas, pourquoi changer? L'ai-je utilisé?: Oui, dans des formats compatibles.
  • Visionneuse de photos: Un simple visualiseur, trop, mais cela fonctionne pour l'utilisateur moyen. L'ai-je utilisé?: Non. Je suis très habitué à Gwenview.

Résumé

Concernant les performances, je ne vais pas mettre de benchmarks ou quelque chose de similaire. Je vais juste dire qu'ils ont du travail devant eux, que pas la meilleure option pour une tenue discrète. Avec la même configuration, dans Manjaro KDE, je remarque seulement qu'il souffre lors de l'installation de logiciels ou du déplacement de très gros fichiers, ce qui se produit également dans Deepin, mais j'ai aussi vu que parfois ça trébuche. Peu, mais il faut le dire.

Pour tout le reste, n'affiche pas les messages d'erreur et, en supprimant l'application musicale, tout semble fiable; ne se bloque pas. Je ne mentirai pas en disant que je vais passer à Manjaro Deepin et UbuntuDDE à court terme, mais il y a un peu plus de deux ans, je ne voulais pas quitter GNOME et maintenant je suis un utilisateur heureux de KDE. S'ils s'améliorent un peu, je ne dirai pas que mon équipe principale ne boira jamais l'eau de Deepin, mais pour l'instant je suis toujours amoureuse de KDE.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

10 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données : AB Internet Networks 2008 SL
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   deepineunadistro dit

    Mec, si vous essayez le bureau Deepin, ce qui n'est pas du tout la même chose que l'utilisation de Deepin, eh bien, que voulez-vous que je vous dise. Commencer l'article est source de confusion, car vous ne testez pas Deepin. Deepin est une distribution Linux basée sur le bureau Deepin. Ce que vous avez essayé, c'est Manjaro Deepin, ce qui va très loin en essayant Deepin, si vous voulez vraiment savoir ce qu'est Deepin et avoir une expérience vraiment réelle, alors vous devez essayer la distribution Deepin, tout le reste est des expériences et des coordonnées fausses .

    1.    pablinux dit

      Jetez un œil à la capture d'écran:

      DE : Deepin 20.1.

      Salutations.

      1.    vejk dit

        Eh bien, c'est très clair (ou est-ce déroutant?): L'information que Neofetch montre est que vous utilisez Manjaro Linux comme système d'exploitation, et non pas en profondeur.
        Oui, vous utilisez DEE (environnement de bureau deepin) sur Manjaro.
        Deepin OS est un système d'exploitation qui fonctionne sur Debian 10 (Buster) et, à compter de la publication de cette entrée, est en version 20.2.1.
        À ce stade, il est temps de différencier le système d'exploitation deepin - actuellement en version 20.2.1 - et, d'autre part, le «bureau» DEE (environnement de bureau deepin) que de nombreuses autres distributions Linux implémentent.

      2.    vejk dit

        Eh bien, c'est très clair (ou confus?): L'information que Neofetch montre est que vous utilisez Manjaro Linux comme système d'exploitation, et non pas en profondeur.
        Oui, vous utilisez DEE (environnement de bureau deepin) sur Manjaro.
        Deepin OS est un système d'exploitation qui fonctionne sur Debian 10 (Buster) et, à la date de publication de cette entrée, il est en version 20.2.1.
        À ce stade, il est temps de différencier le système d'exploitation deepin - actuellement en version 20.2.1 - et, d'autre part, le «bureau» DEE (environnement de bureau deepin) que de nombreuses autres distributions Linux implémentent.

        1.    pablinux dit

          Que met-il dans DE (environnement de bureau)?

          1.    vejk dit

            Je vous suis extrêmement reconnaissant pour le ton maïeutique que vous utilisez dans ces remarques.
            Je réponds donc à votre question: en effet, le DE (c'est-à-dire l'environnement de bureau) correspond à deepin (DDE). Dans cette section de Neofetch, si tel était le cas, GNOME, KDE, Cinnamon, MATE, LXDE, Xfce, Openbox, etc. pourraient apparaître, qui ne sont pas, précisément, des systèmes d'exploitation. C'est dans la section SO de Neofetch où des informations sont fournies sur le SYSTÈME D'EXPLOITATION utilisé; et de la capture d'écran on déduit humblement - et à ce stade de la mayeutica, CONCLUT - que le système d'exploitation est Manjaro Linux x86_64.
            Ne soyez pas confus que, aujourd'hui, le sens «deepin» fait référence à un système d'exploitation et à un environnement de bureau. Dans ce test, vous utilisez ce dernier, mais pas le système d'exploitation ci-dessus.


  2.   Xavier dit

    Je l'ai installé 2 fois en pensant que c'est une mauvaise installation et la même chose se produit: c'est très lent, les réponses prennent beaucoup de temps

  3.   vejk dit

    Je vous suis extrêmement reconnaissant pour le ton maïeutique que vous utilisez dans ces remarques.
    Je réponds donc à votre question: en effet, le DE (c'est-à-dire l'environnement de bureau) correspond à deepin (DDE). Dans cette section de Neofetch, si tel était le cas, GNOME, KDE, Cinnamon, MATE, LXDE, Xfce, Openbox, etc. pourraient apparaître, qui ne sont pas, précisément, des systèmes d'exploitation. C'est dans la section SO de Neofetch où des informations sont fournies sur le SYSTÈME D'EXPLOITATION utilisé; et de la capture d'écran on déduit humblement - et à ce stade de la mayeutica, CONCLUT - que le système d'exploitation est Manjaro Linux x86_64.
    Ne soyez pas confus que, aujourd'hui, le sens «deepin» fait référence à un système d'exploitation et à un environnement de bureau. Dans ce test, vous utilisez ce dernier - avec une longue quinzaine d'applications typiques de cet environnement -, mais pas du système d'exploitation susmentionné.

    1.    pablinux dit

      Donc, le sens «deepin» fait référence à un système d'exploitation et à un environnement de bureau?

      Vous êtes celui qui n'accepte pas ce que vous dites vous-même. Si Deepin fait référence à un système d'exploitation et à un environnement de bureau, comme reconnu ici, pourquoi la plainte?

  4.   Luis Moron dit

    Ami à tous égards mais l'article est trompeur car vous n'utilisez pas Deeping c'est un fork de Deepin de Manjaro, vous devez donc clarifier dans le titre, donc l'expérience n'est jamais la même, j'ai utilisé Deppin pendant longtemps et je l'a changé il y a 15 jours pour Fedora et je sais que tous ces bugs que vous mentionnez et les changements que vous faites pour les consoles ne sont pas dans l'original Deepin avec Debian donc ce serait bien si vous accommodiez l'article, je les lis beaucoup, il me semble un site web très sérieux et j'aime son travail mais c'est faux, c'est irresponsable. Merci.